galette

  • Ce vendredi 6 janvier 2017 c'est l’épiphanie " rappel de prudence de l'AFSCA"

    Galette des rois

    Début janvier, certaines familles célèbrent l’épiphanie en dégustant un produit pâtissier particulier : la galette des rois ! Les boulangers pâtissiers préparent cette galette en y ajoutant un objet peu commun: une fève.

    Depuis l’Antiquité, les fèves ont un fort pouvoir symbolique de par leur forme embryonnaire. Pour beaucoup, la fève était le symbole de la fécondité. Au Moyen-Age, la fève aurait également été utilisée comme jeton de vote par les corporations de métiers afin de désigner leur “roi”, chargé de les représenter.

    Quoiqu’il en soit, chez nous, la personne qui « tombe sur la fève » en consommant son morceau de galette est désignée roi ou reine, et elle reçoit une couronne de papier.

    Quelques consommateurs nous ont demandé l’avis de l’AFSCA sur la présence de cette fève.

    Il faut évidemment que la fève réponde à certaines conditions. Ainsi, elle doit avoir une taille suffisante pour être trouvée facilement, sans risque d’être avalée. Elle ne peut pas non plus provoquer un dégât aux dents du futur roi ou future reine ! Enfin, le matériau dont elle est faite ne peut être une source de contamination de la galette.

    Dans la mesure où la fève répond à ces conditions, l’AFSCA considère que la présence d’une fève ne constitue pas un risque réel pour le consommateur. Lorsque l’on mange la galette, il convient toutefois toujours de faire preuve d’une certaine prudence.

    Enfin, lors de l’achat d’une galette des rois par un consommateur non averti (un touriste étranger par exemple), qui ne connaît pas cette tradition, la remise d’une couronne et un mot d’explication du boulanger quant à notre coutume permettra d’éviter tout risque.