espagne

  • Avertissement de l'AFSCA

    Produit : Alubias Blancas Cocidas Extra (origine Espagne)
    Allergène non mentionné sur l’étiquette: sulfite.

    Suite à une notification via le RASFF (Système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux), la présence de sulfite a été décelée dans “Alubias Blancas Cocidas Extra”. Cela n’était pas mentionné sur l’étiquette.

    L’AFSCA a donc décidé, de retirer ce produit de la vente et d’envoyer un communiqué de presse pour informer les consommateurs qui possèdent le produit.


    Déscription du produit

    - Catégorie de produit: Haricots blancs dans un bocal en verre, 400g
    - Nom du produit : Alubias Blancas Cocidas Extra
    - Date de péremption (DDM): 22/08/2022


    Le produit a été distribué via les points de vente suivants

    BIKHAN ICEL MARKET - Sint Gummarusstraat 32, 2060 Antwerpen.
    Auras Europ SPRL - Avenue de Lille 2, 4020 Liege.
    Sussa Market - Sint-Hubertusplein 46, 3500 Hasselt.
    ER-PA Food B.V.B.A. - Koninginnelaan 50, 3630 Maasmechelen.
    Uc Gul BVBA - Brederodestraat 177, 2018 Antwerpen.
    ECEM MARKET - Europaplein 12, 3630 Maasmechelen.


    Informations pour les consommateurs

    Si vous êtes allergique au sulfite, il vous est demandé de ne pas consommer le produit et de le retourner au point de vente.

    Pour les consommateurs qui ne sont pas allergiques, il n'y a pas de danger. Ils peuvent consommer le produit sans risque.

    Pour plus d'informations, veuillez contacter le point de contact de l'AFSCA (0800 / 13.550, pointdecontact@afsca.be).

  • L'AFSCA met en garde contre les chiens importés depuis des pays à risque qui peuvent être porteur de la rage

    Belga

    L’AFSCA met en garde mardi contre les chiens importés illégalement en Belgique depuis des pays considérés comme à risque. Ces six dernières semaines, douze chiens ont ainsi été importés en provenance de pays qui ne sont pas indemnes de rage, notamment la Hongrie, la Slovaquie, la Roumanie, l’Espagne, la Pologne, l’Estonie et la France.

    «Étant donné qu’il n’existe aucun test permettant de détecter la rage chez un animal vivant, que la période d’incubation peut durer 6 mois et que les symptômes de la rage sont susceptibles de varier considérablement, l’euthanasie a été décidée dans quatre cas où le risque de contamination était trop important», a précisé l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire dans un communiqué.

    En raison du risque d’une éventuelle contamination, l’AFSCA rappelle qu’elle applique toujours de façon très stricte les prescriptions en matière d’importation d’animaux de pays où la rage est présente.

    En Belgique, la vaccination contre la rage est toujours obligatoire pour les chiens, chats et furets au sud du sillon Sambre et Meuse et dans tous les campings belges.

    Dans le monde, une personne décède de la rage toutes les 10 minutes. Cette maladie est encore présente dans plus de 150 pays dont certains constituent des destinations de vacances favorites, détaille l’AFSCA.

    La rage est une maladie contagieuse qui peut être transmise de l’animal à l’homme et inversement. Elle est causée par un virus et peut toucher les animaux sauvages et domestiques ainsi que l’homme, si l’animal infecté non seulement mord mais également s’il griffe, lèche ou est en contact avec la victime.

    Photonews