gouffre

  • Viesville: La librairie du Gouffre existe depuis 21 ans et vient d’avoir son premier gros gagnant Win For Life

    « Contente que ce soit une cliente fidèle ! »

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny

    Les gérants de la librairie du Gouffre à Viesville (Pont-à-Celles) n’y croient toujours pas. C’est au sein de leur petite échoppe qu’une habituée a décroché le gros lot au Win For Life : 2.000 euros par mois, à vie. Le plus gros gain pour cette librairie, ouverte depuis maintenant 21 ans.

    Chèque symbolique dans une main et petite coupe de champagne dans l’autre, les gérants de la librairie du Gouffre ont le sourire. Jeudi 10 novembre, un client est venu valider un billet de Win For Life gagnant au sein de leur point presse de Viesville (Pont-à- Celles). « J’étais étonnée, je n’y croyais pas », se remémore Ausilia Santin, la gérante. Et pourtant si ! Le client a ainsi gagné la somme de 2.000 euros, versée chaque mois et ce, à vie ! Beaucoup de beurre dans les épinards, en somme.

    Le gagnant, qui se révèle être une gagnante, n’a pas souhaité se faire connaître et elle préfère même rester très discrète. Nous ne saurons donc rien sur nom, son âge ou encore son domicile. Même les clients sont étonnés de voir l’affiche annonçant un grand gagnant. Mais au sein de la librairie du Gouffre, on est très content de cette bonne nouvelle. « Nous sommes ouverts depuis 21 ans », affirme la libraire, « et c’est la première fois que quelqu’un gagne le gros lot. C’est un beau cadeau, surtout que je vais bientôt prendre ma retraite, je termine bien ! », ajoute Mme Santin. « Je suis surtout contente que ce soit une cliente fidèle qui ait gagné et pas une personne de passage. » Le « grattage » du billet Win For Life semblait être bien rodé pour cette personne. « C’est quelqu’un qui vient chercher son Win For Life toutes les semaines… Et elle en a déjà d’ailleurs racheté un depuis ! » Autant garder les bonnes habitudes et puis, qui sait… La chance reviendra peut- être frapper à la porte ! Ce qui est sûr, c’est que la gagnante n’oubliera pas ses libraires : ils seront invités au restaurant ! Du côté de la Loterie Nationale, on est évidemment content de compter un nouveau gagnant. Comme pour tous, le principe est le même : « Au-delà de 25.000 euros de gains, ce qui sera le cas ici, les chanceux doivent se rendre à la Loterie National. Ils sont obligés de prendre le billet et leur carte d’identité », explique Pierre Laurent Fassin, porte-parole. Il ajoute : « Nous offrons un accompagnement mais en termes de sympathie et de bon sens. Nous n’expliquons pas ce qu’ils doivent faire avec cet argent, mais nous aidons plutôt à gérer ce gain. Des personnes sont là pour prendre contact avec les gagnants, régulièrement, prendre de leurs nouvelles. C’est véritablement au cas par cas, en fonction de la manière d’appréhender le gain. » Pour celui-ci, ce n’est pas le super jackpot de L’EuroMillion, mais il faut quand même savoir garder les pieds sur terre.

    Article de C.D. dans la Nouvelle Gazette du 24 nov 2016