google

  • Après Facebook, voici la preuve que Google sait absolument tout de vous

    Le géant américain collecte de nombreuses données sur ses utilisateurs mais joue la transparence.

     

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018, avril,15,google

    L’affaire d’abus de confiance imputée à la société Facebook en matière de gestion des données de ses utilisateurs, a jeté un coup de projecteur sur les dérives des médias sociaux. Interrogé le 10 avril par le sénat américain, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg a habilement évité les questions des sénateurs, peu informés sur le fonctionnement du réseau social. Mais qu’en est-il de Google, l’autre géant du net ? Plusieurs outils fournis par Google lui-même démontrent que ce dernier sait absolument tout de vous. En voici la preuve.

    Votre nom, votre sexe, votre âge, la ville où vous habitez, vos recherches sur internet, les lieux que vous fréquentez chaque jour, votre lieu de travail, votre messagerie, les vidéos que vous consultez. Toutes sortes d’éléments de la vie privée de chacun qui se trouvent collectés par Google. Car la société américaine basée dans la Silicon Valley n’est pas seulement un moteur de recherche. C’est également la messagerie Gmail, la plate-forme de vidéos YouTube et le système de localisation et de recherche d’itinéraire Google

    INTERNET

    Maps. Le plus souvent, c’est donc l’utilisateur lui-même qui a donné l’autorisation au géant américain de détenir toutes sortes d’informations personnelles et de le pister partout où il va. Mais ce n’est pas tout. L’entreprise américaine connaît également les centres d’intérêt de ses internautes. La raison officielle de cette collecte de données est simple : il s’agit d’améliorer votre expérience sur internet. Comment ? En permettant aux annonceurs de publicité de mieux vous satisfaire, en fonction des intérêts qui vous sont propres.

    Depuis la médiatisation du scandale Cambridge Analytica, le monde a découvert – eu la confirmation – que Facebook sait absolument tout de nous et que ces informations pouvaient être divulguées à tout moment. Mais Google a choisi de jouer le jeu de la transparence, contrairement à l’entreprise de Mark Zuckerberg, qui n’a pas averti suffisamment tôt ses utilisateurs touchés par la fuite massive de données, par le biais de Cambridge Analytica.

    ÉNORME !

    Google laisse donc la possibilité à ses utilisateurs de consulter leur activité sur le net, mais éga- lement de télécharger toutes les informations qu’il a collectées. Il n’empêche que le résultat est effrayant : la quantité de données qui peut être téléchargée s’estime en gigabyte et est com- pressée sous forme d’archives, tant elle est imposante. Le téléchargement est long. Très long. « Sachez que la création d’archives est longue et peut prendre des heures, voire des jours entiers. Vous recevrez un e-mail lorsque votre archive sera prête », indique Google.

    Une indication supplémentaire sur le poids de données que Google récolte sur vous à chaque minute.

    Article de LAURIE DE COSTER

     

    Faites le test par vous-même !

    Comment savoir ce que Google sait de moi ? Rien de plus simple, puisque comme expliqué ci- contre, le géant américain a mis a disposition de ses utilisateurs une série d’outils bien pratiques, qui permettent de mettre en lumière le type de données qu’il a récoltées à votre propos.

    > Télécharger mes données
    Une adresse : https://takeout.google.com/settings/takeout

    > Consulter mes activités
    Une adresse : https://myactivity.google.com/myactivity

    > Comment Google me piste
    Une adresse : https:// www.google.com/maps/timeline?hl=fr&pb

  • Prédisez le retard d’un vol avant la compagnie, ou trouvez d'excellent prix pour vos vols.

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018, février, google,flight,vol,prix,info

    Capture d'écran Google Flights

    Google Flights, le service spécialisé en recherche et achat de vols, veut se différencier de la concurrence. Il promet de prédire en temps réel si un vol est en retard... Et, cela avant même que la compagnie aérienne divulgue l’information à ses passagers sur son site internet et les panneaux d’affichage de l’aéroport.

    Mais comment ce système fonctionne-t-il ? Avec des algorithmes, Google estime les probabilités de retard sur base notamment de la météo, du type d’appareil, de son emplacement, de sa vétusté...

    AVEC PLUS DE 80 % DE FIABILITÉ

    « Avec l’aide de données historiques sur l’état des vols, nos algorithmes peuvent prédire certains retards et ils ne sont signalés que lorsque la prédiction est au moins de 80 %. Il suffit de chercher votre vol ou la compagnie aérienne et l’itinéraire de vol, et ces détails apparaîtront dans vos résultats de recherche », explique Anket Mathur, Product Manager de Flights chez Google.

    Nous recommandons toujours d’arriver à l’aéroport avec suffisamment d’avance, mais espérons que cette information peut vous permettre de gérer les attentes et prévenir les surprises. »

    Cette fonctionnalité est uniquement disponible aux États-Unis. Elle arrivera dans les tout prochains mois en Europe.

    Article d'ALISON VLT dans la Nouvelle Gazette du 17 février 2018

    Toutefois, déjà pour l’heure Google, vous trouveras des vols à bons prix!

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 2 mai 2017: Votre maison sera bientôt (re)photographiée par Google Maps (page 14)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Info police fédérale : Surfons Tranquille avec Google - comment sécuriser vos infos et déterminer quelles données peuvent être utilisées

    Nous le savons, notre activité sur le net intéresse les grandes entreprises qui nous y fournissent un service. Le plus souvent d'ailleurs, pour nous suggérer des contenus en rapport avec nos centres d'intérêt, tenant compte justement des liens que nous cliquons et des sites que nous visitons.

    Résultat de recherche d'images pour "moteur de recherche google"

    Et parmi ces entreprises, on retrouve évidemment Google que nous consultons au quotidien lors de nos recherches mais qui est également présent dans nos smartphones et tablettes, notamment si ceux-ci fonctionnent avec son système d'exploitation Android.

    Mon activité.JPG


    A partir de ces outils, il peut donc en savoir beaucoup sur nous.
    Si vous vous connectez à votre profil, en utilisant votre adresse Gmail, vous pourrez désormais accéder à une nouvelle rubrique.
    Baptisée « Mon activité », elle a été ajoutée par Google voici quelques semaines. Elle vous permet de découvrir toutes les données que le moteur de recherche a collecté sur vous à partir de l'usage de vos outils numériques.

    sites consultes.JPG


    Et vous risquez d'être très surpris par l'étendue des informations collectées. Vous allez ainsi y découvrir les commandes vocales que vous avez générées ou encore vos déplacements, la musique écoutée, les vidéos que vous avez regardées ou vos recherches sur Internet. Et tout est classé sous la forme d'une ligne du temps ce qui vous permettra de retrouver ce que vous faisiez, par exemple, il y a deux ans.


    Google vous offre la possibilité d'effacer ces données mais il vous propose également de bloquer l'enregistrement de votre activité. Pour ce faire, quand vous êtes dans cette nouvelle rubrique, il vous suffit de cliquer sur le 3 petits points que vous verrez en haut à droite et vous allez pouvoir désactiver toutes les données que Google enregistre.

    Dans cette même rubrique, vous pourrez également gérer les publicités qui vous ciblent. Toutefois, vous devez savoir que cette option permet désormais à d'autres sites, partenaires de Google, de mieux vous connaître et ainsi, de mieux cibler les annonces vous concernant.

    source : site police fédérale ICI

  • Mobilité: Votre itinéraire dans le détail, le bus, le métro, où et quand ? Les transports en commun enfin sur Google Maps

    C’est nouveau et ça marche. Depuis ce mercredi, les usagers des bus TEC peuvent calculer un itinéraire en bus ou en tram sur Google Maps. Les horaires et itinéraires de l’opérateur wallon de transport public ont en effet été intégrés au célèbre planificateur d’itinéraire de Google. 

    Comment ça marche ? Pas compliqué. Il suffit de se rendre sur le site de Google Maps. Dans la fenêtre en haut à gauche, il faut cliquer sur le losange bleu (« itinéraire »). Vous encodez votre adresse de départ et votre destination. Vous sélectionnez le logo représentant le transport public (pas la voiture, ni le piéton) et votre itinéraire apparaît. Il combinera peut-être un parcours à pied, puis un morceau de chemin en train et le reste en bus. Tous les horaires et détails (numéro de bus) de votre parcours s’affichent. Google Maps vous présente « sur un plateau », tout votre trajet, en tenant compte des meilleures correspondances et en affichant la durée totale de votre parcours. 

    Précisons que Google calcule le meilleur itinéraire (le plus rapide) et ses alternatives. Il ne mentionne néanmoins pas le coût du ou des billets. Dommage.

     

    LES TRAINS ET MÉTROS AUSSI 

    Le TEC rejoint ainsi les autres opérateurs de transport public belges déjà présents sur Google Maps (la SNCB et la Stib) et permet de cette manière la recherche d’un déplacement en transport en commun dans toute la Belgique avec ce service. (Source : Nord Eclair & Blog Estaimpuis Sudpresse )

    Par exemple: 

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,google,maps,bus,métro,transport,commun

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,google,maps,bus,métro,transport,commun

  • Attention, visionner "les photos cachées de tout un chacun sur Facebook", c'est possible grâce à Google Chrome!

    photos cachées.jpg

    Vous pensiez que vos photos cachées le resteraient pour toujours ? Eh bien, détrompez-vous ! Grâce à une extension de Google Chrome, téléchargeable gratuitement, il est désormais possible de les retrouver. Et même pas besoin d’être ami avec la personne !

    Vous avez des photos où vos amis vous ont tagué mais que vous avez exclues de votre profil ? On appelait ça des « photos cachées ». Mais c’était avant. Elles sont désormais visibles par tout le monde, même par ceux qui ne sont pas « amis » avec vous sur le réseau social : Picturebook. Il s’agit d’une extension du navigateur Google Chrome annoncée sur le site technologique Mashable.

    L’extension se vante d’être un « cauchemar Facebook ». Mais au final, elle ne fait que révéler des photos de toute façon visible… sur le profil de l’ami qui vous a tagué. Seule solution : dé-taguez-vous complètement !

  • Internet: 6 trucs pour rendre vos recherches Google plus efficaces

     

    Quel est le site Internet que vous visitez le plus de fois par jour ? Quelle est votre home page ? Il y a beaucoup de chance que la réponse soit Google. Mais savez-vous tirer le maximum de ce moteur de recherche ultra-puissant ?

    Si vous cherchez quelque chose sur Internet, c’est instinctivement dans Google que vous taperez votre recherche. Le site fait maintenant partie intégrante de notre vie professionnelle et personnelle.

    Lorsque vous cherchez quelque chose sur Google, vous gagnez à le faire de la manière la plus efficace possible. Il n’y a rien de plus agaçant que de devoir passer par des milliers de résultats avant de trouver ce qui vous intéresse… Devenez un spécialiste de Google grâce à ces quelques conseils pratiques.

    1. Cherchez par type de fichier

    Si vous ne cherchez pas une page web mais un fichier, indiquez clairement à Google de quel type de fichier vous êtes à la recherche. Si vous cherchez par exemple des données financières, il y a beaucoup de chances que ces données se trouvent dans un fichier Excel.

    Tapez donc : "Termequevouscherchez filetype : xls "

    Vous ne recevrez que des tableurs Excels comme résultats. Si vous voulez par exemple trouver un dossier de rapport annuel, essayez alors de taper "filetype :pdf". Les extensions de programmes Microsoft Office sont les plus couramment utilisées.

    2. Cherchez sur un site spécifique

    Que faire si vous avez lu un article sur un certain site, mais que vous n’arrivez plus à le retrouver ? Vous pouvez éventuellement utiliser le moteur de recherche du site. Mais s’il n’y en a pas ou que celui-ci ne fonctionne pas bien, vous pouvez une fois de plus appeler Google à la rescousse.

    Tapez : "termederecherche site: sitedanslequelvouscherchez.be"

    Vous pouvez aussi restreindre votre recherche à un certain domaine comme "org", "be" ou "com". Par exemple "Impôts site:be" donnera seulement les résultats des sites belges qui parlent d'impôts.

    3. Cherchez dans la mémoire cache

    Et si vous cherchez un article qui a été effacé d’un site? Vous pouvez essayer de le retrouver en cherchant dans la mémoire cache du site. Dans ce cas-là, vous ne cherchez pas sur le site en lui-même, mais sur une copie archivée qui a été conservée par les serveurs de Google.

    Tapez : "cache :http://www.adressedelarticle.com"

    Avec ce procédé, vous pouvez également visiter les sites en passant inaperçu, c’est à-dire sans recevoir de cookies et sans laisser aucune trace.

    4. Cherchez un mot qui se trouve dans le titre ou l’url d’une page

    Si un certain mot se trouve dans le titre ou l’url d’une page, il y a de fortes chances pour que ce mot soit le sujet principal du texte.

    Tapez : "allintitle : termederecherche" ou "inurl : termederecherche"

    5. Cherchez dans les sites semblables

    Vous avez trouvé un site intéressant et vous voulez savoir s’il en existe d’autres dans ce genre ? Utilisez alors l’option de recherche “related”.

    Tapez: “Related:www.siteintéressant.com”

    6. Cherchez la signification d’un certain mot

    Vous êtes à la recherche de la définition exacte d’un mot ? Utilisez alors l’option "define".

    Tapez : "define :termederecherche"

    Deux autres outils utiles

    Google propose également une calculatrice intégrée et un convertisseur de devise, de taille et de poids. Ce n'est donc pas un outil qui rendra vos recherches plus efficaces, mais c’est tout de même très pratique.

    La calculatrice
    Tapez l’opération que vous voulez résoudre dans la barre de recherche, suivi du signe égal.
    Par exemple :

    • Additions et soustraction : 15485 + 644 – 55 =
    • Multiplication : 54 * 33 =
    • Division : 759/3 =
    • Racine carrée : sqrt(333)=
    • Elévation à une puissance : (4+18)^3=

    Google peut aussi trouver le sinus, le cosinus et la tangente d’un angle ainsi que plusieurs autres opérations mathématiques.

    Le convertisseur
    Tapez par exemple (en anglais) :

    • 15 billion dollars in euro
    • 12 pounds in kilograms
    • 1500 yards in kilometers

    Source : openforum.org