fer

  • Luttre: Illégaux arrêtés au parc à conteneurs (pris en flagrant délit de vol)

    Capture.PNG

    Ce jeudi 15 janvier, en début de soirée une équipe de la zone de police Brunau a intercepté deux individus en séjour illégal, un majeur et un mineur de 16 ans. Les suspects avaient tenté de s’introduire illégalement dans le parc à conteneurs de Luttre pour voler.

    Tout a commencé aux alentours de 19 heures quand un voyageur à bord d’un train à l’arrêt en gare de Luttre remarque par la fenêtre les agissements suspects de deux individus : les gaillards étaient, en effet, occupés à forcer, à l’aide d’une barre de fer, une des portes du parc à conteneurs situé à proximité du bâtiment de la SNCB.

    Leur but était visiblement de pénétrer sur le site afin de commettre des vols de métaux. Face à cette scène, le témoin ne tergiverse pas et appelle directement les forces de l’ordre.

    Une équipe de la zone de police Brunau, active sur les communes de Fleurus, de Pont à Celles et des Bons Villers, était justement en patrouille sécurisation dans le centre de Pont-à-Celles. Elle s’est donc immédiatement rendue sur les lieux. À son arrivée devant le site du parc de recyclage, les deux suspects n’ont pas attendu leur reste : ils ont pris la poudre d’escampette à pied.

    Une fuite qui n’a pas duré longtemps car ils ont rapidement été rattrapés par les forces de l’ordre.

    Les auteurs, un majeur et un mineur de 16 ans en séjour illégal sur notre territoire, ont été arrêtés puis ramenés au poste de police pour procéder aux devoirs judiciaires. À noter qu’un interprète a été requis.

    Les deux clandestins, pris en flagrant délit de tentative de vol par les forces de l’ordre et en aveux, ont été présentés au Parquet de Charleroi dans la foulée.

    E.V.

     

     

  • En 2014, la SNCB va recruter 1.500 personnes, dans tous les secteurs

    Belga

    HR Rail, l’employeur de l’ensemble du personnel des chemins de fer belges, va recruter 1.500 personnes en 2014 pour le compte de la SNCB et Infrabel. Ces engagements seront nécessaires pour compenser les nombreux départs à la retraite, précise vendredi HR Rail dans un communiqué.

    D’ici 2020, la moitié des quelque 35.000 membres du personnel des chemins de fer partira à la retraite.

    Infrabel et la SNCB sont principalement à la recherche de conducteurs, d’ingénieurs et de techniciens. Des électromécaniciens, surveillants de chantiers, chefs de chantiers adjoints, conducteurs de train techniques, agents spécialisés voies, agents chefs de signalisation et accompagnateurs de trains sont également visés.

    De nombreux postes vacants concernent des métiers en pénurie, souligne HR Rail.

    Toutes les informations sont disponibles sur le site http://www.lescheminsdeferengagent.be/.