claes

  • PONT-À-CELLES Voisins, ils se retrouvent dans le sud de la France grâce à… Facebook !

    pont-à-celles,vandeplas,nouvelle,bjorn,claes,stéphane,gazette

    La technologie, c’est beau et les réseaux sociaux le sont d’autant plus. Grâce à Facebook, Bjorn Claes, un habitant de Pont-à-Celles a pu prendre l’apéro en compagnie d’un vieil ami, Stéphane, dans le sud de la France. Les deux hommes sont basketteurs, jouent régulièrement l’un contre l’autre et habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre, à Pont-à-Celles… Et malgré cela, c’est en vacances qu’ils ont eu la chance de se retrouver.

    JUSTE LA TROISIÈME MI-TEMPS

    « Nous nous connaissons depuis près de 15 ans », explique Bjorn, «Nous avons toujours joué au basket ensemble. Là, nous sommes dans deux clubs différents mais nous nous affrontons régulièrement. C’est une amitié qui est née sur le bord du terrain et nous avons l’habitude de nous voir après… Nous sommes tous deux amateurs de troisième mi-temps. » Et les deux adversaires et amis sont même plus proches qu’ils ne le pensent. « Nous sommes presque voisins, nous habitons à quelques kilomètres l’un de l’autre, à Pont-à-Celles et pourtant… notre relation n’est restée qu’au niveau du basket », ajoute Bjorn.
    Cet été, Bjorn et sa petite famille ont décidé, tout naturellement, d’aller prendre un peu le soleil dans le sud de la France. Des vacances bien méritées composées de piscine, bon temps et apéro. Comme beaucoup de vacanciers, la petite famille a posté quelques photos de ces moments de bonheur ensoleillés. Et, la petite famille de Stéphane en a fait tout autant… « Nous n’avons jamais vraiment pris la peine de nous voir en dehors du basket. Et là, en postant une photo sur Facebook, nous nous sommes rendu compte que nous étions à quelques kilomètres l’un de l’autre, dans le sud de la France… Nous nous sommes donc téléphoné pour nous voir. »
    C’est ainsi que les familles de Bjorn et de Stéphane se sont retrouvées autour d’un petit verre. « C’est fou, nous avons dû faire plus de 1.150 kilomètres pour prendre la peine de manger ensemble », confie Bjorn, « c’est vraiment le côté gag de se retrouver dans le sud de la France et grâce à Facebook… comme quoi, ça peut réunir des personnes. Le monde est petit grâce aux réseaux sociaux. »
    Et les deux basketteurs, qui se connaissaient déjà bien, se sont trouvé de nouveaux points communs. « Nos familles se sont bien entendues, nos enfants ont joué ensemble. Je me suis rendu compte qu’on avait plusieurs points communs : le basket, évidemment, mais pas seulement. Sa femme est aussi une ancienne amie d’école, nous nous connaissons depuis 20 ans. Nous nous sommes aussi rendu compte que nos enfants allaient se retrouver dans la même école », ajoute le basketteur, ravi. Comme quoi, les réseaux sociaux, ce ne sont pas que des amitiés virtuelles !
    SE REVOIR ? BIEN SÛR !
    Une belle expérience dans le sud de la France qui a, évidemment, donné des idées aux deux basketteurs. Celle-ci devrait être réitérée après les matches de basket, mais aussi en dehors. « Il y aura sûrement d’autres occasions pour se revoir en dehors du sport », indique Bjorn. Les deux amis ne vont plus attendre de se retrouver dans le sud de la France pour passer de bons moments ensemble. Les amitiés virtuelles deviendront réelles.
    D.R Nouvelle Gazette du 12 août 2015