explosion

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 3 avril 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 1 mars 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Attention : Certaines cuisinières au gaz des marques Bosch et Siemens risquent d'exploser

    bosh.JPG

    Certaines cuisinières fonctionnant au gaz des marques Bosch et Siemens présentent un risque potentiel d’explosion. BSH Home Appliances demande dès lors à tous les propriétaires d’appareils de ces marques produits entre 2006 et 2011 de vérifier la date de fabrication de leurs cuisinières.

    Le raccord de branchement de gaz de certains de ces appareils pourrait en effet être endommagé, ce qui pourrait entraîner une fuite de gaz et donc un risque d’explosion, indique mercredi BSH Home Appliances Belgium dans un communiqué.

    Environ 42.000 appareils sont concernés en Belgique, confirme Bruno Vermoesen, directeur de la campagne de sécurité.

    Afin de vérifier si leur appareil est concerné par cette campagne, BSH demande aux propriétaires de contrôler les données de leur appareil sur www.gascookingsafety.com ou bien de contacter le service d’assistance téléphonique gratuit au 0800 97 773.

    Les propriétaires des appareils concernés sont invités à couper immédiatement l’alimentation en gaz et à prendre contact avec le service clientèle. L’entreprise offre aux propriétaires de ces appareils le remplacement gratuit du raccord par un technicien agréé au domicile même du client.

    BSH demande notamment aux clients ayant déjà vérifié les données de leur appareil - dont le raccord de branchement de gaz n’avait pas eu besoin d’être remplacé lors de la campagne précédente - de contrôler à nouveau celui-ci.

  • Chez nos voisins français : Explosion dans une centrale nucléaire, au nord de la France "pas de risque nucléaire"

    Une explosion a eu lieu, ce jeudi matin, dans une centrale nucléraire française, à Flamanville. « Pas de risque nucléaire », selon la préfecture de la Manche. Il y aurait toutefois plusieurs blessés.

    Une explosion a été ressentie ce jeudi vers 10h dans la salle des machines de la centrale nucléaire de Flamanville, dans la Manche.

    «  C’est un événement technique significatif mais il ne s’agit pas un accident nucléaire» car l’explosion s’est produite «hors zone nucléaire», a déclaré à l’AFP Olivier Marmion, directeur de cabinet du préfet, précisant que les secours étaient sur place. «Cinq personnes ont été légèrement intoxiquées mais ce ne sont pas des blessés», a ajouté M. Marmion. La production du réacteur 1 qui en compte deux dans la centrale, a été arrêtée en conséquence, selon la préfecture.

    Plus d'info sur sudpresse ici

  • Rappel de produit:RISQUE POTENTIEL D’EXPLOSION

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,explosion,danger,rappel,produit

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,explosion,danger,rappel,produit

  • BRÈVES: Dans l'Isère, une bouteille de rhum explose, cinq blessés !

    Capturer.JPG

    Les méfaits de l’alcool ne sont pas forcément ceux auxquels on pense… Dans la nuit de samedi à dimanche, suite à un incroyable concours de circonstances, une bouteille de rhum a ainsi envoyé cinq personnes à l’hôpital dont deux sont dans un état grave. L’explosion a eu lieu vers minuit, dans un restaurant de la station de ski de l’Alpe d’Huez (Isère), au moment où un groupe de clients rejoignait le comptoir pour payer l’addition.

    Le patron, en bon commerçant, leur a alors offert un verre de rhum. En voulant recharger sa bouteille d’un litre à l’aide d’un bidon de 5 litres, il a laissé échapper un peu de rhum sur le comptoir. Un client qui manipulait son briquet au même moment a enflammé le rhum. L’ensemble du bidon de 5 litres a pris feu, provoquant un effet « lance-flammes », selon la gendarmerie.

  • Une femme kamikaze se fait sauter dans une gare de Volgograd (Russie): au moins 18 morts et 40 blessés

    kamikase.jpgAu moins dix-huit personnes ont été tuées et quarante autres blessées dimanche en Russie dans un attentat commis par une kamikaze dans une gare de la ville de Volgograd, proche de la région instable du Caucase russe, ont annoncé les médias.

    Un comité anti-terroriste russe national a annoncé à l’agence Ria Novosti que l’explosion avait été provoquée par une kamikaze.

    L’explosion s’est produite à l’intérieur de la gare vers 12h45 locales (08h45 GMT), a précisé à l’agence Itar-Tass une porte-parole du ministère régional de l’Intérieur, Svetlana Smolianinova.

    Selon Itar-Tass, l’explosion s’est déclarée près des détecteurs en métal placés à l’entrée de la gare principale de la ville.

    En octobre dernier, une kamikaze originaire du Daguestan avait tué six personnes en se faisant exploser dans un autobus rempli d’étudiants à Volgograd. Ce précédent attentat avait déjà soulevé des craintes quant à la sécurité aux Jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi qui doivent se tenir en février.

    Cette attaque est déjà la plus violente que la Russie ait connu, en dehors de la région du Caucase, depuis trois ans.