chargeur

  • Un homme tué à cause de son chargeur de cigarette électronique

     

    cigarette.jpg

    Un Britannique domicilié à Wallasey, près de Liverpool, est décédé dans un incendie, la semaine dernière, après l’explosion de sa cigarette électronique. Un accident sans doute provoqué par le chargeur.

    Selon les journaux britanniques relayés par metronews.fr, les pompiers estiment que c’est en fait le chargeur de la cigarette électronique qui a probablement explosé et ensuite provoqué l’incendie de la maison. Le feu s’est déclaré pendant la nuit, dans la chambre de la maison. L’homme était âgé de 62 ans. L’accident serait dû au fait que le chargeur utilisé pour faire fonctionner la cigarette n’était pas celui d’origine.

    Mickael Espadana, qui tient un commerce de cigarettes électroniques à Gembloux, reconnaît qu’il faut être attentif à la qualité des chargeurs, et met d’ailleurs régulièrement en garde ses clients. « Personnellement, je prends toujours des chargeurs de marque », explique-t-il, « et je conseille à mes clients de faire la même chose. Et je leur dis de ne jamais mettre en charge leur cigarette électronique pendant la nuit. C’est quand même de l’électronique, et on ne peut pas exclure une surchauffe du réseau…  »

    Problème de chargeur

    Si utiliser le chargeur d’origine ou en tout cas un chargeur de marque et ne pas charger la nuit constituent les premières règles de sécurité, ce vendeur de cigarettes électroniques rappelle que l’on peut aussi les recharger via la prise USB de son pc. Des PC qu’il faut aussi recharger, comme les smartphones, tablettes …Et on sait que, l’an dernier, chez nous, une trentaine d’incendies ont été provoqués par des chargeurs des smartphones. La consigne de prudence reste donc de ne pas mettre en charge ces appareils durant la nuit, ou quand ils sont hors surveillance.

    « Cela dit », fait remarquer Mickael Espedana, « sur des millions de cigarettes électroniques vendues, c’est le premier accident, sans doute dû à une mauvaise utilisation du chargeur ». Ce qui n’empêche qu’il vaut mieux prendre toutes les précautions, pour recharger une cigarette électronique ou tout autre appareil. MBV.

    Source : sudinfo +

  • Enfin, GSM, GPS et tablette: d'ici 3 ans, ils auront un chargeur universel

    Rédaction en ligne

    L’association de consommateurs Test-Achats a accueilli positivement jeudi la décision de l’Union européenne de s’engager à imposer d’ici trois ans des chargeurs universels pour les équipements radioélectriques.

    M.C.

    «En Belgique, pour 1.000 habitants, il y a 1.190 téléphones portables. Cette décision permettra de réduire les coûts liés à l’achat du téléphone et de diminuer le volume des déchets», se réjouit, de son côté, le député belge Marc Tarabella, en charge de la protection des consommateurs au Parlement européen.

    La directive prévoit que les constructeurs auront désormais l’obligation de rendre compatibles, grâce à un chargeur universel, les chargeurs pour téléphones, tablettes, GPS, appareils photos numériques et lecteurs de musique portables.

    Cette décision aura un impact certain sur le volume de déchets, qui devrait diminuer sensiblement. «Il se vend 54 téléphones portables chaque seconde dans le monde, soit 1,7 milliard par an et donc tout autant de chargeurs. Il s’agit assurément d’une bonne nouvelle pour le confort du consommateur européen, pour son portefeuille et pour notre environnement», estime Marc Tarabella.

    Un avis que rejoint Tanguy Bocquet, spécialiste télécoms chez Test-Achats. «On peut espérer que cela fasse à terme baisser le prix de l’appareil, qui ne devra plus être vendu avec un chargeur. En outre, de 80 à 90% des GSM sur le marché se rechargent déjà via un connecteur micro-USB, à l’exception notoire des appareils d’Apple», remarque-t-il, plaidant pour que ce standard soit étendu rapidement à de nombreux autres appareils, comme les tablettes.