faute

  • Les profs ont une mauvaise orthographe: chez nous, c'est un fléau! (mais il n'y a pas qu'eux..)

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,20,orthographe,faute

    « Ce midi, à la cantine, il y a des frittes (sic) au menu. » Les enseignants s’arrachent les cheveux à comptabiliser les fautes d’orthographe dans les copies de leurs élèves, mais celle-là se trouvait écrite au tableau

    Et un instituteur était bien responsable de cette bourde dans cette classe de 3 e  primaire d’une école bruxelloise. Les fautes d’orthographe des enseignants donnent le tournis aux parents et aux directions de nos établissements scolaires. La crédibilité du prof en prend inévitablement un coup : pluriel qui boude, participe passé qui déraille, nom commun passé à tabac…

    Les exemples les plus incroyables vous ont été compilés (infographie)…

    Plus d'info sur le journal numérique, un clic ici

     

    Note de votre blogueur: certes, l’orthographe est importante et pour certains c'est un élément essentiel. Mais que demande-t-on à un prof de math ? Qu'il soit bon en math idem pour les autres branches non?

    Demande-t-on à un prof de français d'être parfait en math, en science ou autres pour dispenser son cours de français.. Non, n'est-ce pas ?

    Balayons devant notre porte, les journalistes ne font pas mieux excepter quelques-uns, tous ne sont pas issus de philologie romane et moi encore moins,  simple blogueur qui se bat avec l'orthographe.

    Déplaise à certains, ce n’est pas pour cela que je me tairai, je pense que le fond doit être plus important que la forme !