bafouée

  • Réseaux sociaux : Vie privée bafouée - facebook assume

     

    facebookimages.JPGBeaucoup d’entre vous ont cru à un poisson d’avril, il n’en est malheureusement rien ! Hier, nous vous expliquions comment accéder à toutes les photos privées des utilisateurs facebook. En changeant uniquement la langue de votre compte en « English US », plus personne n’a de secret pour vous.
    Une information qui a suscité pas mal de réactions puisque la majorité des utilisateurs, se croyant protégés, sont en réalité bernés. Aujourd’hui, le groupe Facebook réagit à l’article et dit assumer complètement cette fonctionnalité. Selon Damaris Beems, porte-parole, il n’y aurait rien d’anormal là-dedans.« Les photos auxquelles vous allez avoir accès après cette manipulation ne sont que celles sur lesquelles la personne a été taguée », nous écrit-elle. «C’est donc vrai que ce n’est pas l’utilisateur lui même qui les partage sur son mur mais comme il a accepté l’identification, le contenu devient donc public d’une certaine manière ». En d’autres mots, si vous ne vous détaguez pas, la photo reste dans vos archives et ce même si vous n’avez pas accepté la publication dans votre journal !

    ACCÈS ILLIMITÉ

    Dès ce moment, ces photos ne seront pas directement accessibles sur votre page mais quiconque changerait la langue de son compte pourrait y avoir accès. Croire que personne ne verra les photos qui ne figurent pas sur votre page est donc tout à fait faux ! Si ne vous retirez pas votre identité sur la photo, cette dernière restera accessible et ce, sans que vous le sachiez.Mais qu’en est-il alors du respect de la vie privée ? Facebook reste très évasif mais ne considère pas berner ses utilisateurs dès le moment ou ceux-ci acceptent d’être identifiés dans une photo.

    Moralité : N’acceptez pas que l’on vous tague dans une photo sous peine de montrer votre vie privée à qui voudrait la voir ! Pour vous détaguer, rien de plus simple : sélectionner l’option ‘retirez l’identification’ de la photo et le tour est joué !

     

    Source sudpresse DB