luttre

  • Luttre info décès

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,18,luttre

    En mon nom, au nom du Blog Pont-à-Celles infos, je présente nos sincères condoléances à la famille.

    Nom : CANALI
    Prénom : Luigi
    Etat civil : Marié avec Alba VALERIANI
    Lieu de domicile : Luttre
    Lieu de naissance : Piombino (Italie)
    Date de naissance : 02/08/1936
    Lieu de décès : Luttre
    Date de décès : 18/01/2018
    Cérémonial
    Date des funérailles : Lundi 22/01/2018
    Lieu de réunion : Eglise
       
    Heure de l'office : 9H30
    Eglise :
    Eglise paroissiale de Luttre
    Rue Pachy Couche
    6238 - Luttre
       
    Cimetière :
    Cimetière de Luttre

     

     
    Le défunt repose en son domicile : 
    Rue du Commerce, 12/001 
    6238 Luttre

    Cliquez ici, pour utiliser ce lien afin de  laisser vos marques de sympathie à la famille, merci.

    Source DENUIT

  • Luttre-basket: programme du we du 13 et 14 janvier

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,9,basket,luttre,programme

    PROGRAMME.

    Samedi 13/01:

    09h00 Poussins U10 - Soignies.
    10h30 Benjamins B U12 - La Louvière.
    12h00 Benjamins A U12 - Olympic.
    13h30 Pupilles B U14 - Gilly.
    15h15 Pupilles A U14 - La Louvière.
    17h00 Cadets U18 - Ressaix.
    19h00 Seniors P3 - Carnières.


    Dimanche 14/01 :


    11h15 Minimes U16 - Carnières.
    13h00 Seniors P4 - Fontaine.
    15h00 Seniors P1 - Olympic.

  • Luttre - Pont-à-celles: les feux d’artifice et pétards intempestifs ont stressé les animaux

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,3,luttre,chevaux,animal,peur,feux,artifice,luttre

    Le réveillon de la Saint Sylvestre est l’occasion d’accueillir l’année nouvelle en grandes pompes. Pour marquer le coup, certains n’hésitent pas « à tout faire péter ». Pourtant, les feux d’artifices et pétards peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé mentale et physique des animaux.

    Panique à bord ce 31 décembre aux alentours de minuit. Partout dans la région, des détonations retentissent. C’est la fête : chacun fête l’an nouveau qui s’annonce. Personne ne réfléchit vraiment aux conséquences de ces « boums » intempestifs. Chez les animaux, pourtant, l’angoisse est bien présente.

    « C’était la panique, mes chevaux tournaient en rond dans leur box. Ils faisaient des drôles de bruits. Un d’entre eux est devenu complètement fou. Il trottinait et s’est mis à uriner de peur », explique Aurore Dahy, une habitante de Luttre. Le soir du 31 décembre, Aurore le sait : hors de question de partir de la maison. « Cette année, c’était encore pire que d’habitude, ça pétait de tous les côtés », ajoute-t-elle.

    ELLE FAIT UNE FAUSSE COUCHE

    Pour calmer ses bêtes, Aurore passe 45 minutes de sa soirée de réveillon auprès de ses juments : « On les caresse, on les nourrit, on leur parle pour les calmer », témoigne la dame d’une quarantaine d’années. Au final, plus de peur que de mal… pour cette année néanmoins. Il y a deux ans, cela ne s’est malheureusement pas si bien terminé pour l’une des juments de Pascal Dahy, propriétaire de 24 chevaux à Gouy-Lez-Piétons. « Des feux d’artifice ont explosé très fort à proximité des boxes.

    Sur 24 chevaux, 5 ou 6 s’excitent généralement. « Cela ne dure qu’un quart d’heure, mais pendant ce lapse de temps, il peut y avoir beaucoup de dégâts », ajoute Pascal.

    Les chevaux ne sont bien sûr pas les seuls animaux touchés par ces crises d’angoisse. Chiens et chats en sont également victimes. L e réveillon de la Saint Sylvestre est l’occasion d’accueillir l’année nouvelle en grandes pompes. Pour marquer le coup, certains n’hésitent pas « à tout faire péter ». Pourtant, les feux d’artifices et pétards peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé mentale et physique des animaux. Si beaucoup de citoyens s’indignent des effets néfastes des feux d’artifice sur les animaux, peu d’entre eux osent réellement contacter la police ou porter plainte. Et même si pratiquement personne ne rédige une demande d’autorisation à la maison communale minimum 30 jours avant le feu d’artifice, la police n’a pas les moyens de sévir. « Il y avait peu d’équipes ce soir-là, qui ont d’autres choses plus graves à régler », explique David Quinaux, porte-parole de la police de Charleroi. Dans les zones de police Brunau, Châtelet/AiseauPresles/ Farciennes et Lermes (Lobbes, Erquelinnes, Merbes-leChâteau et Estinnes), même constat.

    Article de LAURIE DE COSTER dans la Nouvelle Gazette du 3 janvier 2018

  • Luttre-BSCA: pour l’abandon d’une liaison ferrée

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,1,luttre,gare,bsca

    Alors que les gares de Luttre et de Fleurus ont été choisies pour assurer les liaisons en bus jusque Brussels South Charleroi Airport (BSCA), le conseil communal a récemment décidé d’enterrer un ancien projet désormais dénués de sens. Philippe Knaepen (MR) et l’ensemble des membres du conseil communal de Pont-à-Celles ont demandé au Gouvernement wallon d’abandonner le projet de liaison ferrée au départ de la gare de Luttre vers BSCA.

    Pour la suite sur l'édition numérique, cliquez ici

  • Pont-à-Celles: vols en baisse sur la zone Brunau

    pont-à-celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,19,vol,luttre,rue,obaix,cambriolage

     

    Ce mercredi, j’annonçais une vague de vol sur l’entité Cellipontoise. Il semblerait que je me suis trompé et que tout aille bien dans notre entité. Je vous invite à lire l’article ci-dessous et la réponse de nos autorités à ce sujet. Désolé de vous avoir distillé de mauvaises informations…

    Mon article du mercredi 19 décembre 2017, un clic sur ce lien

    Article de la Nouvelle gazette du 21 décembre

    Une tentative de cambriolage a été commise le week-end dernier, dans la rue d’Obaix à Luttre. Depuis 7 ans, un couple est installé dans cette rue et s’y plaît beaucoup. Toutefois, sur ce laps de temps, c’est la troisième fois que ce jeune ménage est confronté à des intrusions diverses, dont deux vols.

    Samedi soir, aux alentours de 22h00- 22h30, le couple était installé dans la maison, tous volets fermés, et c’est, semble-t-il, ce qui a inspiré les apprentis voleurs à essayer de s’introduire dans cette habitation. Ils ont escaladé une barrière un peu plus loin et sont remontés jusqu’à leur habitation. Les propriétaires ont entendu du bruit et se sont inquiétés : arrivés dans leur cuisine ils ont constaté que la porte et le volet avaient été forcés.

    Constatant que la maison n’était pas vide, les cambrioleurs sont repartis bredouilles, mais laissent des dégâts préjudiciables aux victimes. Outre les dégâts, le temps perdu et les assurances qui enragent, parce qu’elles doivent intervenir 3 fois en sept ans, c’est le ras-le-bol qui s’installe chez eux. Toutefois, il n’est pas ici question de parler de vague de vols, nous dit-on du côté de la zone Brunau, qui dessert les communes de Pont-à-Celles, mais également de Fleurus et des Bons Villers.

    Nous avons effectivement été avisés de cette tentative de vol, rue d’Obaix », confirme le commissaire divisionnaire Christian Marit, à la tête de la zone Brunau. « Une enquête a bien sûr été ouverte, et tout est mis en œuvre pour retrouver ces apprentis cambrioleurs. Mais de là à laisser sous entendre qu’une épidémie de vols se produit sur Pont-à-Celles, il y a une marge. Les chiffres d’intervention le montrent : sur les dix derniers jours écoulés, outre ce fait constaté à Pont-à-Celles, nous avons été appelés pour deux tentatives, commises celles-ci sur Fleurus… »

    « PAS D’ÉPIDÉMIE DE VOLS »

    Les chiffres des cambriolages ont d’ailleurs été présentés ce lundi soir, lors du dernier conseil communal de Fleurus. « Ceux-ci montrent de manière objective, justement, une baisse générale des cambriolages sur 2017, chiffres arrêtés au 30 novembre », relate Christian Marit : «A cette date, nous avons enregistré 294 faits de vols et de tentatives de vols sur l’ensemble de la zone, contre 342 sur l’année 2016 », relate-t-on encore du côté de la police. Soit une baisse de 6,5 %… qui suit justement une très nette diminution, déjà, connue entre 2015 et 2016. « Bien sûr, malgré tous nos efforts de prévention et de présence sur le terrain, nous n’empêcherons jamais qu’un vol soit commis. Mais de là à parler d’épidémie sur notre zone, il y a une marge… »

  • Le bulletin N° 70 de l'AFSCA est paru.

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,22,vol,cmarket,luttre,toxico

    Le Bulletin de l'AFSCA a pour objectif d'informer le consommateur sur la sécurité de son alimentation et sur les "faits et gestes" de l'Agence en la matière.

    Téléchargez le bulletin N°70, en un clic ICI

  • Luttre ONE " séance émotion "

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,19,one,luttre,fermeture

    Le local se situe dans la rue St Nicolas  depuis bien longtemps, cette antenne de l’ONE fonctionne grâce à des bénévoles et notamment Jeanine Thienpont jeune retraitée de la SNCB qui fait office de trésorière & secrétaire.

    Ce sont les larmes dans les yeux qu’elle me converse de l’historique de cette succursale qui est née aux alentours de 1947 avec comme soutient le Dr Léonard.  Mais voilà, avec le départ du Dr Degard, il fut difficile de trouver un autre médecin et les mamans sont fidèles à leurs praticiens.  De plus, depuis les années la population à changé et préfère se tourner directement vers un ou une pédiatre. mViens s’ajouter la vétusté du bâtiment (étage et escalier difficiles).  Et ce, malgré l’aide de l’Échevin Florian De Blaere, impossible de trouver un autre emplacement dans Luttre pour un prix abordable. Le seul emplacement était à 750 € et donc trop onéreux pour l’ONE.

    Judith, Viviane et Jeanine les bénévoles sont triste, «  nous avions aussi un rôle de médiateur, de lien social entre les mamans et d’aides diverses ».

    C’est donc avec une grande tristesse qu’elles doivent déposer leur tablier et fermer définitivement cette dépendance de l’ONE.

    Ce mardi 19 décembre 2017 était la dernière séance et les mamans doivent désormais se déplacer vers Thiméon, Viesville, Obaix ou Pont-à-Celles pour la consultation médicale.

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,19,one,luttre,fermeture

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,19,one,luttre,fermeture

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,19,one,luttre,fermeture

     

  • Vague de vols ou tentative de cambriolages sur l’entité de Pont-à-Celles.

    pont-à-celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,19,vol,luttre,rue,obaix,cambriolage

    Si vous êtes connecté sur les réseaux sociaux, vous aurez sûrement remarqué qu’il ne se passe pas un jour, sans une annonce du type " porte de maison fracturée, carreau cassé, vol d’outillage dans des véhicules de sociétés ou de privé et dernièrement volet arraché ".

    Le dernier en date se situe dans la rue d’Obaix à Luttre.  Voilà à peine sept ans que ce couple est installé dans cette rue et s’y plaît beaucoup. Toutefois en 7 ans, c’est la troisième fois que ce jeune ménage est confronté à des intrusions diverses, dont deux vols.

     

    Samedi 16 décembre aux alentours de 22H00 -22H30, le couple était installé dans la maison tout volet fermé et c’est, semble-t-il, ce qui a inspiré les apprentis voleurs à essayer de s’introduire dans cette habitation. Ils ont escaladé une barrière un peu plus loin et sont remontés jusqu'à leur habitation.  Les propriétaires ont entendu du bruit et se sont inquiétés, arrivé dans leur cuisine, ils ont constaté que la porte et le volet avaient été forcés.

    Du côté des cambrioleurs constatent que la maison n’était pas vide, ils abandonnent leur tentative et repartent bredouille, toutefois ils  laissent des dégâts préjudiciables aux victimes.

    Outre les dégâts, le temps perdu et les assurances qui enragent, parce qu’elles  doivent intervenir trois fois en sept ans, c’est le raz le bol qui s’installe chez eux, mais aussi dans l’entité.

  • Saga du pont de Luttre: On posera la finition plus tard....

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,luttre,pont,bétonnage

    C’est un peu Noël avant l’heure pour les commerçants de la rue du Pont-Neuf. Le SPW a décidé de postposer les travaux de finition du pont de Luttre aux beaux jours ! La voirie restera donc praticable. Et mieux encore : sur deux bandes… À la veille des fêtes de fin d’année, les commerçants respirent !

    Aujourd’hui, enfin, le chantier touche à son terme. Et les désagréments associés aussi ! Il ne reste plus qu’à poser les enrobés. La bonne affaire pour tout le monde… à l’exception des quelques commerçants du coin ! L’opération était en effet programmée la semaine prochaine.

    Lundi, l’entreprise devait appliquer la sous-couche. Une première phase qui aurait laissé la voirie accessible. Mais, les choses se gâtaient pour la suite, programmée le 19 ou le 20 décembre pour autant que les conditions climatiques aient été clémentes. La pose de l’enrobé de finition aurait en effet nécessité la fermeture de la rue du Pont Neuf.

    La bonne nouvelle est finalement tombée hier,  qu’on attendrait les beaux jours pour poser la couche d’usure. Et une demi-journée de fermeture suffira ! »

    Jusque-là donc, le tronçon en question restera accessible à la circulation. Mieux même, demande a été faite à l’entreprise gestionnaire du chantier d’ôter les feux tricolores qui réglaient le trafic.

    Article complet de M-G.D dans la Nouvelle Gazette du mercredi 13 décembre 2017

  • Luttre - basket: prochain programme du We

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,13,luttre,basket

     

                                                                    PROGRAMME.

     

    A  LUTTRE :

     

    Samedi  16/12:                      09h00      Poussins  U10   -   Fleurus.

                                                10h30     Benjamins B U12   -   Brainois.

                                                12h00      Benjamins A U12   -   Kain.           

                                                13h30     Pupilles B U14   -   Lambusart.   

                                                15h15     Pupilles A U14   -   Maffle.

                                                17h00       Cadets U18   -   Flénu.

                                                 

     

    Dimanche  17/12 :           

                                               11h00       Minimes U16   -   Courcelles. 

                                               13h00        Seniors P4   -   Thuin.

                                               15h00        Seniors P1   -   Flénu.

     

     

    EN  DEPLACEMENT :

     

    Samedi 16/12 :      12h30    Courcelles   -   Minimes U16.

                                 18h30    Courcelles   -   Seniors P3.