bsca

  • Luttre-BSCA: pour l’abandon d’une liaison ferrée

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,1,luttre,gare,bsca

    Alors que les gares de Luttre et de Fleurus ont été choisies pour assurer les liaisons en bus jusque Brussels South Charleroi Airport (BSCA), le conseil communal a récemment décidé d’enterrer un ancien projet désormais dénués de sens. Philippe Knaepen (MR) et l’ensemble des membres du conseil communal de Pont-à-Celles ont demandé au Gouvernement wallon d’abandonner le projet de liaison ferrée au départ de la gare de Luttre vers BSCA.

    Pour la suite sur l'édition numérique, cliquez ici

  • Une ligne directe de Luttre à BSCA: après Fleurus, la gare de Luttre constitue une piste pour, elle aussi, relier le BSCA

    Résultat de recherche d'images pour "gare luttre sudinfo"

    Plusieurs pistes avaient été lancées concernant la création d’une ligne ferroviaire directe vers l’aéroport de Charleroi (BSCA). La gare de Charleroi-sud devrait d’ailleurs à cet effet voir les travaux débuter prochainement. La semaine dernière, Olivier Chastel nous révélait que la gare de Fleurus avait, elle aussi, été choisie. Désormais, nous apprenons que la gare de Luttre pourrait également faire partie de l’équation.

    Voilà plusieurs années que des projets de lignes ferroviaires rejoignant l’aéroport de Charleroi sont en discussion. La gare de Charleroi-sud est évidemment l’une des premières évoquées. La création d’une nouvelle gare à Ransart avait d’ailleurs fait l’objet de nombreuses discussions à Fleurus qui dispose encore de toute l’infrastructure nécessaire. C’est, finalement, dans la cité des Bernardins que s’installera une liaison vers BSCA.

    UNE PISTE SUR LUTTRE

    Dernièrement, après une question posée au ministre des Aéroports Jean-Luc Crucke par la députée régionale Latifa Gahouchi concernant la stratégie mise en place en matière de développement des aéroports régionaux, nous apprenons que la gare de Luttre permettrait, elle aussi, d’effectuer une liaison directe vers BSCA. « Lorsque j’ai posé la question au ministre, il m’a confirmé la présence d’une ligne qui reliera Fleurus à l’aéroport de Charleroi. Il a ajouté que la gare de Luttre constituait, quant à elle, une piste. C’est intéressant de voir le ministre ouvrir une deuxième ligne puisqu’il y avait déjà une polémique quant au choix de la gare de Fleurus ou de Ransart », nous explique Latifa Gahouchi. « Cette ligne devrait d’ailleurs être gérée par la BSCA. »

    L’ACCÈS À BSCA FACILITÉ

    Multiplier les lignes directes, c’est aussi faciliter l’accès à BSCA et permettre à l’infrastructure de se développer plus encore. D’autant plus que la ligne Bruxelles-Charleroi passe par la gare de Luttre. « Je me réjouis du projet de la gare de Luttre : les gens du Nord pourront, eux aussi, accéder plus facilement à l’aéroport. Par ailleurs, c’est de la création d’emploi en plus pour Charleroi. J’ai, néanmoins, une inquiétude : ces projets ne vont-ils pas repousser celui de la liaison avec la gare du Sud ? Le ministre Di Antonio nous le promet depuis 3 ans. Nous avons eu 4 ministres en trois ans et, malgré cela, il est essentiel qu’un tel dossier ait une politique de continuité et une vision à long terme. »

    Si les ministres se succèdent, le dossier est quant à lui en de bonnes mains. C’est d’ailleurs lors d’une réunion avec les ministres Di Antonio et Bellot que le ministre Crucke a abordé la piste de la gare Luttre. Ce qui « permettra vraiment d’avoir des lignes de communication directe avec une accessibilité directe avec l’aéroport », répondait le ministre Crucke ce lundi. «Voilà la preuve que l’on peut collaborer entre ministres du même Gouvernement. Tout ne va pas mal dans ce pays. »

    Article de MANON ROOSSENS dans la Nouvelle Gazette du 11 octobre 2017

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 3 mai 2017: Gosselies aéroport "La ligne 140 passerait à Ransart pour relier BSCA à Bruxelles" page 10

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une de la Nouvelle Gazette de ce 31 mars 2016

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 25 août 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 12 février 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi

  • AÉROPORT DE CHARLEROI: Piste rallongée, horaires élargis (Le futur de BSCA en dépend)

    Capturer.JPG« Les attentes des compagnies aériennes ont évolué. Et, pour assurer notre développement futur, nous devons pouvoir y répondre », déclarent en choeur Laurent Lévêque et Jean-Jacques Cloquet, respectivement président et CEO de BSCA. Et cela passe par un élargissement des plages horaires ainsi que par l’allongement de la piste à 3.200 mètres.

    La suite dans votre nouvelle Gazette papier

  • BSCA Voyageurs, une foule d'informations sur votre Iphone

    L'aéroport de Charleroi (Gosselies) propose une application pour mobile.

    Capturer.JPGL’aéroport de Bruxelles Sud Charleroi lance sa première application mobile. Elle vise à améliorer l’information envers les passagers, avant et pendant leur voyage depuis BSCA. Dès à présent, il est possible de télécharger gratuitement l’application sur l’App Store d’Apple. Une version Androïd est également disponible sur Google Play.

    L’application est épurée et simple à utiliser. Elle fournit toutes une série d’informations mises à jour continuellement concernant les vols (tableau des arrivées et départs), le temps d’attente au contrôle sûreté ou encore le tarif des différents parkings afin que les passagers puissent choisir celui qui leur convient le mieux en fonction de la durée de leur séjour.

    Mais on y trouve aussi une foule de renseignements utiles. Cette application précise par exemple les horaires de vols pour chaque destination, l’accès à l’aéroport, les navettes (de et vers Bruxelles-Midi, le Luxembourg et Lille), les différents commerces présents en zone publique et après le contrôle sûreté ainsi que les services disponibles à l’aéroport (consignes à bagages, centres d’appels des compagnies aériennes, etc.).

    POLYGLOTTE

    Après une période de tests intensifs de sept semaines, l’application BSCA est désormais disponible en français. Mais, aussi en nerlandais et en anglais.

    Et, ce qui ne gâche rien, elle est téléchargeable gratuitement.

    Téléchargement pour Iphone ICI

    Téléchargement pour Android ICI

  • Gosselies, refus de permis unique pour trois parkings d'Easy car

    E.MA.

    Le collège échevinal de Charleroi a récemment refusé le permis unique à la SPRL Easy-car pour l’exploitation de parkings rue Joseph Wauters et rue des Émailleries à Gosselies. Cette demande de permis concernait deux parkings couverts de 28 places chacun et un parking en plein air pour 76 véhicules. En juillet dernier, le parquet de Charleroi avait fait une descente dans les vastes parkings exploités par Easy car près du BSCA et avait constaté que l’entreprise ne détenait pas les permis d’environnement requis pour une partie de ses 600 places.

    
Faute de permis pour certains terrains, Easy car a réduit ses activités

    Le parquet avait ordonné au gérant de cesser ses activités tant qu’il n’aurait pas obtenu le permis de classe II requis.

    Depuis, Easy car a perdu l’exclusivité qu’elle détenait sur le site internet de Ryanair et a fortement réduit ses activités. Elle continue à proposer des places de parking low-cost à proximité du BSCA, mais uniquement sur les terrains qui sont en règle.

    Easy-car avait introduit une demande de permis unique afin de régulariser sa situation et de pouvoir à nouveau garer les véhicules de ses clients sur ces trois terrains. Une demande qui a été rejetée par le collège échevinal de Charleroi qui a suivi l’avis négatif des fonctionnaires technique et délégué de la Région wallonne. « En fait, il s’agit d’un ancien entrepôt de meubles d’une entreprise de City Nord que la SPRL Easy car voulait réaffecter en parking. Or, ces trois terrains sont dans une zone d’affectation industrielle au plan de secteur, sans aucune dérogation possible. Il est donc impossible de transformer cet entrepôt en parking », explique Raphaël Stokis, le fonctionnaire délégué.

    La sprl Easy-car a 20 jours pour introduire un recours contre cette décision auprès de la Région wallonne.

    E.Ma.