communication

  • Communication de Biofresh

    Retrait du marché de lait de jument en poudre.
    Problèmatique : L’étiquette du produit n’est pas conforme à la législation obligatoire. Le lait de jument est impropre à une utilisation dans l’alimentation des nourrissons.

    En concertation avec l’AFSCA, la firme Biofresh Belgium SA a décidé de retirer ce produit de la vente et d’informer le consommateur.



    Description du produit
    - Désignation du produit : lait de jument en poudre
    - Marque : Chevalait
    - Date de péremption : DDM – 10-07-2019
    - Numéro de lot : tous lots concernés
    - Période de vente : janvier 2018 à mai 2018 inclus
    - Emballage : aluminium – carton
    - Contenance de l’emballage : 280 g


    Le produit a été distribué via les points de vente suivants :

    FERME À L'ARBRE DE LIÈGE, RUE DE LIEGE 39 4450 LANTIN  - 04 263 33 63
    BI'OOOH, Chaussée de Bruxelles 6 1470 GENAPPE  - 067 78 04 02
    HET NATUURHUIS ANTWERPEN  - Otto Veniusstraat 29, 2000 ANVERS  - 03 233 24 38


    Information à l’attention des consommateurs

    Le lait de jument est impropre à une utilisation dans l’alimentation des nourrissons.

    Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Biofresh Belgium.
    Biofresh Belgium SA Berkenhoekstraat 20, 2861 Onze Lieve Vrouw Waver.
    Numéro de téléphone + 0032 15 56 01 82

    Source AFSCA

  • Application pour votre carte d'identité (suite)

    © photo news.

    Le SPF Technologie de l'Information et de la Communication (Fedict) a lancé vendredi la campagne "Ton eID, ça simplifie", afin de mieux faire connaître les possibilités offertes par la carte d'identité électronique (eID).

    "Il existe plus de 500 applications eID qui peuvent changer la vie des citoyens et des entreprises de manière significative", explique le secrétaire d'État à la Fonction publique et à la Modernisation des Services publics, Hendrik Bogaert dans un communiqué.

    "Bien que tous les Belges disposent d'une eID, ils ne font que trop rarement usage des applications existantes. La campagne que nous lançons aujourd'hui vise non seulement à promouvoir une utilisation plus généralisée de l'eID, mais également à inciter les entreprises à développer encore davantage d'applications."

    Pour cette nouvelle campagne, Fedict s'appuie sur les médias sociaux. "Au lieu de mobiliser des budgets importants en puisant dans les caisses de l'État, nous avons rassemblé plusieurs intervenants des secteurs public et privé, qui, dès aujourd'hui, communiqueront à notre sujet et de leurs efforts afin de promouvoir l'eID", indique le communiqué.

    Vendredi soir, Fedict a mis en ligne le site eID entièrement renouvelé, www.eid.be. Les internautes y trouveront une carte interactive qui leur permettra de voir quelles applications eID sont disponibles dans leur quartier.

    La campagne donne aussi beaucoup d'informations pratiques sur DOC STOP et la KidsID.

    Source Belga et 7sur7