comeos

  • Comeos met en garde contre des arnaques aux faux bons d’achat

     

       
     

    comeos.PNGDes bons de plusieurs centaines d’euros circulent sur les médias sociaux. Or, ces bons n’ont en fait aucune valeur, ce sont des faux : en cliquant sur l’offre en question, la victime livre ses données personnelles en pâture et s’expose ainsi au phishing.


    Il s’agit là d’un phénomène récurrent : des bons d’une valeur de 500 ou 1.000 euros à échanger dans certaines grandes chaînes de magasins sont diffusés via Facebook et d’autres canaux en ligne. Après Colruyt, Kruidvat, Delhaize et Aldi, c’est au tour d’Ikea d’en faire les frais. Le faux bon Ikea a déjà été partagé des dizaines de milliers de fois sur les médias sociaux.

    Ces bons n’ont aucune valeur. Leur seul but est de collecter des informations concernant les internautes qui mordent à l’hameçon. Un profil Facebook, une adresse e-mail, une adresse IP ou même des adresses physiques peuvent ainsi être collectés et revendus à prix d’or à des spammeurs. Qui, dans le meilleur des cas, continueront de mitrailler les victimes avec d’autres offres promotionnelles  - dans le pire des cas, les données seront utilisées pour accéder aux profils des victimes. 

    Pour le consommateur tombé dans le panneau, il est toujours énervant de se rendre dans le magasin en question pour apprendre que le bon est un faux, c’est certain. Mais ces faux bons sont également un cauchemar pour les commerçants : ils sont obligés de décevoir les clients et les services clientèle sont submergés de demandes concernant les bons.

    Protégez vos données
    Comeos recommande dès lors ce qui suit aux internautes :

    • Faites preuve de méfiance à l’égard des offres qui semblent trop belles pour être vraies : la plupart du temps, elles le sont effectivement. On ne distribue pas des smartphones à 700 euros ou des bons d’achat de 1.000 euros comme cela.
    • En cas de doute, rendez-vous immédiatement sur le site web de la chaîne en question. Si l’action n’y est pas mentionnée, c’est probablement qu’il s’agit d’une fausse offre.
    • N’indroduisez jamais vos données personnelles sur des sites web qui ne sont pas les émetteurs du bon d’achat.

     

    Contact : Peter Vandenberghe

    Source: comeos.be