group

  • Pont-à-Celles droit de réponse: Les dix Roumains ne travaillaient pas au noir !

    Capturer.JPG

    La société RG Group réagit à un article paru dans nos éditions du 6 février dernier.

    Les huit (chiffre exact) travailleurs roumains contrôlés par la zone de police Brunau le 4 février 2014 sur un chantier ouvert place du Marais à Pont-à-Celles étaient,  contrairement à ce qu’affirmait l’article, tous déclarés.

    Ils ne se sont d’ailleurs pas enfuis à l’arrivée de la police et se sont présentés dans les dix minutes au commissariat de Pont-à-Celles pour une vérification plus approfondie tel que cela leur avait été demandé.

    La sprl RG Group, très active dans la région de Pont-à-Celles, qui recourt aux services des personnes concernées, a rencontré le 5 février 2014 les services de l’auditorat du travail de Charleroi afin de confirmer la régularité de la situation des personnes contrôlées.

    La maison vétuste qui figurait en photo dans l’article a été acquise par RG Group, qui la transforme actuellement en deux appartements et un espace commercial au rez-de-chaussée, avec pour effet une redynamisation du quartier.