gitan

  • A la une de la Nouvelle gazette du 2 mai

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • Obaix: Deux jeunes filles en flagrant délit de vol

    pont-à-celles,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,obaix,vol

    Le mardi 19 janvier 2016 à 09 heures 30, un riverain de la rue des Deux Chapelles à Obaix (commune de Pont-à- Celles) signale les agissements suspects de deux jeunes filles de type « gitanes », qui rôdent autour des habitations, rapporte la police locale de la zone Brunau (Fleurus, Pont-à- Celles et les Bons Villers).

    Une équipe de la police locale, du service proximité de Pont-à- Celles, présente dans l’entité d’Obaix, interpelle rapidement les deux jeunes filles, qui sont retrouvées en possession d’un tournevis et de plusieurs bijoux. (Montres, bracelets, colliers…).

    Les deux gitanes sont privées de leur liberté. Ramenées au poste de police de Fleurus, les deux jeunes filles âgées d’à peine 14 ans, avouent avoir commis un vol qualifié dans une habitation de la rue des Deux Chapelles. Après avoir fracturé à l’aide de leur tournevis la porte arrière de l’habitation, elles fouillent l’entièreté de la demeure et s’emparent de plusieurs bijoux de valeur.

    La victime de ce vol est identifiée et le préjudice lui a été restitué.

    Les deux mineures d’âge, originaires des Balkans, se trouvent en séjour illégal sur notre territoire. Elle ont été privées de leur liberté, et après avoir passé une nuit au poste de police de Fleurus, elles ont été défé- rées devant le Procureur du Roi de la Jeunesse au Parquet de Charleroi ce mercredi matin.

    L’office des Étrangers a été également avisé.

     

     

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 13 juillet 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 25 juin 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 20 juin 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi

  • A la une de votre Nouvelle Gazette

    Capturer.JPG

  • Société: Sans se cacher, un groupe de gitans encerclent un homme à un distributeur d'argent, en plein cœur de Paris

    Les images ont quelque chose d’effrayant. Un homme, en plein centre historique de Paris, retire de l’argent à un distributeur automatique. Et tout d’un coup, il se retrouve littéralement encerclé par une bande de gitans qui ne se cachent même pas.

    Source Daily Mail

    Les images ont été tournées le dimanche de Pâques, près de la cathédrale Notre-Dame, à Paris et sont publiées aujourd’hui par le Daily Mail.

    On y voit un homme retirer de l’argent à un distributeur quand, soudain, cinq personnes sont dans son dos. Il s’agit de jeunes gitans. Ils lui tapent l’épaule et ne se cachent pas d’en vouloir à l’argent qu’il est en train de retirer.

    Une fois leur méfait terminé, ils repartent tout naturellement à la recherche d’une autre proie.

    Ce genre de scène serait devenue courante, à Paris. Les gitans se tiennent à proximité des principaux monuments touristiques, là où les touristes sont les plus nombreux.

    C’est à tel point que la police parisienne, se sentant impuissante, a demandé il y a quelques jours à ce que les gitans soient systématiquement expulsés de la capitale

  • Encore une intervention réussie en hélicoptère: des coups de feu à Dampremy

    Les forces de l’ordre sont intervenues vendredi dans un camp gitan de Dampremy à la suite de coups de feu. L’intervention a provoqué une échauffourée qui a pu être maîtrisée, notamment par l’intervention d’un hélicoptère. Le même soir, l’équipe aérienne a permis l’interception de jeunes qui tiraient à la carabine à plombs sur des véhicules en mouvement à Brye (Fleurus).

    
Les caravanes se sont installées ici voici une semaine. Elles doivent quitter les lieux ce dimanche.

    Thierry Portier

    Les caravanes se sont installées ici voici une semaine. Elles doivent quitter les lieux ce dimanche.

    La police locale de Châtelet-Aiseau-Farciennes a mené une opération de sécurisation sur ses trois communes, vendredi soir, indique-t-elle dans un communiqué. Au total, une vingtaine de policiers locaux, aidés par le corps d’intervention et l’hélicoptère de la police fédérale ont contrôlé une trentaine de personnes et 21 véhicules. Au cours de cette opération, des équipes ont été redirigées sur deux autres zones en raison d’incidents. Le premier s’est produit dans un camp gitan établi dans la ruelle Sainte-Barbe à Dampremy (Charleroi) où des coups de feu ont été tirés. Une échauffourée est survenue à la suite de l’intervention massive des forces de l’ordre qui sont parvenues à ramener le calme. Le même soir, l’hélicoptère a été redirigé vers la rue Philippebourg à Brye (Fleurus) en vue de localiser une bande de jeunes qui tirait à la carabine à plomb sur des véhicules circulant sur la nationale entre Baisy-Thy et Sombreffe. Ces derniers ont été interceptés et ramenés au poste pour audition.