labrador

  • Max, le labrador, torturé par représailles: l'auteur des tortures écope de deux ans de prison

    labrador.jpg

    LWs

    Nous évoquions hier l’épouvantable calvaire de Max, un labrador enlevé à sa propriétaire et brûlé vif par représailles. « Je n’ai pas d’enfant et il était comme mon bébé… Il était merveilleux », nous confiait Marcelle, sa propriétaire, en larmes lorsqu’elle doit évoquer les faits.

    Après avoir subi les pires sévices, le chien avait été abandonné sur un trottoir, agonisant. Une dame l’avait conduit chez le Dr Marcotty, vétérinaire de Plainevaux. «  Je n’ai jamais vu ça », confie le vétérinaire. «  Le pauvre animal souffrait de multiples lésions, de très graves brûlures. Ces brûlures dataient de plusieurs jours, et le chien a donc souffert énormément. Il y avait eu une importante libération de toxines, et malheureusement ses chances de survie étaient nulles  ».

    Prévenue par le vétérinaire, Marcelle a pu donner un dernier câlin à Max avant qu’une inévitable euthanasie le libère de ses souffrances.

    L’auteur de l’enlèvement est décédé, mais celui qui a harcelé la propriétaire du chien après qu’il avait été enlevé a écopé de 2 ans de prison ce mardi