electrabel

  • Action Electrabel dans certaines gares ce lundi 18 avril 2016

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,electrabel,engie

    Electrabel devient ENGIE Electrabel ! Venez découvrir notre nouvelle marque ce lundi 18/04 dans votre gare !

    Nous serons présents entre 6h et 10h dans les gares de : Bruxelles-Midi, Central et Nord, Gand Saint-Pierre, Anvers Central, Louvain, Namur, Malines, Bruges, Ottignies, Liège-Guillemins et Charleroi-Sud

  • Vous êtes chez Electrabel: "Jour férié" & Quelles sont les heures pleines et les heures creuses du tarif bihoraire?

    Quel prix est compté aux clients, les jours fériés ?

    Si Belgacom par exemple facture les communications de ses clients en heures creuses  les WE, le soir et  les jours fériés, il n’en est pas de même en ce qui concerne Electrabel et ses compteurs bihoraire! Je vous conseille d’aller vérifier votre compteur les jours fériés (jour qui ne tombe pas un WE bien entendu) et vous serez surpris…. Ci-dessous le texte d’Electrabel

    « Les heures pleines varient selon les gestionnaires de réseau de distribution. Dans la plupart des cas, les heures pleines s’appliquent du lundi au vendredi (également les jours fériés) entre 7 et 22 heures et, inversement, les heures creuses s’appliquent de 22 à 7 heures du lundi au vendredi ainsi que les week-ends.  Adressez-vous à votre gestionnaire de réseau de distribution pour connaître la plage horaire correspondant aux heures pleines dans votre région.
    Pour connaître votre gestionnaire de réseau de distribution, consultez le site Internet de la CWaPE (Wallonie), de BRUGEL (Région de Bruxelles-Capitale) ou de la VREG (Flandre). »

    Le site d'Electrabel.be ICI

  • Truc-budget: Ce 11 novembre vérifier votre compteur d'électricité d'Electrabel

    Vous êtes chez Electrabel, quelles sont les heures pleines et les heures creuses du tarif bihoraire?

    Quel prix est compté aux clients, les jours fériés ?

    Si Belgacom par exemple facture les communications de ses clients en heures creuses  les WE, le soir et  les jours fériés, il n’en est pas de même en ce qui concerne Electrabel et ses compteurs bihoraire! Je vous conseille d’aller vérifier votre compteur les jours fériés (jour qui ne tombent pas un WE bien entendu) et vous serez surpris…. Ci-dessous le texte d’Electrabel

    « Les heures pleines varient selon les gestionnaires de réseau de distribution. Dans la plupart des cas, les heures pleines s’appliquent du lundi au vendredi (également les jours fériés) entre 7 et 22 heures et, inversement, les heures creuses s’appliquent de 22 à 7 heures du lundi au vendredi ainsi que les week-ends.  Adressez-vous à votre gestionnaire de réseau de distribution pour connaître la plage horaire correspondant aux heures pleines dans votre région.

    Pour connaître votre gestionnaire de réseau de distribution, consultez le site Internet de la CWaPE (Wallonie), de BRUGEL (Région de Bruxelles-Capitale) ou de la VREG (Flandre). »

    Le site d'Electrabel.be ICI

  • Coup de gueule : Mauvaise nouvelle pour le portefeuille - Le patron d'Electrabel estime que le prix de l'électricité pourrait doubler

    augmentation electricité.JPG

    Après les mesures du gouvernement Michel 1 er qui vont appauvrir encore un peu plus la classe moyenne voila que le CEO d’Electrabel Philippe Van Troeye estime samedi, dans L’Echo, que le prix de l’électricité pourrait doubler dans les années à venir car les prix actuels sur le marché ne permettent plus aucun investissement.

    Il insiste sur la nécessité de créer un cadre qui permette d’investir dans de nouvelles centrales, que ce soit pour remplacer les vieux outils ou servir de back-up aux renouvelables. Ce qui devrait entraîner une augmentation des prix de l’électricité elle-même, qui représente aujourd’hui une vingtaine de pour-cent de la facture.

    « Nous sommes un industriel aux racines belges, nous voulons investir dans des outils de production locaux, mais pour cela, il faut les conditions de rentabilité nécessaires. Au prix actuel de 40 euros par MWh, il n’est plus possible de valoriser un investissement. Il n’y a pas de miracle. On ne peut pas vouloir un prix bas, vouloir du renouvelable qui coûte beaucoup plus cher et qui rend certaines centrales classiques non rentables, et en même temps avoir la sécurité d’approvisionnement. Ce n’est pas possible ! Il faut rester connecté à la réalité », dit le patron d’Electrabel.

    Philippe Van Troeye affirme en outre qu’il n’investira pas 600 millions d’euros ou plus dans la prolongation pour dix ans des réacteurs de Doel 1 et 2 si la taxe nucléaire n’est pas révisée. Selon lui, la fiscalité sur le nucléaire est devenue« insoutenable ».

  • Attention, un faux formulaire de remboursement d'Electrabel circule en ce moment et vous invite à donner votre numéro de compte: c'est une arnaque!

    formulaire electrabel.jpg

    Attention aux messages reçus en provenance d’Electrabel ! Il se peut que ce soit du « phishing », autrement dit, une façon de récupérer vos données afin de vous voler. Ne surtout pas donner suite !

    Plus d'informations ICI

  • Electrabel perd encore des plumes : 1 client sur 4 choisit un petit fournisseur

    Où s’arrêtera la longue agonie d’Electrabel ?

    Chaque trimestre, l’opérateur historique qui fournissait, il y a encore quelques années, la majorité des ménages wallons, perd des plumes. Car pour faire des économies, nombreux sont les ménages qui se tournent désormais vers les petits fournisseurs…

    Est-ce un effet de la crise économique qui foudroie depuis plusieurs années l’Europe et la Wallonie ? Toujours est-il qu’en matière d’économies, le Wallon regarde souvent sa facture d’électricité.
    Ainsi, les derniers chiffres publiés il y a quelques semaines par la Commission wallonne pour l’Energie, la Cwape, le régulateur wallon, montrent que les Wallons délaissent de plus en plus les opérateurs historiques pour des fournisseurs alternatifs proposant, assez souvent, des prix attractifs.
    Pour rappel, en 2007, le marché wallon de l’électricité a été libéralisé.
    À l’époque, le gestionnaire de votre réseau de distribution vous a automatiquement désigné un fournisseur par défaut, qui était alors dans la majorité des cas Electrabel, Luminus ou Essent. Deux ans plus tard, en 2009, Electrabel fournissait toujours 58,9 % des ménages wallons et SPE (devenu depuis EDF-Luminus) 25,3 % des ménages wallons. Les plus petits fournisseurs ne se partagaient alors que 15 % du marché.
    En analysant les derniers chiffres de la Cwape, on remarque qu’aujourd’hui, tout a bien changé. Si l’on se concentre sur les clients actifs, à savoir ceux qui ont changé de contrat depuis la libéralisation, on remarque qu’Electrabel n’a conquis qu’un ménage wallon sur deux. Si l’on ajoute à ce nombre les clients dits « passifs » pour avoir une vue d’ensemble du marché wallon, on constate qu’Electrabel ne fournit plus de courant que dans 50,6 % (- 0,1% depuis le dernier trimestre 2013) des ménages wallons. EDF Luminus, second fournisseur, n’a plus que 24,1% (- 0,3 %) des ménages.
    C’est du côté des petits fournisseurs que les clients semblent se tourner. Lampiris fournit 11,4% (+ 0,5 %) des Wallons, ENI 5,6% (+ 0,3 %), Essent 4,1% (-0,3 %) et Eneco 1,1 % (+0,1 %).
    Notons, que 2% des consommateurs wallons s’approvisionnent directement auprès de leur gestionnaire de réseau. Il s’agit notamment des personnes qui bénéficient du tarif social. Enfin 1,1 % des consommateurs ont choisi les contrats proposés par les plus petits fournisseurs aux tarifs parfois très intéressants.

    CHANGER C’EST FACILE
    Rappelons qu’il est désormais devenu très simple de changer de fournisseur de gaz et d’électricité et qu’il est assez utile de comparer si l’on veut faire de solides économies chaque année.
    Vous avez le droit à tout moment de changer, que votre contrat avec votre fournisseur soit à durée déterminée ou indéterminée, en respectant un délai de préavis d’un mois. Dans ce cas, le fournisseur ne pourra vous demander aucune indemnité de rupture, même si vous clôturez votre contrat avant la date prévue

     

    energies.JPG 

    pour agrandir cliquer sur imag

  • Vous êtes chez Electrabel:Quelles sont les heures pleines et les heures creuses du tarif bihoraire?

    Quel prix est compté aux clients, les jours fériés ?

    Si Belgacom par exemple facture les communications de ses clients en heures creuses  les WE, le soir et  les jours fériés, il n’en est pas de même en ce qui concerne Electrabel et ses compteurs bihoraire! Je vous conseille d’aller vérifier votre compteur les jours fériés (jour qui ne tombent pas un WE bien entendu) et vous serez surpris…. Ci-dessous le texte d’Electrabel

     

     

    « Les heures pleines varient selon les gestionnaires de réseau de distribution. Dans la plupart des cas, les heures pleines s’appliquent du lundi au vendredi (également les jours fériés) entre 7 et 22 heures et, inversement, les heures creuses s’appliquent de 22 à 7 heures du lundi au vendredi ainsi que les week-ends.  Adressez-vous à votre gestionnaire de réseau de distribution pour connaître la plage horaire correspondant aux heures pleines dans votre région.
    Pour connaître votre gestionnaire de réseau de distribution, consultez le site Internet de la CWaPE (Wallonie), de BRUGEL (Région de Bruxelles-Capitale) ou de la VREG (Flandre). »

    Le site d'Electrabel.be ICI