délais

  • Les délais d’attente chez les spécialistes-Sudpresse a testé la prise de rendez-vous.

     secretaire.jpg

    Deux mois pour un ophtalmo

    Deux mois minimum d’attente, c’est ce qu’on proposait au jeune Fabien, à la recherche d’un avis ophtalmo nécessaire à sa candidature pour un emploi : « J’ai téléphoné à cinq médecins et aucun ne pouvait me prendre avant », témoigne le jeune homme, «alors que pour moi, c’était urgent...».

    Sept mois pour un gynécologue

    Passer sa petite visite de contrôle annuel chez le gynécologue demande à beaucoup de femmes d’être prévoyantes : il faut souvent s’y prendre plus de six mois à l’avance pour obtenir un rendez-vous, hors urgence bien sûr ou suivi de grossesse. Des délais qui nécessitent d’être plutôt organisées... 

    Trois mois chez un orthopédiste

    On vous a recommandé un orthopédiste et vous souhaitez absolument une consultation chez lui ? S’il est particulièrement réputé dans la région, vous pourriez attendre jusqu’à trois mois avant de décrocher le précieux rendez-vous. Des délais similaires à ceux d’une autre spécialisation : la chirurgie de la main. 

    Un mois pour un ostéopathe

    Secteur médical très sollicité, les ostéopathes se retrouvent souvent face à des horaires de plus en plus serrés. Un petit test chez un spécialiste de Tournai nous livre un premier rendez-vous dans trois semaines, à condition de s’intercaler dans la journée. Pour une plage horaire plus souple, il faudra par contre attendre deux mois.

    Deux mois chez un dermato

    Un petit contrôle de l’état de ses grains de beauté ? Une petite éruption cutanée sans gravité ? Là aussi, le patient devra s’y prendre à l’avance : chez les dermatologues, il faut en moyenne compter un bon mois de délais... deux si vous n’êtes pas disponible à toute heure de la journée et optez pour un créneau horaire spécifique.

    Un an pour un suivi cardio

    Les cardiologues font aussi partie de ces spécialistes pour lesquels les délais d’attente sont parmi les plus longs. «Pour un suivi annuel, de contrôle d’un pacemaker par exemple, il nous arrive de prendre rendez vous dès la dernière consultation, pour l’année suivante », témoigne l’un d’entre eux. Évidemment, les autres affections sont traitées plus rapidement