leleuc

  • Pont-à-Celles: Pas de liste PTB au prochain scrutin

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,ptb,parti,politique

    Le torchon brûle entre Eric Leleux et le PTB

    L’annonce a fait grand bruit sur les réseaux sociaux (Sur le groupe Pont-à-Celles et nous, " en cause, un article sur votre blog de Pont-à-Celles sudinfo"): « Il n’y aura pas de liste PTB à Pont-à-Celles pour les prochaines élections communales », confirme Éric Leleux, coprésident du groupe de base (ndlr : section locale). Alors qu’une liste PTB était en vue pour les prochaines élections prévues en 2018. Gérald Bruneel et Éric Leleux, soit les deux présidents de la section, viennent de remettre leur démission.

    PLUSIEURS ALTERCATIONS

    Il semblerait que plusieurs altercations entre les membres du groupe de base et le parti central aient finalement eu raison de cette future liste. « Nous n’avons, par exemple, pas été invités au congrès provincial l’an dernier pour permettre d’élire les représentants au niveau de la direction journalière de Charleroi. Au cours de ce congrès, les diri- geants ont pris des décisions concernant les listes qui seront créées pour les prochaines élections. Contrairement à Châtelet, Courcelles et Charleroi, Pont-à-Celles n’était pas reprise sous prétexte que notre groupe de base n’était pas formé. »

    Éric Leleux a alors décidé d’envoyer un mail de mécontentement aux responsables. Une réunion avec tous les dirigeants du parti a été provoquée en janvier dernier. « On s’est fait taper sur les doigts. Néanmoins, notre groupe de base a été reconnu. »

    Malheureusement, toujours pas de liste en vue. « Pour en concevoir une, il faut, selon les règles du PTB, qu’un militant suive une formation dispensée par le parti. Nous avions deux candidats. Malheureusement et malgré nos mails, nous n’avons jamais eu de réponse pour y participer. »

    Il y a trois semaines, une nouvelle réunion a eu lieu. « Nous avons pu y exposer tous nos ar- guments pour l’octroi d’une liste PTB à Pont-à-Celles. »

    « PAS INTÉRESSANT »

    Malheureusement, la réponse semble être non. « Pour le président du PTB carolo Germain Mugemangango, il n’est pas intéressant d’en créer une à Pont-à- Celles. L’électorat est trop éloigné de Charleroi. Nous n’avons décidément pas la même vision. À Pont-à-Celles, de nombreuses personnes veulent une liste PTB. Contrairement à Courcelles ou Châtelet, nous avions une possibilité plus que raisonnable d’avoir un ou deux élus au lendemain des élections. »

    Germain Mugemangango précise, quant à lui, que la création d’un groupe de base ne signifie pas toujours lancement d’une liste. « C’est une décision collective et pas individuelle. Nous n’avons pas de place pour les carriéristes. Il est inconcevable qu’Eric Leleux impose sa vision individuelle à celle du collectif. »

    Et d’ajouter, « cette section locale vient de commencer à travailler. Elle doit se construire sereine- ment. Lancer une liste sur Pont-à- Celles, il faut savoir l’assumer. Nous ne voulons pas la section toute seule. »

    En attendant, le groupe de base existe toujours mais « plus personne n’y siège ». « Le PTB est content que je sois parti, c’est en tout cas mon opinion », termine Éric Leleux.

    Article d'O.Pâq dans la Nouvelle Gazette du 1 septembre 2017