différence

  • Economie: Certains médicaments beaucoup moins chers en France et pour les plus courageux en Hollande

    Dès avril, le prix de certains médicaments devrait être revu à la hausse.Une augmentation qui se reflétera de facto sur le porte-monnaie du consommateur.
     
    Pour les pharmaciens, la hausse des prix ne se verra pas directement dans les rayons mais existera via une réduction des remboursements octroyés par les mutuelles.
     
    Ce jeu sur les prix fait aussi et surtout le bonheur des frontaliers. «Certains produits sont moins chers en France, d’autres sont plus avantageux quand ils sont achetés en Belgique, le stratagème marche bel et bien dans les deux sens. Évidemment, les gens ne se privent pas pour chercher le moins cher ».
     
    Un exemple concret
     
    Un exemple côté français avec la « Pharmacie de la frontière » à Quiévrain où près d’un client sur quatre qui achète des médicaments est belge.
    À huit minutes de là en voiture, côté belge, la pharmacie dans la rue Grande à Quiévrain accueille aussi une clientèle française. Mais ce ne sont pas les mêmes produits qui sont recherchés par nos voisins. Les pilules contraceptives et les médicaments prescrits aux femmes ménopausées sont moins chers en Belgique. Mais aussi.les médicaments contre les troubles érectiles ! Le Sildenafil, similaire au Viagra, est vendu à Quiévrain 27,98 euros pour 12 comprimés de 100 mg. À Quiévrechain, on le paie 29,60 euros.
     
    De manière générale, le nombre de français en Belgique et de Belges en France s’équivaut.
    Un gros problème subsiste tout de même dans ce domaine. Les prix sont fixes en Belgique contrairement à nos voisins pharmaciens français qui peuvent choisir leurs propres prix. La mutuelle fonctionne d’une manière tout à fait différente.
     
    Les produits en vente en Belgique et en France ne sont pas soumis aux mêmes règles d’ordonnance. En effet un médicament qui demande une prescription en Belgique n’en demande pas nécessairement une en France et vice versa.
     
    Le système hollandais
     
    Le gros concurrent sur le marché et qui attire de nombreux clients est la Hollande, pays où les médicaments sont généralement moins chers. Certains produits ont un prix presque similaire tandis que d’autres peuvent passer du simple au double.
    Des clients liégeois, ont testé une pharmacie belge puis une pharmacie hollandaise de manière à être capable de comparer les prix entre les deux.
    Ils se sont rapidement aperçus qu’il était parfois possible de diviser sa facture santé par 14.
    Depuis 2008, les Pays-Bas utilisent le modèle Kiwi pour définir les prix du marché aux médicaments. Le but est de, sur impulsion de l’état réalisé des appels d’offres pour les entreprises pharmaceutiques afin de promouvoir les médicaments les plus efficaces et les moins chers.
    Il semble logique que l’absence de remboursement pour des médicaments plus cher vienne décourager l’acheteur et le pousse à se tourner vers des tablettes plus génériques.
     
    En Belgique, ce système semble théoriquement intéressant mais la pratique ne fonctionne pas. La raison principale serait que les médicaments ne sont pas interchangeables.
     
    Des médocs à prix d’or
     
    Parmi les médicaments moins chers en France, on peut citer le Daflon, utilisé notamment dans le traitement des crises d’hémorroïdes.
    Celui-ci est vendu à 12, 90 euros la boîte de 60 comprimés. En Belgique, la boîte de 120 coûte 35,98 euros. Le Movicol, traitement contre la constipation, coûte 4,20 euros pour 20 sachets en France. Pour la même quantité, en Belgique, le tarif est de 14,70 euros ! Les produits de parapharmacie mais aussi le matériel médical sont aussi, en règle générale, moins chers en France.
     
    Une des possibilités serait bien sûr un accord réunissant les différents pays d’Europe et statuant sur une manière unique de faire.
    Cela permettrait aux pharmaciens de faire marcher leurs business et surtout à la sécurité sociale d’économiser de grosses sommes d’argent.
     
    source : article VP sudpresse