flandre

  • A la requête du Procureur du Roi de Flandre Occidentale - Bruges: Avis de disparition

    Publié le 22/01/2015


    Matthew WEBB (30) à Bruges

    Faits:

    Le mercredi 21 janvier 2015, vers 02h30, Matthew WEBB, un homme âgé de 30 ans, d’origine anglaise, a quitté un café situé sur la Grande Place de Bruges. Il n’a plus donné signe de vie depuis.

    Au moment de sa disparition, il était vêtu d’une veste noire en laine, d’un T-shirt bleu avec une ligne horizontale rouge, d’un jeans bleu délavé et de chaussures blanches.

    Matthew WEBB est de corpulence normale et mesure plus ou moins 1m75. Il a les cheveux courts bruns foncés coiffés avec une raie côté gauche.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Matthew WEBB ou si vous savez où Matthew WEBB réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online

  • LA FLANDRE RECHERCHE DES DEMANDEURS D’EMPLOI FRANCOPHONES

    Le site internet Vousêteslesbienvenus.eu vante le système belge afin de recruter pour les entreprises de Flandre occidentale du personnel résidant en France et en Wallonie. 57 entreprises y sont affiliées.

    flamands.jpg

    « Travailleurs français et wallons, vous êtes les bienvenus dans les entreprises flamandes ». L’appel du site internet vousêteslesbienvenus.eu est on ne peut plus clair. La Flandre recherche des demandeurs d’emploi résidant en France ou en Wallonie. Elle se doit donc d’être convaincante. S’adressant particulièrement aux Français, la Flandre fait la promotion du système belge : excellente sécurité sociale, cotisations sociales moins élevées qu’en France, salaires plus élevés avec avantages. Rédigée intégralement en français, cette plateforme donne un aperçu des postes vacants et fournit les liens utiles aux demandeurs d’emploi désireux de franchir la frontière.

    57 ENTREPRISES INTÉRESSÉES

    Les fiches descriptives des 57 entreprises affiliées à vousêteslesbienvenus.eu, dont Bellewaerde et Soubry, constituent son principal intérêt. L’internaute à la recherche d’un emploi trouve donc à sa disposition une liste de sociétés intéressées mais aussi des informations sur chacune d’elles : activités, nombre de salariés, atouts et les coordonnées pour les contacter. On y voit également des témoignages des employés. Ainsi, un employé français de la société Poppies s’exprime : « En Belgique il y a plus de travail qu'en France et on gagne plus d’argent. Même si on n’a plus le statut de travailleur frontalier et qu’on doit faire plus de kilomètres pour venir travailler, on gagne encore mieux en Belgique ». Un travailleur transfrontalier français est un travailleur qui exerce une activité professionnelle en Belgique mais qui réside en France. Ces personnes bénéficiaient d’un statut fiscal avantageux qui a été supprimé depuis 2012.

    PARTENARIAT DU VOKA, DE L’ UNIZO ET DU VDAB

    De peur que le flux de travailleurs français vers la Belgique s’estompe, les organisations patronales Voka et Unizo de Flandre occidentale se sont associées au VDAB, l’homologue du FOREM en Wallonie, pour promouvoir une offre d’emplois attractive en Flandre occidentale. Les entreprises en recherche de personnel sont alors invitées à s’inscrire sur ce site et à compléter leur fiche descriptive afin de convaincre le demandeur d’emploi de postuler chez elle. Pourquoi rechercher particulièrement de la main d’œuvre francophone ? En consultant les fiches des entreprises présentes sur le site, on y découvre plusieurs raisons : la bonne formation des Français, la valeur ajoutée que représente la connaissance du marché français, la recherche de candidats à proximité de l’entreprise et la faible offre de collaborateurs de haut-niveau en Belgique. Notons que la plupart des entreprises ne recherchent pas spécifiquement des collaborateurs français mais veulent simplement étendre leurs recherches de personnel.

    source :M. MOR. SUDINFO +