générique

  • Enfin une bonne nouvelle: Une centaine de médicaments moins chers

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,médoc,médicament,medicament,inami,générique

    Bonne nouvelle pour les patients: le prix d’une centaine de médicaments baisse ce 1er mars. L’année dernière, à la même date, c’étaient quelque 1.300 médicaments génériques qui voyaient leur coût baisser dans le cadre du «pacte d’avenir pour le patient et l’industrie pharmaceutique», signé par la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Maggie De Block. 

    L’objectif est double: réduire les coûts pour le patient, mais aussi pour l’Inami. Ces 1.300 médicaments étaient en fait des médicaments dont les molécules étaient en fin de brevet et dont la première version générique était sortie sur le marché. 

    L’INAMI Y GAGNE AUSSI 

    Cette fois, la centaine de médicaments concernés sont des produits qui sont composés de plusieurs molécules génériques, aux brevets dépassés. Leur prix va donc baisser, de sorte que le patient paiera moins et que la part à charge de l’Inami baissera également. 

    De quoi dégager des fonds pour pouvoir investir dans le remboursement de nouveaux médicaments. Parmi les médicaments moins chers le 1er mars, on retrouve notamment des traitements contre l’hypertension artérielle, des médicaments utilisés dans les chimiothérapies, dans le traitement de la ménopause et de l’ostéoporose, dans les infarctus et les thromboses, mais aussi dans les retards de croissance. 

    Si la baisse de prix est généralement de moins de 10% à 20%, certains voient leur prix baisser de moitié!

    Article de L P Source Sudinfo et du Blog Sudinfo de Nandrin

  • SE SOIGNER MOINS CHER : Plus de médicaments génériques

    medicaments.jpg

    Maggie De Block a elle-même qualifié de «drastiques» les nouvelles mesures concernant les soins de santé. Le secteur n’échappe pas aux économies prévues par le gouvernement Michel. En 2015, le budget sera amputé de 355 millions d’euros.

    Mais si la visite chez le spécialiste coûtera plus cher, l’’industrie pharmaceutique a été priée d’apporter sa contribution. Et pour cause : le gouvernement espère dégager pas moins de 89 millions d’euros d’économies en s’attaquant au prix des médicaments. La sécurité sociale devrait profiter d’une baisse du prix sur les marques et d’un recours plus massif aux médicaments génériques. Autrement dit, la médication sera un peu moins coûteuse.