fortis

  • Les 5 plus gros employeurs devraient embaucher 6.000 personnes en 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,emploi,sncb,bpost,colryut,nmbs

    Selon des calculs récemment effectués par nos confrères des journaux du nord du pays, Het Nieuwsblad et De Standaard, les cinq plus importants employeurs du pays (que sont BNP Paribas Fortis, Bpost, Colruyt, Infrabel, Proximus et la SNCB) prévoiraient en effet quelque 6.000 engagements sur l’année 2017. À lui seul, Colruyt pourrait recruter 3.000 travailleurs.

    4000 TRAVAILLEURS À EUX 4

    Bpost (qui cherche des chauffeurs et des trieurs), Proximus (spécialistes du Big Data et de la sécurité informatique), BNP Paribas Fortis et Colruyt comptent recruter 4.000 travailleurs à eux quatre. La SNCB et Infrabel devraient engager ensemble entre 1.800 et 2.200 personnes d’ici fin 2017, comme l’annonçait HR Rail début décembre.

    PLUS DES COMPENSATIONS QUE DES CRÉATIONS NETTES

    Il s’agit notamment de 400 conducteurs et de 100 accompagnateurs de trains, mais aussi d’ingénieurs et d’informaticiens. « Ces engagements sont nécessaires pour compenser le nombre de départs naturels », explique Michel Bovy, directeur de HR Rail.

    L’EMPLOI NET N’AUGMENTE QUE CHEZ COLRUYT

    Globalement, les chemins de fer prévoient néanmoins de fonctionner avec moins d’effectifs d’ici 2020. Chez Bpost, Proximus et BNP Paribas Fortis, le nombre de travailleurs est également en baisse malgré les engagements annoncés. Il n’y a que chez Colruyt que l’emploi net est en augmentation.

    3000 ENGAGEMENTS CHEZ COLRUYT COMME EN 2016

    Sur l’année 2015-2016, l’entreprise de la grande distribution a engagé 3.000 collaborateurs, ce qui s’est traduit par une création nette de 1.500 emplois. Ce rythme sera poursuivi en 2017.

     

    A suivre....

    Nouvelle Gazette du 6 janvier 2017

  • Info conso : Selon Test-Achats "Les frais demandés par BNP Paribas Fortis pour refinancer un crédit hypothécaire sont illégaux"

     

    
Les frais demandés par BNP Paribas Fortis pour refinancer un crédit hypothécaire sont illégaux, selon l’organisation de défense des consommateurs Test-Achats. La banque avait annoncé sa décision de majorer drastiquement les frais de dossier de ses crédits hypothécaires à partir du 1er septembre: de 350 à 500 euros pour les nouveaux dossiers et de 350 à 700 euros pour les frais de refinancement d’un ancien crédit. 

    «Cette analyse semble partagée par le ministre en charge des Consommateurs Kris Peeters dans sa réaction à un courrier envoyé par l’organisation de consommateurs. Celui-ci n’a cependant pas pris la décision d’intervenir directement contre la banque. L’organisation de consommateurs a dès lors mis BNP Paribas en demeure de cesser sa pratique illégale», indique Test-Achats. 

    Test-Achats estime qu’il n’est pas permis de «sanctionner» les clients qui souhaitent profiter des taux bas et refinancer leur crédit habitation par des frais encore plus élevés. 

    Lorsqu’une banque accepte de refinancer un crédit hypothécaire, elle réclame presque systématiquement un montant - l’indemnité de remploi - que la loi l’autorise à compter en cas de remboursement anticipé ainsi que des frais de dossier pour le nouveau crédit. Selon Test-Achats, le client payerait actuellement la même indemnité de remploi 700 euros de frais et non 500 euros. Pour Test-Achats, cela est purement et simplement illégal.

  • Confirmation dans le braquage du bancontact de Pont-à-Celles

    Les braqueurs de bancontact confirmés, plus d'informations dans votre Nouvelle Gazette papier.

    P5300001.JPG

  • Exclusif: Pont-à-Celles suite à l’attaque du distributeur « Bancontact », dommage collatéral ?

     

     C’est au milieu de la nuit que H.Henry entend du bruit inhabituel sur la place, lieu où il a sa résidence depuis bien des années. Il décide de se lever pour voir ce qui se passe devant son domicile, et ce fut la surprise totale pour ce brave homme. Encore endormi, il n’en croit pas ses yeux, presque sous sa fenêtre, un braquage du distributeur Bancontat de la banque Fortis est en cours.

    Il entend les braqueurs « encore un troisième essai et l'on se tire » ! C’est alors qu’un combi des forces de l’ordre arrive sur la place, et se positionne pour couper une retraite éventuelle des malfaiteurs, du moins le pensent-ils...

    Henry raconte, c’est juste sous ma fenêtre que tous s'est déroulé. Les bandits pris au piège crient à plusieurs reprises aux policiers « couchez-vous, laissez-nous partir ». Les voleurs avaient placé leur voiture à côté de ma Citroën Berlingo, et ils se sont servis d’elle pour se cacher et se protéger. Par la suite, tout est parti rapidement en vrille, les coups de feu ont commencé à péter au milieu de la nuit. Je ne sais pas qui à tiré le premier dit-il, mais c’est très impressionnant ces tirs en pleine nuit. Une balle a fracassé la vitre du passager à l’avant droit de ma Citroën (je pense que c’est le tir de la Police, l’enquête doit encore le déterminer), pour ensuite percer le pare-brise, j’ai même retrouvé une chemise de balle dans mon véhicule. Un autre projectile à ricoché sur l’arrière gauche, créant il va de soi des dégâts à mon automobile. Après la fusillade et l’échange de tir, les gangsters ont pris la fuite, et c’est après leur départ que j’ai constaté les dégâts. Ma famille et moi ne sommes pas près d’oublier cette nuit plus qu’agitée, mais au-delà des émotions j’ai des dommages, et personne ne veut prendre la responsabilité (dans l’attente de l’enquête) de payer mes frais. Ce mercredi, j’ai eu une réunion avec quelques responsables communaux dont le Bourgmestre et le commissaire, mais sans résultat probant, et me laissant seul pour payer la note.

    Je me souviendrai longtemps de cette nuit, et dans mon malheur j’ai pu bénéficier d’un élan de générosité du Garage Fauquez de Pont-à-Celles, qui m’a remplacé gratuitement dans un premier temps ma vitre latérale. Sans quoi, je ne pouvais plus rouler avec ma voiture, dixit la police de PAC !

     

    P5300007.JPG

    Henry à besoin de sa voiture pour aller travailler !

     

    IMG_20140531_0002.jpg

    P5300003.JPG

    Ci-dessus le pare-brise: sortie de la balle

    P5300006.JPG

    P5300001.JPG

    Ce qu'il reste du distributeur de billets

    P5300010.JPG

    A 100m de la place, un impact (en hauteur) dans un chassi de la maison de la Laïcité.

     

     

     

     

  • Pont-à-Celles: Suite de l'attaque du distributeur "Bancontact"

    Capturer.JPG

    Capturer.JPG

    La police judiciaire recherche toujours les trois auteurs qui s’étaient attaqués au Bancontact de Pont-à-Celles.

     

    Ceux-ci avaient fait exploser un Bancontact à l’aide de deux bonbonnes d’oxygène et d’acétylène. Une nouvelle technique utilisée voici peu à

    Les trois malfrats étaient arrivés ici à bord d’une Audi, volée peu auparavant. Le véhicule avait été retrouvé incendié, dans un champ, à Luttre.

    En savoir plus ? La suite sur votre Nouvelle Gazette papier

  • Pont-à-Celles: des policiers essuient des coups de feu lors d'une tentative de vol

     

    Rédaction en ligne

    Une patrouille de police de la zone Brunau a été confrontée à trois malfrats qui tentaient visiblement de s’introduire dans l’agence Fortis de Pont-à-Celles, durant la nuit de dimanche à lundi. Les auteurs ont ouvert le feu en direction des inspecteurs qui ont riposté. Deux projectiles ont atteint leur combi.

    Une fusillade a éclaté entre des policiers et des malfrats qui tentaient de pénétrer dans une banque de Pont-à-Celles, indique le parquet de Charleroi. Vers 2 heures du matin, une patrouille de la zone Brunau a été avisée d’agissements suspects par des riverains de l’agence Fortis de la place communale.

    Suite de l'article sur sudinfo.be

  • Honteux: Fortis nous remercie à sa manière d'avoir comblé son déficit avec votre argent via le sauvetage de l'établissement par l'Etat belge à la suite de la crise financière.

     

    Mauvaise nouvelle pour les personnes ayant du mal à terminer financièrement le mois: toute transaction qui ne pourra être effectuée pour cause de solde insuffisant vous coûtera une amende de 4,5 euros.

    bnp parisbas.jpg

    Le 1er juillet, BNP Paribas Fortis appliquera une mesure répressive en cas de compte à vue insuffisamment alimenté pour honorer les versements dûs.

     

    En d'autres termes, si votre domiciliation pour le club de sport est rendue impossible pendant plus de cinq jours, car votre compte reste dans le rouge, BNP Paribas Fortis vous débitera 4,5 euros de plus dès que votre compte reprendra des couleurs. Une manière d'inciter les titulaires des comptes à anticiper les trous dans leur budget.

     

    BNP conseille aux clients d'opter pour un pack plus coûteux, mais qui permet d'aller davantage en négatif et donc d'éviter l'astreinte en cas de pépin. À chacun d'évaluer la formule qui lui conviendra le mieux...

     

    Une chose est certaine, une fois de plus deux poids deux mesures si vous avez de l'argent pour payer le pack le plus cher vous ne serez pas inquiété, si vous avez des difficultés à terminer vos fins de mois et forcément vous payer un pack bonus vous allez casquer logique des banques ........

     

    Autre mauvaise nouvelle pour les clients, l'annonce de la fermeture de pas mal d'agences de proximité.
     
    Pas plus tard qu’hier 15 mai à 22h30, impossible d’avoir ses extraits de compte chez Fortis Pont-à-Celles !? À Luttre l’agence est fermée (définitivement), à Charleroi, idem à Mons ce qui veut dire que beaucoup de personnes se rabattent sur les agences qui restent ouvertes. Mais si derrière il n’y a pas de suivis pour approvisionner les distributeurs, c’est ce que j’appelle « un foutage de Gue**** »

     

  • Clients de BNP Paribas-Fortis, attention, vos données personnelles pourront être divulguées

     

    bnpb.jpgBNP Paribas Fortis a revu à la fin de l’année dernière ses conditions générales bancaires qui régissent les relations avec ses clients. Plusieurs articles évoquant l’utilisation et la transmission de données personnelles des clients ont été modifiées, au profit des partenaires commerciaux de la banque dans le but de proposer des services et produits avec la banque.

    Pour plus d'infos ICI

  • Attention fin de semaine, fermeture de l'agence Fortis BNP Paribas de Luttre

    fortis luttre.jpg 

    Le 21 février 2014 sonnera le glas de l'agence « Fortis-Paribas » de Luttre. Cette agence fermera définitivement ses portes, et le bâtiment sera vendu.

     

    Ce qui sera bien entendu une perte pour cette commune, mais surtout pour les personnes à mobilités réduites. En effet, les comptes seront automatiquement transférés vers l’agence sise à Pont-à-Celles, et cette commune n’est pas centrale à l’entité. Les clients sont bien entendu libres de choisir une autre agence au mieux de leurs intérêts.

     

    Il est donc urgent d’aller vider vos coffres, si vous en avez….