eric

  • Viesville info décès

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,juillet,décès,29

    En mon nom, au nom du Blog Pont-à-Celles infos, je présente nos sincères condoléances à la famille.

    Nom : MICHIELS
    Prénom : Eric
    Etat civil : Marié avec Patricia MORENA
    Lieu de domicile : Viesville
    Lieu de naissance : Charleroi
    Date de naissance : 01/12/1974
    Lieu de décès : Avignon
    Date de décès : 22/07/2018
    Cérémonial
    Date des funérailles : Mercredi 01/08/2018
    Lieu de réunion : Eglise
       
    Heure de l'office : 9 H 30
    Eglise :
    Eglise paroissiale de Pont-à-Celles
    Place Communale
    6230 - Pont-à-Celles
       
    Cimetière :
    Cimetière de Viesville
    Rue Sainte Famille
    6230 - Viesville
    Visites
    Centre Funéraire Denuit
    Rue de Liberchies, 110
    6238 Luttre
         
    Lundi 30 juillet 2018 de 17:00 à 19:00
    Mardi 31 juillet 2018 de 17:00 à 19:00

     Cliquez ici, pour utiliser ce lien afin de laisser vos marques de sympathie à la famille, merci.

    Source DENUIT

     

  • Pont-à-Celles: Pas de liste PTB au prochain scrutin

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,ptb,parti,politique

    Le torchon brûle entre Eric Leleux et le PTB

    L’annonce a fait grand bruit sur les réseaux sociaux (Sur le groupe Pont-à-Celles et nous, " en cause, un article sur votre blog de Pont-à-Celles sudinfo"): « Il n’y aura pas de liste PTB à Pont-à-Celles pour les prochaines élections communales », confirme Éric Leleux, coprésident du groupe de base (ndlr : section locale). Alors qu’une liste PTB était en vue pour les prochaines élections prévues en 2018. Gérald Bruneel et Éric Leleux, soit les deux présidents de la section, viennent de remettre leur démission.

    PLUSIEURS ALTERCATIONS

    Il semblerait que plusieurs altercations entre les membres du groupe de base et le parti central aient finalement eu raison de cette future liste. « Nous n’avons, par exemple, pas été invités au congrès provincial l’an dernier pour permettre d’élire les représentants au niveau de la direction journalière de Charleroi. Au cours de ce congrès, les diri- geants ont pris des décisions concernant les listes qui seront créées pour les prochaines élections. Contrairement à Châtelet, Courcelles et Charleroi, Pont-à-Celles n’était pas reprise sous prétexte que notre groupe de base n’était pas formé. »

    Éric Leleux a alors décidé d’envoyer un mail de mécontentement aux responsables. Une réunion avec tous les dirigeants du parti a été provoquée en janvier dernier. « On s’est fait taper sur les doigts. Néanmoins, notre groupe de base a été reconnu. »

    Malheureusement, toujours pas de liste en vue. « Pour en concevoir une, il faut, selon les règles du PTB, qu’un militant suive une formation dispensée par le parti. Nous avions deux candidats. Malheureusement et malgré nos mails, nous n’avons jamais eu de réponse pour y participer. »

    Il y a trois semaines, une nouvelle réunion a eu lieu. « Nous avons pu y exposer tous nos ar- guments pour l’octroi d’une liste PTB à Pont-à-Celles. »

    « PAS INTÉRESSANT »

    Malheureusement, la réponse semble être non. « Pour le président du PTB carolo Germain Mugemangango, il n’est pas intéressant d’en créer une à Pont-à- Celles. L’électorat est trop éloigné de Charleroi. Nous n’avons décidément pas la même vision. À Pont-à-Celles, de nombreuses personnes veulent une liste PTB. Contrairement à Courcelles ou Châtelet, nous avions une possibilité plus que raisonnable d’avoir un ou deux élus au lendemain des élections. »

    Germain Mugemangango précise, quant à lui, que la création d’un groupe de base ne signifie pas toujours lancement d’une liste. « C’est une décision collective et pas individuelle. Nous n’avons pas de place pour les carriéristes. Il est inconcevable qu’Eric Leleux impose sa vision individuelle à celle du collectif. »

    Et d’ajouter, « cette section locale vient de commencer à travailler. Elle doit se construire sereine- ment. Lancer une liste sur Pont-à- Celles, il faut savoir l’assumer. Nous ne voulons pas la section toute seule. »

    En attendant, le groupe de base existe toujours mais « plus personne n’y siège ». « Le PTB est content que je sois parti, c’est en tout cas mon opinion », termine Éric Leleux.

    Article d'O.Pâq dans la Nouvelle Gazette du 1 septembre 2017

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 30 mars 2017: La Wallonie réforme le permis de conduire (page 19)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 4 mars 2017: ÉLECTIONS COMMUNALES DE 2018 "Le PTB, possible aussi à Pont-à-Celles"

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Fin de disparition à Pont-à-Celles...

     

    Eric VERLY

    Date:18.05.2015

    Le lundi 18 mai 2015, peu après 08h00, Eric VERLY, un homme âgé de 46 ans, a quitté son domicile situé rue Abbé Fiévez à PONT-A-CELLES et n'a plus donné signe de vie depuis.

     

    Selon certaine source policière, Eric Verly à été retrouvé. 

  • Disparition à Pont-à-Celles: A la requête du parquet du Hainaut un avis de rechercher est lancé (toujours sans nouvelle!)

     

    Eric VERLY

    Date:18.05.2015

    Le lundi 18 mai 2015, peu après 08h00, Eric VERLY, un homme âgé de 46 ans, a quitté son domicile situé rue Abbé Fiévez à PONT-A-CELLES et n'a plus donné signe de vie depuis.

    150518 VERLY all

    Il est parti à bord de son véhicule, une Peugeot 206 noire, portant la marque d'immatriculation 1-FPV-382.

    Monsieur VERLY mesure 1m65 et est de corpulence forte. Il a les cheveux courts de couleur noire. Il porte des lunettes à monture noire. Au moment de sa disparition, il portait un pantalon en jeans bleu et un t-shirt gris.

     

    Il pourrait se trouver dans la région liégeoise.

     

    Publié le 23/05/2015 à la requête du parquet du Hainaut, division Charleroi.

    Témoignages

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

  • Disparition à Pont-à-Celles: A la requête du parquet du Hainaut un avis de rechercher est lancé

     

    Eric VERLY

    Date:18.05.2015

    Le lundi 18 mai 2015, peu après 08h00, Eric VERLY, un homme âgé de 46 ans, a quitté son domicile situé rue Abbé Fiévez à PONT-A-CELLES et n'a plus donné signe de vie depuis.

    150518 VERLY all

    Il est parti à bord de son véhicule, une Peugeot 206 noire, portant la marque d'immatriculation 1-FPV-382.

    Monsieur VERLY mesure 1m65 et est de corpulence forte. Il a les cheveux courts de couleur noire. Il porte des lunettes à monture noire. Au moment de sa disparition, il portait un pantalon en jeans bleu et un t-shirt gris.

     

    Il pourrait se trouver dans la région liégeoise.

     

    Publié le 23/05/2015 à la requête du parquet du Hainaut, division Charleroi.

    Témoignages

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 22 avril 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi

  • Avis de disparition

    Publié le 04/08/2014 à la requête du Procureur du Roi de Namur

    Eric MATERNE

    Faits

    Le samedi 02 août 2014 vers 19h00, Eric MATERNE, un homme âgé de 60 ans et originaire de Fosses-la-Ville, a été déposé par un taxi à la sortie de l’autoroute E42 à FLEURUS. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Monsieur Materne est de corpulence maigre et mesure 1m80. Il a les cheveux gris coupés courts.

    Au moment de sa disparition, il portait une veste en cuir noir, un pull rouge, un jeans et des baskets. Il porte une chaine autour du cou avec une pièce de 1 franc belge comme pendentif. Monsieur Materne peut sembler confus et désorienté.

    Son état de santé nécessite des soins médicaux urgents.



    Témoignages:

    Si vous avez vu Eric MATERNE ou si vous savez où Eric MATERNE réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/ 30.300

    ou réagissez online

  • Dakar 2014: la commune de Donceel, où habitait Eric Palante, est anéantie

    Belga

    Domicilié à Jeneffe, dans la commune de Donceel, en province de Liège, depuis au moins une quinzaine d’années, le pilote liégeois Eric Palante, 50 ans, laisse une commune sous le choc après son décès vendredi en course sur le Dakar en Argentine.

    
Eric Palante

    «On vient d’apprendre la nouvelle de son décès, mais on ne sait pas encore ce qui a provoqué l’accident», a réagi Jean-Luc Boxus, le bourgmestre de Donceel, interrogé par l’Agence BELGA. «Je suis touché en tant que bourgmestre, mais aussi en tant qu’ami. Je m’étais rendu à son dernier souper qu’il avait organisé en vue de récolter des fonds. Je lui avais encore dit de faire attention. Il me disait qu’il était vraiment rodé. Ce n’était pas une tête brûlée, mais bien quelqu’un de réfléchi, qui faisait attention dans son sport. Il avait vraiment le virus. On l’avait reçu, je pense trois fois, à la commune pour le mettre à l’honneur. Eric aura amené beaucoup d’humanité dans son sport. C’est un grand Monsieur du sport qui nous quitte. Un homme qui avait un côté extrêmement convivial et chalheureux. On est atterré par la nouvelle».

    Les autorités communales lui rendront hommage, a encore précisé le bourgmestre sans pour autant en préciser les modalités pratiques.

    Eric Palante était marié et père de cinq enfants. Né à Vaux-sous-Chèvremont (commune de Chaudfontaine) le 21 janvier 1963, ce professeur d’histoire et de français de formation avait créé une société de nettoyage industriel.

    Il avait enfourché sa première moto à 14 ans et rêvait déjà à la célèbre course du désert. Pour s’offrir une Yamaha TY 50, il avait fait la plonge et lavé des voitures. En 1999, Eric Palante découvrait le désert au Maroc, au cours d’un raid entre copains. En 2001, il remettait cela au Sénégal et au Mali, sur des pistes où il a eu l’idée du Dakar. En 2003, il a pris le départ, à Marseille, de son premier Dakar. Il arrivera à Charm-el-Cheick en 69e position