grippe

  • Info santé : Une grippe virulente est à nos portes !

    Le début de l’épidémie est attendu pour la semaine du Nouvel an

    Résultat de recherche d'images pour "grippe"

     

    Une violente épidémie de grippe sévit en France. Chez nous, elle est attendue d’ici une petite dizaine de jours. Pour les populations à risque, il est encore temps de se faire vacciner.

    Courbatures, douleurs articulaires, maux de tête, nez qui coule, toux, bronchite, conjonctivite, fièvre élevée supérieure à 39 degrés, frissons, bouffées de chaleur… Voici tous les symptômes principaux de la grippe. Cette vilaine maladie est à nos portes. 

    La grippe sévit fortement en France mais l’épidémie n’est pas encore chez nous. Si les frontaliers risquent de tomber plus rapidement malades, le reste de la Belgique devrait être épargné jusqu’à la fin des vacances de Noël. Le nombre de patients souffrant de la grippe est actuellement très faible. L’institut supérieur de santé publique affirme d’ailleurs que le taux de consultations pour syndromes grippaux reste au niveau de base. Seulement deux échantillons respiratoires positifs pour influenza A (H1N1) ont été récoltés cette semaine par leurs médecins vigies 

    L’épidémie devrait débuter après le nouvel an. Le retour au travail et sur les bancs de l’école devrait favoriser la transmission de la maladie. » Le seuil épidémique est établi en Belgique à 139,5 consultations sur 100.000 habitants. Une épidémie dure entre neuf à dix semaines. Elle commence en début janvier et se termine dans le courant du mois de mars. Pendant le pic, on a compté jusqu’à 2.500 décès par semaine les années précédentes. « Pour éviter d’attraper la grippe, j’ai trois conseils. Le premier est de se laver les mains régulièrement avec du savon ou une solution hydroalcoolique. La raison, le virus de la grippe peut survivre douze heures sur les vêtements et plusieurs jours sur les surfaces comme les poignées de porte ou les claviers d’ordinateur », affirme Marc, médecin depuis plus de 30 ans. « Le second est de se faire vacciner. Même si l’épidémie est déclarée, il n’est jamais trop tard. Cette petite piqûre est recommandée pour les personnes âgées de plus de 65 ans, celles atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes… Enfin, mon dernier conseil est pour les malades de la grippe. Ils doivent impérativement prendre du repos et ne pas aller travailler. Le virus induit une forte fatigue, il est donc dangereux de se déplacer. Travailler grippé provoque en plus une contamination des collègues et une expansion de l’épidémie ».

    source : article  ALISON V sudpresse

  • Grippe aviaire : levées des zones tampons temporaires à Couvin, Trazegnies et Hertain

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,16,juin,poulet,chicken,mort,death,afsca

    La zone tampon temporaire délimitée dans le cadre de la grippe aviaire à Couvin est levée ce lundi 10 juillet. Celles de Trazegnies ainsi que de Hertain vont être levées le 13 juillet prochain. 

    Les mesures d’application dans ces zones tampons temporaires vont être levées à ces dates. La levée des zones de Trazegnies et Hertain ne vaut évidemment que si aucun nouveau cas n’y est entretemps déclaré (consultez donc régulièrement notre site http://www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/mesures.asp).

    Toutes les précisions relatives aux zones encore établies et aux mesures à respecter sont à consulter sur le site internet de l’AFSCA :

    - www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/

    - Pour les amateurs : www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/detenteursamateurs.asp 

    Un call center grippe aviaire est disponible au 0800/99777. 

    Nous pouvons rassurer le consommateur : la viande et les œufs de volailles sont tout à fait sains et peuvent être consommés en toute sécurité.

     

    Personne de contact pour la presse :

    Jean-Sébastien Walhin (AFSCA)

    jeansebastien.walhin@afsca.be

    Tél. : 0476 88 50 77

     

    Pauline Bievez (Cabinet Ministre Borsus)

    Tél. : 0477 38 45 01

    Source: AFSCA

  • Info AFSCA: Nouvelle contamination de volailles à Wangenies (Fleurus) (27/06/2017)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,16,juin,poulet,chicken,mort,death,afsca

    Grippe aviaire : état des lieux.

    Le virus hautement pathogène H5N8 de la grippe aviaire a, à nouveau, été constaté dans un élevage particulier à Wangenies (Fleurus). L’AFSCA demande encore une fois à toute personne qui a récemment acheté des volailles sur un marché d’être vigilante et de faire appel à un vétérinaire si ses volatiles sont malades ou meurent soudainement.

    Le Ministre de l’Agriculture Willy Borsus précise : "Les mesures de lutte contre la grippe aviaire sont systématiquement adaptées en fonction des données épidémiologiques actualisées et doivent être proportionnelles aux risques. Je suis conscient des difficultés que cette situation engendre pour l'ensemble des éleveurs présents dans les zones réglementées. J'encourage cependant les éleveurs d'oiseaux - professionnels et particuliers- à continuer à respecter avec fermeté l'ensemble des mesures indispensables à la protection de la santé animale dans notre pays."

    Une zone tampon temporaire d’un rayon de 3 km a été délimitée autour de ce nouveau cas à Wangenies. Dans cette zone, les déplacements de volailles, autres oiseaux captifs et œufs à couver sont interdits. Tous les oiseaux captifs et les volailles doivent être nourris et abreuvés à l’intérieur. Les détenteurs d’oiseaux et de volailles de cette zone doivent envoyer à leur bourgmestre, endéans les 48 heures, un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents. Cette zone sera maintenue au moins 3 semaines.

    Dans le reste du pays, aucune nouvelle mesure n’est imposée. Comme décidé il y a quelques semaines, la vente d’oiseaux et de volailles sur les marchés publics, de même que les autres rassemblements (expositions, concours, ventes…) de volailles restent interdits. L’AFSCA rappelle également à chaque détenteur d’être vigilant et de faire immédiatement appel à un vétérinaire si ses oiseaux montrent des symptômes de maladie.

    Une mortalité anormale chez les oiseaux sauvages peut toujours être notifiée via le numéro d’appel gratuit 0800/99777.
    Nous pouvons rassurer le consommateur : la viande et les œufs de volailles sont tout à fait sains et peuvent être consommés en toute sécurité.

    L’ensemble des mesures est consultable sur le site internet de l’AFSCA :
    - www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/
    - Pour les amateurs : www.favv.be/santeanimale/grippeaviaire/detenteursamateurs.asp



          Personne de contact pour la presse :
          Jean-Sébastien Walhin (AFSCA)
          jeansebastien.walhin@afsca.be
          Tél. : 0476 88 50 77

                         Pauline Bievez (Cabinet Ministre Borsus)
                         Tél. : 0477 38 45 01
  • Grippe aviaire : Prolongation des mesures de prévention avec de nouveaux assouplissements (10/03/2017)

    Résultat de recherche d'images pour "poule"

    Le risque que représente la grippe aviaire étant toujours globalement présent, les mesures de préventions seront prolongées à partir du 11 mars avec certains nouveaux assouplissements pour des situations qui entraînent peu de risque de contact avec les oiseaux sauvages.

    Le ministre de l’Agriculture Willy Borsus : « Alors que le nombre de cas chez les oiseaux sauvages est toujours très élevé dans les pays limitrophes, la tendance est légèrement plus favorable chez les oiseaux captifs. Une analyse de risque spécifique permet de déterminer certains assouplissements dans des circonstances qui présentent peu de risques de contact avec les oiseaux sauvages. Je suis pleinement conscient des contraintes imposées à l’ensemble du secteur . Les éleveurs professionnels entrent dans leur cinquième mois de confinement. C’est une situation inédite dans notre pays mais justifiée par l’ampleur de la situation dans l’ensemble de l’ Europe. Les mesures de lutte contre la grippe aviaire sont systématiquement adaptées en fonction des données épidémiologiques actualisées. En l’absence de nouveaux cas détectés en Belgique, de nouveaux assouplissements pourraient intervenir dès le 18 mars. J’encourage cependant les éleveurs d’oiseaux – professionnels et particuliers – à continuer à respecter avec fermeté l’ensemble des mesures indispensables à la protection de la santé animale dans notre pays car le danger n’est pas – encore – totalement derrière nous. »


    Quelle est la situation actuellement ?

    La situation montre qu’alors que le nombre de foyers chez les oiseaux captifs a tendance à diminuer dans les pays voisins, le nombre de contaminations constatées chez les oiseaux sauvages demeure très important. En Belgique, outre le premier cas chez un détenteur amateur d’oiseaux d’ornement, 2 oiseaux sauvages contaminés ont jusqu’à présent été trouvés, le dernier fin février. Le virus de la grippe aviaire est donc toujours présent chez les oiseaux sauvages. Le risque de contamination par la grippe aviaire des volailles et des oiseaux qui peuvent avoir des contacts avec les oiseaux sauvages est donc toujours réel !


    Qu’est-ce qui change à partir du 11 mars ?

    Les mesures préventives pour la grippe aviaire sont à nouveau prolongées de 30 jours, jusqu’au 9 avril. Par conséquent, les volailles et oiseaux doivent toujours être enfermés ou détenus sous filets pour empêcher les contacts avec les oiseaux sauvages.

    Les assouplissements décidés la semaine passée pour le confinement des pigeons et des rapaces sont maintenus. De nouveaux assouplissementsconcernant les rassemblements (expositions, concours, chanteries, bourses, …) auxquels participent les amateurs sont possibles. Ces rassemblements sont à nouveau ouverts pour tout oiseau et toute volaille. Restent interdits : la vente par les amateurs sur les marchés publics (les marchés organisés par les communes et villes), ainsi que les vols de concours et d’entrainement de pigeons.

    Si aucune nouvelle contamination n’est constatée la semaine prochaine, de nouveaux assouplissements pourraient intervenir dès le 18 mars. En effet, les experts suggèrent une période d’attente de minimum 21 jours à compter de la dernière détection en Belgique, tout en tenant également compte de la situation dans les pays limitrophes.


    L’ensemble des mesures est consultable sur le site internet de l’AFSCA :
    - Toutes les informations concernant la grippe aviaire :www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/
    - Pour les amateurs :www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/detenteursamateurs.asp

    source Afsca

  • AFSCA - Grippe aviaire : assouplissements des mesures de prévention

     

    Résultat de recherche d'images pour "poule sudinfo"Bien que le risque que représente la grippe aviaire soit toujours globalement présent, l’AFSCA assouplira à partir du 1er mars certaines mesures de prévention obligatoires pour des situations qui entraînent peu de risque de contact avec les oiseaux sauvages.
    Ces assouplissements ont été déterminés sur base d’une nouvelle analyse de risque spécifique.

    Le ministre de l’Agriculture Willy Borsus : « Vu que les mesures de confinement engendrent des difficultés spécifiques à certaines espèces et alors qu’aucun nouveau cas de grippe aviaire n’est à déplorer dans nos élevages depuis le cas détecté chez un éleveur hobbyiste d’oiseaux d’ornement le premier février , nous pouvons prendre des mesures d’assouplissement pour les rassemblements d’oiseaux et les colombophiles, à savoir pour des circonstances qui présentent peu de risques de contact avec les oiseaux sauvages. Les mesures de lutte contre la grippe aviaire sont systématiquement adaptées en fonction des données épidémiologiques actualisées et doivent être proportionnelles au risque. J’encourage cependant les éleveurs d’oiseaux – professionnels et particuliers – à continuer à respecter avec fermeté l’ensemble des mesures indispensables au maintien de la santé animale dans notre pays car le danger n’est pas – encore – totalement derrière nous. »

    Les assouplissements décidés aujourd’hui sont principalement à destination des amateurs d’oiseaux et concernent le confinement et l’interdiction de rassemblement.
    • Concernant le confinement, les activités suivantes, qui ne posent qu’un faible risque de contact avec les oiseaux sauvages, sont autorisées :
    - Les pigeons peuvent sortir de leurs pigeonniers dans l’heure et demi qui précède le coucher du soleil. Ils doivent être confinés (enfermés ou détenus sous filets) le reste du temps.
    - Les rapaces peuvent voler lors de démonstrations et autres shows. En dehors de ces évènements, ils doivent rester enfermés ou sous filets. La chasse et l’effarouchement à l’aide de rapaces restent interdits.

    • Concernant les marchés publics et rassemblements, les activités suivantes, qui ne posent actuellement qu’un faible risque de dispersion du virus de la grippe aviaire, sont autorisées :
    - Les négociants professionnels sont à nouveau autorisés sur les marchés publics (c.-à-d. des marchés organisés par les autorités locales) pour autant que les oiseaux et les volailles présents aient été maintenus dans des bâtiments fermés durant les 3 semaines précédant la tenue du marché. Les animaux qui ont été maintenus sous filets sont interdits. La vente occasionnelle pratiquée par des vendeurs de type amateur reste interdite sur les marchés.

    - Les rassemblements où sont présentes des volailles (poules, canards, oies, dindes, faisans, pintades, perdrix) restent interdits. Les rassemblements d’oiseaux captifs sont à nouveau autorisés aux conditions suivantes, en plus des conditions habituelles (notification au bourgmestre, présence d’un vétérinaire, liste des participants à garder pendant au moins 2 mois) :
     Les oiseaux ont été maintenus dans des bâtiments fermés durant les 3 semaines précédant le rassemblement. Les oiseaux qui ont été maintenus sous filets sont interdits.
     Seuls les oiseaux de détenteurs n’ayant pas de volailles sont autorisés.

    L’Agence alimentaire rappelle que le risque de contamination d’oiseaux par la grippe aviaire est toujours réel. Elle évalue quotidiennement la situation en Belgique et dans les pays voisins. Les mesures actuelles sont d’application au moins jusqu’au 10 mars inclus.
    Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web de l’AFSCA : www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/.