easy

  • Gosselies, refus de permis unique pour trois parkings d'Easy car

    E.MA.

    Le collège échevinal de Charleroi a récemment refusé le permis unique à la SPRL Easy-car pour l’exploitation de parkings rue Joseph Wauters et rue des Émailleries à Gosselies. Cette demande de permis concernait deux parkings couverts de 28 places chacun et un parking en plein air pour 76 véhicules. En juillet dernier, le parquet de Charleroi avait fait une descente dans les vastes parkings exploités par Easy car près du BSCA et avait constaté que l’entreprise ne détenait pas les permis d’environnement requis pour une partie de ses 600 places.

    
Faute de permis pour certains terrains, Easy car a réduit ses activités

    Le parquet avait ordonné au gérant de cesser ses activités tant qu’il n’aurait pas obtenu le permis de classe II requis.

    Depuis, Easy car a perdu l’exclusivité qu’elle détenait sur le site internet de Ryanair et a fortement réduit ses activités. Elle continue à proposer des places de parking low-cost à proximité du BSCA, mais uniquement sur les terrains qui sont en règle.

    Easy-car avait introduit une demande de permis unique afin de régulariser sa situation et de pouvoir à nouveau garer les véhicules de ses clients sur ces trois terrains. Une demande qui a été rejetée par le collège échevinal de Charleroi qui a suivi l’avis négatif des fonctionnaires technique et délégué de la Région wallonne. « En fait, il s’agit d’un ancien entrepôt de meubles d’une entreprise de City Nord que la SPRL Easy car voulait réaffecter en parking. Or, ces trois terrains sont dans une zone d’affectation industrielle au plan de secteur, sans aucune dérogation possible. Il est donc impossible de transformer cet entrepôt en parking », explique Raphaël Stokis, le fonctionnaire délégué.

    La sprl Easy-car a 20 jours pour introduire un recours contre cette décision auprès de la Région wallonne.

    E.Ma.