informatique

  • Le vendredi matin, un espace numérique juste pour vous !

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018, février,8,informatique,maison,laïcité,aide

    Vous n’avez pas l’informatique dans le sang, vous avez besoin d’une assistance pour installer un logiciel ou pour vous créer un profil Facebook par exemple, venez à la maison de la laïcité le vendredi matin.

    L’animateur ou le président de l’ASBL seront présents le vendredi matin (aux mêmes heures d’ouverture que les frigos solidaires) pour vous aider, ce n’est pas une formation, mais une approche de comment ouvrir un document texte ou excel, installer un lecteur de cartes pour accéder à vos données sur internet, etc.

    Alors, n’hésitez pas, vous êtes les bienvenus

     

  • Pont-à-Celles: Nouveauté "informatique" à la Maison de la Laïcité

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,23,maison,laïcité,informatique

  • Cybercriminalité "une affaire de femmes", et dans notre entité ?

    Dans 7 communes, ces faits sont à 100 % l’affaire des femmes

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,criminalité,informatique

    La criminalité informatique, de plus en plus présente, est à Charleroi l’affaire des femmes ! En effet, les statistiques des différentes zones de police dénoncent cet état de fait contrairement à la tendance générale en Hainaut. Une généralité qui questionne.

    La criminalité informatique est une problématique bien installée dans notre société actuelle. Elle est d’ailleurs présente sous différentes formes : le hacking (piratage informatique), le faux en informatique, la fraude informatique, le sabotage (virus, harcèlement obsessionnel)… Les rapports de police répertorient 139 faits de criminalité informatique en 2016 pour la province du Hainaut : 55.4 % sont l’œuvre des hommes, 47.5 % des femmes. Pourtant dans nos communes, la tendance s’inverse et l’on remarque, après une étude plus précise des statistiques, que le sexe féminin l’emporte haut la main.

    PLUS DE FEMMES L’entité de Charleroi a enregistré le plus haut nombre de faits de criminalité informatique dont 56 % sont effectués par des femmes. Même constat pour les communes d’Aiseau-Presles, Châtelet, Farcienne qui atteignent, pour leur part, un taux de 75 %. D’autres comme Anderlues, Erquelinnes, Lobbes, Merbes-le-Château, Fleurus, Les Bons villers, Pont-à-Celles remportent la palme d’or avec un total de 100 % (Blogueur: Bravo mesdames, oups faut-il en rire !?). Gerpinnes, Hamsur-Heure/Nalinnes, Montignyle-Tilleul et Thuin ne vont par exception à la règle. Néanmoins, la zone de police des Trieux (Courcelles, Fontaine-L’évêque) obtient un ratio de 50-50. Beaumont, elle, ne recense qu’un fait de criminalité informatique effectué par un homme.

    Article complet de MANON ROOSSENS  dans la Nouvelle Gazette du 22 mai 2017

  • Message de la police : Sécurité informatique - Prudence sur google et facebook...

    A tous les internautes, 2 alertes de contamination ont récemment été relayées sur la page Facebook de l'émission "surfons tranquille".

    La première, c'est un phishing "Google". Cet "hameçonnage" consiste à attirer un internaute sur un faux site qui ressemble fortement à un site officiel d'une banque ou autre. La victime donne ses identifiant, mot de passe, carte de crédit en faisant confiance au site mais ces informations seront exploitées par le pirate. La victime est généralement attirée sur le faux site par un email lui demandant de « vérifier ses informations » suite à un bug informatique ou toute autre raison. Ici c'est le site google qui est détourné! Prudence donc !

    2e arnaque : un virus qui circule sur Facebook depuis plusieurs années mais qui reprend une expansion ces dernières semaines. Le virus en question prend le contrôle de comptes Facebook grâce à un lien partagé massivement sur le réseau social. Utilisant des comptes déjà contaminés pour partager un message accompagné d'un lien, le virus contamine d'autres comptes Facebook en récupérant les données de l'utilisateur lorsque celui-ci clique sur le lien. Que faire ? tout simplement ne pas cliquer sur le lien proposé. A effacer au plus vite donc! (source: geeko.lesoir.be)

  • Message de la police : Sécurité informatique - Prudence sur google et facebook...

    A tous les internautes, 2 alertes de contamination ont récemment été relayées sur la page Facebook de l'émission "surfons tranquille".

    La première, c'est un phishing "Google". Cet "hameçonnage" consiste à attirer un internaute sur un faux site qui ressemble fortement à un site officiel d'une banque ou autre. La victime donne ses identifiant, mot de passe, carte de crédit en faisant confiance au site mais ces informations seront exploitées par le pirate. La victime est généralement attirée sur le faux site par un email lui demandant de « vérifier ses informations » suite à un bug informatique ou toute autre raison. Ici c'est le site google qui est détourné! Prudence donc !

    2e arnaque : un virus qui circule sur Facebook depuis plusieurs années mais qui reprend une expansion ces dernières semaines. Le virus en question prend le contrôle de comptes Facebook grâce à un lien partagé massivement sur le réseau social. Utilisant des comptes déjà contaminés pour partager un message accompagné d'un lien, le virus contamine d'autres comptes Facebook en récupérant les données de l'utilisateur lorsque celui-ci clique sur le lien. Que faire ? tout simplement ne pas cliquer sur le lien proposé. A effacer au plus vite donc! (source: geeko.lesoir.be)

  • Voici les mots de passe qui facilitent la vie des pirates informatiques

    mot de passe.pngOn le répète souvent, les mots de passe utilisés sur internet doivent faire preuve d’un peu de recherche. Mais les internautes n’apprennent pas la leçon. En 2013, les mots de passe les plus utilisés sont « 123456 » et « password »...

    Le site Splashdata vient de publier les identifiants les plus courrants en 2013. Et visiblement, les internautes ne suivent pas les recommandations qui veulent qu’un mot de passe doit être recherché. Alterner chiffres, lettres, caractères spéciaux, majuscules et minuscules : telle est la règle à suivre. Et surtout pas utiliser des suites de chiffres ou de lettres.

    Ainsi, le palmarès des identifiants les plus utilisés est : 123456, qui arrive en tête devant password (mot de passe). Arrive ensuite : 12345678, suivi de qwerty (l’ordre des touches du clavier en anglais). On trouve en cinquième position le très peu imaginatif abc123.

    Avouez que le travail des pirates s’en trouve facilité