gale

  • A la une de la Nouvelle Gazette de ce 22 mars 2016

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • VILLERS-PERWIN: Cas avérés de gale

    Capturer.JPGCas avérés de gale dans la maison de repos, pas de panique le problème est pris très au sérieux !

     

    Plusieurs résidents et plusieurs membres du personnel sont malheureusement touchés par la maladie. La médecine du travail oeuvre de concert avec la direction pour l’enrayer au plus vite.

    Hier, nous vous révélions deux cas de suspicion de gale à la résidence Corbisier à Villers-Perwin.

     Malgré les efforts réalisés par tout le personnel, la suspicion s’est malheureusement mutée en triste réalité.

    « C’est vraiment dommage que l’on parle de nous dans de telles circonstances », déplore la directrice, Mme Corbisier. Si la gale frappe la résidence, il faut bien préciser que cela ne remet nullement en cause la qualité de son service et le professionnalisme du personnel.

    En attendant, il apparaît à présent que plusieurs résidents sont contaminés par la gale, cette maladie cutanée contagieuse, très prurigineuse (qui cause de la démangeaison), due à la présence d’un acarien parasite, le sarcopte.

    À lire cela, cela fait peur mais il faut relativiser. La gale n’est pas mortelle et elle se soigne via un traitement certes contraignant mais efficace.Dans ce cas, le souci est d’éviter la propagation. Ailleurs en Wallonie, on sait que des écoles ont été confrontées à la même problématique.

    L’objectif est double : éradiquer via un traitement suivi et empêcher toute propagation. Le personnel de la résidence oeuvre minute après minute en ce sens. Certains membres ont d’ailleurs été touchés. Il faudra aussi les soigner, forcément.Pour l’heure, inutile de paniquer.

    «Nous avons directement communiqué avec les résidents et avec leurs familles. Nous appliquons la politique de la transparence. »

    On sait combien que cette période de l’année est propice au développement de ce type de contamination, surtout avec un mois de févier aussi clément. Et inutile de dire que les institutions accueillant des personnes âgées avec un profil fragilisé sont particulièrement visées.

    Ailleurs dans la région, d’autres maisons de repos ont effectué un traitement préventif

     

    pont-à-celles,villers-perwin,villers,gale,home,maison,repos,parasite,sarcopte,vandeplas,johnny

    pont-à-celles,villers-perwin,villers,gale,home,maison,repos,parasite,sarcopte,vandeplas,johnny