frais

  • Attention à partir du 1e février, acheter un billet dans le train, vous coûtera plus cher

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,sncb,nmbs,prix,billet,frais

    Acheter un billet dans le train, plutôt qu’aux nombreux autres canaux de vente que la SNCB met à votre disposition, coûtera automatiquement 7 € de plus. Ceci est un supplément de bord que l’accompagnateur ne peut pas annuler.

     

    Pourquoi un Tarif à Bord ?

     

    La raison d’être du « Tarif à Bord » provient de notre volonté de simplifier les règles de vente à bord des trains. En effet, celles-ci sont assez compliquées, sujettes à interprétation et leur application peut mener à des situations embarrassantes, voire trop souvent conflictuelles.

     

    Qu’est-ce qui change pour les voyageurs ?

    •             Si vous voyagez avec un titre de transport valable : Pour vous rien ne change, évidemment.

    •             Si vous voyagez sans titre de transport valable :

    -              Vous achetez un billet au Tarif à Bord (prix du billet + 7 €) et vous continuez votre voyage.

    -              Vous n’achetez pas de billet au Tarif à Bord, pour quelque raison que ce soit. L’accompagnateur sera alors obligé de dresser un constat d’irrégularité (coût : 75 €). Vous pourrez toujours recourir au Service Clientèle si vous estimez que des raisons légitimes vous ont empêché de présenter un titre de transport valable ou d’acquérir un billet au Tarif à Bord.

     

    Qu’est-ce qui change pour les abonnés et les détenteurs d’un libre -parcours ?

    •             Si vous voyagez avec un abonnement (ou un libre-parcours) valable : Pour vous, bien sûr, rien ne change

    •             Si vous voyagez avec un abonnement (ou un libre-parcours) périmé : Il vous faudra, comme tout autre voyageur sans titre de transport valable, acheter un billet au Tarif à Bord (prix du billet + 7 €).

    •             Si vous avez oublié votre abonnement (ou votre libre-parcours) :

    -              Vous achetez un billet au Tarif à Bord (prix du billet + 7 €). Vous vous rendez dans les 14 jours calendrier (date de l’oubli comprise) au guichet de votre choix avec le billet acheté à bord ainsi que votre abonnement (ou libre-parcours) valable le jour de

    l’oubli. Vous serez alors remboursé en totalité.

    -              Si vous n’achetez pas de billet au Tarif à Bord (prix du billet + 7 €), pour quelque raison que ce soit, l’accompagnateur dressera un constat d’irrégularité (coût : 75 €). Rendez-vous alors, endéans les 14 jours calendrier (date de l’oubli comprise), au guichet

    de votre choix avec le constat d’irrégularité ainsi que votre abonnement (ou libre-parcours) valable le jour du constat. Le constat d’irrégularité sera clôturé. Vous ne paierez pas les 75 €. Mais seulement 8 € de frais administratifs.

     

    Remarques :

    1.            Le nombre d’oublis d’abonnement ou de libre-parcours n’est plus limité à deux fois par an.

    2.            La mesure de gratuité consentie auparavant pour les abonnements ou libres-parcours périmés d’un jour ouvrable est par contre abrogée.

     

    Dorénavant, les règles seront simples et claires pour tout le monde. Afin qu’elle soit également connue de tout le monde, une campagne de communication sera menée à partir de la mi-janvier via presse, e-mail, internet, en gare et dans les trains.

    Si vous souhaitez de plus amples informations, nous vous invitons à consulter la page « Tarif à Bord » sur www.sncb.be.

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,sncb,nmbs,prix,billet,frais

  • Parents soyez attentifs aux frais scolaires: voici tous les frais que l'école ne peut pas vous réclamer !

     

    Nonante-cinq pour cent des parents ignorent quels sont les frais que l’école de leurs enfants peut leur demander… ou pas. Tout cela est pourtant écrit noir sur blanc dans la circulaire que le ministère envoie actuellement à toutes les écoles secondaires de Wallonie et de Bruxelles. La nouveauté adoptée l’an dernier, le décompte périodique, clarifie les comptes… mais ne concerne que les écoles secondaires. Le système arrivera en primaire à la rentrée 2015.

    La facturation périodique est une initiative bien accueillie par les associations de parents. «  C’est une amélioration très importante  », dit Bernard Hubien, le secrétaire général de l’Union des associations de parents de l’enseignement catholique (UFAPEC). Un décompte périodique, c’est quoi dans les faits ? L’obligation pour un pouvoir organisateur de remettre, par écrit, le détail de l’ensemble des frais réclamés (les frais qui n’y figurent pas ne peuvent en aucun cas être réclamés), leurs montants, leurs objets et le caractère obligatoire ou facultatif des montants réclamés.

     

    La suite: ICI