caucase

  • Attention à la berce du Caucase, une plante présente en Wallonie qui peut provoquer de graves brûlures

    Une ancienne publication, toutefois le danger est toujours bien présent en 2018! 

    Attention à la berce du Caucase qui prolifère chez nous: cette plante peut provoquer de graves brûlures

    Une Londonienne de 56 ans a été gravement brûlée à la suite d’un contact avec la berce du Caucase, une plante qui se prolifère en pleine campagne. La berce du Caucause libère des substances toxiques lorsqu’elle est exposée au soleil et le simple frôlement peut provoquer de graves blessures. La Fondation des brûlés de Belgique met en garde les citoyens : la plante est présente en Région bruxelloise et en Wallonie.

    Via un communiqué officiel, la Fondation des brûlés de Belgique met en garde la population contre la prolifération de la berce du Caucase, une plante libérant des substances toxiques et provoquant des brûlures.

    Il y a quelques heures, le tabloïd anglais The DailyMail a rapporté l’histoire d’une Londonienne de 56 ans, qui a contracté de graves brûlures alors qu’elle promenait ses quatre chiens en pleine campagne londonienne. L’Anglaise de 56 ans portait un short et sa chair est rentrée en contact avec la berce du Caucase, une plante secrétant des substances nocives lorsqu’elle est exposée au soleil. Comme le pointe la Fondation des brûlés dans son communiqué : « Après un contact avec le suc de la berce et sous l’effet de l’exposition au soleil, des lésions de la peau peuvent se développer en quelques jours. »

    La femme originaire de la banlieue nord de Londres, pensait avoir attrapé des coups de soleil. Au terme de 4 jours, ses plaies sont devenues purulentes, en attestent les photos publiées par le journal anglais.

    Plus d'infos, des photos et comment la reconnaître c'est ICI

  • Attention à la berce du Caucase, une plante présente en Wallonie qui peut provoquer de graves brûlures

    Attention à la berce du Caucase qui prolifère chez nous: cette plante peut provoquer de graves brûlures

    Une Londonienne de 56 ans a été gravement brûlée à la suite d’un contact avec la berce du Caucase, une plante qui se prolifère en pleine campagne. La berce du Caucause libère des substances toxiques lorsqu’elle est exposée au soleil et le simple frôlement peut provoquer de graves blessures. La Fondation des brûlés de Belgique met en garde les citoyens : la plante est présente en Région bruxelloise et en Wallonie.

    Via un communiqué officiel, la Fondation des brûlés de Belgique met en garde la population contre la prolifération de la berce du Caucase, une plante libérant des substances toxiques et provoquant des brûlures.

    Il y a quelques heures, le tabloïd anglais The DailyMail a rapporté l’histoire d’une Londonienne de 56 ans, qui a contracté de graves brûlures alors qu’elle promenait ses quatre chiens en pleine campagne londonienne. L’Anglaise de 56 ans portait un short et sa chair est rentrée en contact avec la berce du Caucase, une plante secrétant des substances nocives lorsqu’elle est exposée au soleil. Comme le pointe la Fondation des brûlés dans son communiqué : « Après un contact avec le suc de la berce et sous l’effet de l’exposition au soleil, des lésions de la peau peuvent se développer en quelques jours. »

    La femme originaire de la banlieue nord de Londres, pensait avoir attrapé des coups de soleil. Au terme de 4 jours, ses plaies sont devenues purulentes, en attestent les photos publiées par le journal anglais.

    Plus d'infos, des photos et comment la reconnaître c'est ICI

  • Une femme kamikaze se fait sauter dans une gare de Volgograd (Russie): au moins 18 morts et 40 blessés

    kamikase.jpgAu moins dix-huit personnes ont été tuées et quarante autres blessées dimanche en Russie dans un attentat commis par une kamikaze dans une gare de la ville de Volgograd, proche de la région instable du Caucase russe, ont annoncé les médias.

    Un comité anti-terroriste russe national a annoncé à l’agence Ria Novosti que l’explosion avait été provoquée par une kamikaze.

    L’explosion s’est produite à l’intérieur de la gare vers 12h45 locales (08h45 GMT), a précisé à l’agence Itar-Tass une porte-parole du ministère régional de l’Intérieur, Svetlana Smolianinova.

    Selon Itar-Tass, l’explosion s’est déclarée près des détecteurs en métal placés à l’entrée de la gare principale de la ville.

    En octobre dernier, une kamikaze originaire du Daguestan avait tué six personnes en se faisant exploser dans un autobus rempli d’étudiants à Volgograd. Ce précédent attentat avait déjà soulevé des craintes quant à la sécurité aux Jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi qui doivent se tenir en février.

    Cette attaque est déjà la plus violente que la Russie ait connu, en dehors de la région du Caucase, depuis trois ans.