fleurus

  • Merci pour vos partages, le corps de Jérôme a été retrouvé

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018, février,9,disparition,jérôme,pinera,fleurus

    Le corps sans vie de Jérôme Pinera, un jeune homme de 31 ans disparu depuis la nuit de dimanche à lundi, a été retrouvé jeudi après-midi à Fleurus, dans un ruisseau perdu au milieu des champs.

    En mon nom, au nom du Blog Pont-à-Celles infos, je présente nos sincères condoléances à la famille et amis.

  • Avis de disparition de Jérôme PINERA à Fleurus

    La nuit du dimanche 04 au lundi 05 février 2018 vers 04h00, Jérôme PINERA, un homme âgé de 31 ans, a été déposé dans la rue Paul Vassart à Fleurus où se trouve son domicile.

    Par la suite, il a encore été vu circulant à pied dans la ville et est aperçu une dernière fois à 04h19, près du passage à niveau à proximité de la gare de Fleurus.

    Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Jérôme mesure entre 1m70 et 1m80 et est de corpulence athlétique. Il a les yeux bleus et des cheveux châtins coiffés avec une mèche sur le dessus.


    Au moment de sa disparition, Jérôme était vêtu d’une veste rouge, d’un pantalon en jean, d’un sweet à capuche bleu de marque Superdry et de chaussures rouges.

    Il peut paraître désorienté et a besoin de soins médicaux urgents.

    Si vous avez vu Jérôme PINERA ou si vous connaissez l’endroit où il se trouve, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

    Lien vers l'avis de recherche.

    Envoyé à la demande du Parquet de Charleroi le 06/02/2018. 

     
     

    Témoignages

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

  • Pont-à-celles, augmentation des cas de cancer de la thyroïde.

    Résultat de recherche d'images pour "cancer de la thyroïde"

    Selon une conseillère communale de l'opposition, L’Institut de Santé publique a mené une étude sur les cas de cancer de la thyroïde dans un rayon de 20 km autour de l’IRE à Fleurus. Notre commune s’y trouve, et les résultats corroborent ceux de l’étude de 2012, à savoir une augmentation de 8 % des cas p/r à la moyenne. 

    PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAL DU 2 OCTOBRE 2017, cliquez ICI

  • Une ligne directe de Luttre à BSCA: après Fleurus, la gare de Luttre constitue une piste pour, elle aussi, relier le BSCA

    Résultat de recherche d'images pour "gare luttre sudinfo"

    Plusieurs pistes avaient été lancées concernant la création d’une ligne ferroviaire directe vers l’aéroport de Charleroi (BSCA). La gare de Charleroi-sud devrait d’ailleurs à cet effet voir les travaux débuter prochainement. La semaine dernière, Olivier Chastel nous révélait que la gare de Fleurus avait, elle aussi, été choisie. Désormais, nous apprenons que la gare de Luttre pourrait également faire partie de l’équation.

    Voilà plusieurs années que des projets de lignes ferroviaires rejoignant l’aéroport de Charleroi sont en discussion. La gare de Charleroi-sud est évidemment l’une des premières évoquées. La création d’une nouvelle gare à Ransart avait d’ailleurs fait l’objet de nombreuses discussions à Fleurus qui dispose encore de toute l’infrastructure nécessaire. C’est, finalement, dans la cité des Bernardins que s’installera une liaison vers BSCA.

    UNE PISTE SUR LUTTRE

    Dernièrement, après une question posée au ministre des Aéroports Jean-Luc Crucke par la députée régionale Latifa Gahouchi concernant la stratégie mise en place en matière de développement des aéroports régionaux, nous apprenons que la gare de Luttre permettrait, elle aussi, d’effectuer une liaison directe vers BSCA. « Lorsque j’ai posé la question au ministre, il m’a confirmé la présence d’une ligne qui reliera Fleurus à l’aéroport de Charleroi. Il a ajouté que la gare de Luttre constituait, quant à elle, une piste. C’est intéressant de voir le ministre ouvrir une deuxième ligne puisqu’il y avait déjà une polémique quant au choix de la gare de Fleurus ou de Ransart », nous explique Latifa Gahouchi. « Cette ligne devrait d’ailleurs être gérée par la BSCA. »

    L’ACCÈS À BSCA FACILITÉ

    Multiplier les lignes directes, c’est aussi faciliter l’accès à BSCA et permettre à l’infrastructure de se développer plus encore. D’autant plus que la ligne Bruxelles-Charleroi passe par la gare de Luttre. « Je me réjouis du projet de la gare de Luttre : les gens du Nord pourront, eux aussi, accéder plus facilement à l’aéroport. Par ailleurs, c’est de la création d’emploi en plus pour Charleroi. J’ai, néanmoins, une inquiétude : ces projets ne vont-ils pas repousser celui de la liaison avec la gare du Sud ? Le ministre Di Antonio nous le promet depuis 3 ans. Nous avons eu 4 ministres en trois ans et, malgré cela, il est essentiel qu’un tel dossier ait une politique de continuité et une vision à long terme. »

    Si les ministres se succèdent, le dossier est quant à lui en de bonnes mains. C’est d’ailleurs lors d’une réunion avec les ministres Di Antonio et Bellot que le ministre Crucke a abordé la piste de la gare Luttre. Ce qui « permettra vraiment d’avoir des lignes de communication directe avec une accessibilité directe avec l’aéroport », répondait le ministre Crucke ce lundi. «Voilà la preuve que l’on peut collaborer entre ministres du même Gouvernement. Tout ne va pas mal dans ce pays. »

    Article de MANON ROOSSENS dans la Nouvelle Gazette du 11 octobre 2017

  • Info AFSCA: Nouvelle contamination de volailles à Wangenies (Fleurus) (27/06/2017)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,16,juin,poulet,chicken,mort,death,afsca

    Grippe aviaire : état des lieux.

    Le virus hautement pathogène H5N8 de la grippe aviaire a, à nouveau, été constaté dans un élevage particulier à Wangenies (Fleurus). L’AFSCA demande encore une fois à toute personne qui a récemment acheté des volailles sur un marché d’être vigilante et de faire appel à un vétérinaire si ses volatiles sont malades ou meurent soudainement.

    Le Ministre de l’Agriculture Willy Borsus précise : "Les mesures de lutte contre la grippe aviaire sont systématiquement adaptées en fonction des données épidémiologiques actualisées et doivent être proportionnelles aux risques. Je suis conscient des difficultés que cette situation engendre pour l'ensemble des éleveurs présents dans les zones réglementées. J'encourage cependant les éleveurs d'oiseaux - professionnels et particuliers- à continuer à respecter avec fermeté l'ensemble des mesures indispensables à la protection de la santé animale dans notre pays."

    Une zone tampon temporaire d’un rayon de 3 km a été délimitée autour de ce nouveau cas à Wangenies. Dans cette zone, les déplacements de volailles, autres oiseaux captifs et œufs à couver sont interdits. Tous les oiseaux captifs et les volailles doivent être nourris et abreuvés à l’intérieur. Les détenteurs d’oiseaux et de volailles de cette zone doivent envoyer à leur bourgmestre, endéans les 48 heures, un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents. Cette zone sera maintenue au moins 3 semaines.

    Dans le reste du pays, aucune nouvelle mesure n’est imposée. Comme décidé il y a quelques semaines, la vente d’oiseaux et de volailles sur les marchés publics, de même que les autres rassemblements (expositions, concours, ventes…) de volailles restent interdits. L’AFSCA rappelle également à chaque détenteur d’être vigilant et de faire immédiatement appel à un vétérinaire si ses oiseaux montrent des symptômes de maladie.

    Une mortalité anormale chez les oiseaux sauvages peut toujours être notifiée via le numéro d’appel gratuit 0800/99777.
    Nous pouvons rassurer le consommateur : la viande et les œufs de volailles sont tout à fait sains et peuvent être consommés en toute sécurité.

    L’ensemble des mesures est consultable sur le site internet de l’AFSCA :
    - www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/
    - Pour les amateurs : www.favv.be/santeanimale/grippeaviaire/detenteursamateurs.asp



          Personne de contact pour la presse :
          Jean-Sébastien Walhin (AFSCA)
          jeansebastien.walhin@afsca.be
          Tél. : 0476 88 50 77

                         Pauline Bievez (Cabinet Ministre Borsus)
                         Tél. : 0477 38 45 01
  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 23 juin 2017:Les potagers partagés poussent ! (page 11)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette,2017

  • Fleurus: 4.000 interventions via BetterStreet depuis juin 2015 (Pourquoi pas à Pont-à-Celles?)

    Chauffage défectueux dans un bâtiment communal, dépôt clandestin, égout bouché, mobilier urbain dégradé ou encore nid-de-poule. En un clic, signalez tout problème à l’aide d’un simple smartphone ! Il y a un an et demi, la commune de Fleurus plongeait dans l’ère du numérique en lançant un nouvel outil interactif à disposition de ses services mais également de ses citoyens. Le nom de l’application ? BetterStreet.

    La catégorie qui a comptabilisé le plus de signalements ? Les dépôts clandestins !

    Ce système, la cité des Bernardins l’a rapidement adopté. « Depuis son lancement, en juin 2015, nous avons réalisé plus de 4.000 interventions. Ce chiffre renvoie d’un côté aux signalements effectués par les citoyens et de l’autre aux demandes formulées en interne », se réjouit Loïc D’Haeyer, échevin en charge notamment des Travaux publics et de la Gestion de l’espace public.

    Rien que sur l’année 2016, BetterStreet a comptabilisé 2.433 demandes.« Et surtout, 86 % de demandes ont été résolues. À cela, il faut rajouter celles qui sont encore en cours de traitement et celles dont l’intervention est planifiée. En gros, 7.5 % des signalements n’ont pas encore été examinés par les services concernés », détaille-t-il. On peut également rajouter que 20 % des demandes de l’année passée ont été introduites par des citoyens. Et, la catégorie qui a comptabilisé le plus de signalements ? Les dépôts clandestins. Et, quid de 2017 ? Depuis le premier janvier, pas moins de 281 demandes, dont une trentaine émanant de Fleurusiens, ont déjà été envoyées sur BetterStreet.

    Retrouvez la totalité de cet article GRATUITEMENT sur l' édition numérique

    Accès au site, un clic ICI

  • Fleurus & Farciennes à la pointe, Pont-à-Celles..résiste ! Le service communal des travaux de Fleurus à l’ère du numérique

    La commune souhaite mettre un nouvel outil interactif à disposition de ses citoyens

    pont-à-celles,vandeplas,fleurus,better,street

     

    L’application pour smartphone « BetterStreet », disponible à tous depuis ce mercredi, permet aux habitants de Fleurus de signaler directement les dégradations de la voie publique. Une façon pour les responsables communaux d’augmenter l’efficacité de ses équipes sur le terrain.

    FARCIENNES L’application également disponible dès vendredi

    Plus d'informations dans la Nouvelle Gazette de ce 20 août 2015

    Une ancienne publication de votre blogueur sur Betterstret consultable ICI

     

  • Travaux : Vous empruntez fréquemment la E42 en direction de Fleurus et Namur?

    Mauvaise nouvelle pour les usagers de la E42: un nouveau chantier de 15 km va démarrer le 3 août prochain

     

    Un chantier débutera lundi entre Thimeon (Hainaut) et Sambreville (Namur) sur l’autoroute E42 pour rénover les trois bandes de circulation ainsi que les bretelles d’accès et de sortie, annonce mercredi la Sofico.

    Photonews

    Ces travaux devraient durer 105 jours ouvrables, en fonction des conditions climatiques. L’aéroport de Charleroi restera accessible aux voyageurs durant les travaux mais il leur est conseillé de partir à l’avance car les conditions de circulation seront perturbées.

    Les travaux visent à réhabiliter un tronçon de 15,5 kilomètres (entre les bornes 84.5 et 69) en direction de Namur, dont les bretelles de plusieurs échangeurs.

    Vu la densité de circulation sur cet axe (entre 69 et 79.000 véhicules en moyenne quotidiennement sur les deux sens cumulés), ce tronçon sera rénové en six phases successives pour limiter l’impact sur la mobilité.

    Plus d'informations: ICI

  • Opération de contrôle «Tenaille» à Fleurus, Pont-à-Celles et les Bons Villers: la police sauve un suicidaire

     La police locale de la zone Brunau a mené jeudi une nouvelle opération Tenaille. Les forces de l’ordre, déployées sur le territoire de Fleurus, de Pont-à-Celles et des Bons Villers, ont contrôlé 104 personnes et 36 véhicules. Bilan : une série d’infractions routières constatée, un mineur de Dinant arrêté. Mais, les policiers n’ont pas fait que sévir, non. Ils ont ainsi porté secours à un homme qui voulait se pendre dans la campagne.

    
L’hélicoptère de la fédérale a détecté le suicidaire.

    D. Gauvain

    L’hélicoptère de la fédérale a détecté le suicidaire.

    Jeudi, de 14 heures à 22 heures, la police locale de la zone Brunau a mené une nouvelle opération Tenaille. Ces contrôles policiers d’envergure avaient pour objectif la lutte contre les stupéfiants et les vols qualifiés dans habitation et de manière plus générale la lutte contre la criminalité et la violence urbaine.

    Au total, les équipes ont contrôlé pas moins de 104 personnes et 36 véhicules. Le bilan de cette nouvelle Tenaille ? D’abord le constat d’une série d’infractions routières, comme des défauts d’assurance, de contrôles techniques, des ceintures pas attachées ou bien encore des téléphones portables au volant. Des P.-V. ont été dressés.

    Mais, les hommes en uniforme n’ont pas fait que sévir, non. Ils ont également porté secours à un citoyen en détresse qui voulait se pendre dans la campagne. Grâce à l’aide précieuse de l’hélicoptère de la police fédérale, le suicidaire a rapidement été détecté. Les policiers sont donc allés à la rencontre du pauvre homme et sont parvenus à le raisonner avant qu’il ne commette l’irréparable.