bactérie

  • Info santé, rappel de la société Vleeswaren Peeters

    Rappel de salamis.
    Problématique : possible présence de la bactérie Salmonelle.

    Suite à une notification par son fournisseur de la présence possible de la bactérie Salmonelle dans la viande de porc, la société Vleeswaren Paul Peeters et fils BVBA a décidé, en accord avec l’AFSCA, décidé de retirer ces produits de la vente et de rappeler auprès des consommateurs les produits cités ci-dessous.

    La contamination s’est faite auprès d’un de nos fournisseurs de la société Vleeswaren Peeters.
    Vleeswaren Peeters n’est en aucun cas à la base d’une possible contamination. 


    Description des produits : 

    Lidl

    Salami 400g de la marque « Le Césarin »
    Numéros de lot et date de durabilité minimale (DDM): 
    Lot : 21837 - DDM : 04/12/2018
    Lot : 21838 - DDM 11/12/2018 

    Ce produit a été distribué via les supermarchés Lidl. 

     

       

    Delhaize 

    Salamini 225g sans ail
    Numéro de lot : 21838 DDM : 12/12/2018

    Ce produit a été distribué via les supermarchés Delhaize. 

       
    Autres produits :

    Salami aux noix Duo 2x75g 
    Numéro de lot : 21837
    Salami aux noix 225g 
    Numéro de lot : 21837

    Produits distribués en Belgique via différentes canaux.




    La société Vleeswaren Peeters demande à ses clients de rapporter ces produits dans leur point de vente, où ils seront remboursés.

    Les symptômes possibles d’une infection causée par la salmonelle sont les suivants : fièvre, crampes abdominales et diarrhée, et cela dans un délai de 6 à 72 h après la consommation de l’aliment contaminé. Le risque d’infection est plus élevé chez les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.

    Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation

    Pour toute information, contactez le service clients de la société Vleeswaren Peeters: 03 870 54 10

    Source>afsca

  • Info santé : Bon à savoir - Les 5 objets de la vie quotidienne qui contiennent le plus de bactéries: ils sont plus sales que la cuvette d'une toilette!

    Une récente étude menée par la société Initial Washroom Hygiene a démontré que nous utilisons chaque jour des objets infestés de germes. Voici le top 5 des objets les moins hygiéniques.

    1) Les sachets de thé

    En première position, nous retrouvons le sachet de thé. Tenez-vous bien, ils contiennent jusqu’à 17 fois plus de germes qu’une cuvette de toilette, selon les chercheurs d’Initial Washroom Hygiene. Pourquoi ? Car ceux-ci, laissés à l’air libre, attrapent tous les germes présents dans l’air.

    2) Les rebords de tasses usagées

    Vous voyez, cette bonne vieille tasse, que vous remplissez à longueur de journée et que vous ne lavez, évidemment pas. Et bien, celle-ci constitue elle aussi un nid de germes.

    3) Les poignées de réfrigérateur

    Il est vrai, qui lave honnêtement la poignée du réfrigérateur ? Nous devons pourtant tous agripper cette poignée avant de nous servir en aliments que nous ingurgiterons ensuite… Berk !

    4) Les poignées de bouilloires

    Un échantillon de 1000 employés a révélé que 80 % d’entre eux ne pensent pas à laver ses mains avant de préparer le thé/café aux collègues. Voilà de quoi accumuler un bon nombre de bactéries à chaque coin de votre bureau.

    5) Les récipients de sucre

    Il est évident que ce pot dans lequel tout le monde enfonce sa main risque lui aussi d’être infesté de germes. Surtout si tout le monde ne pense pas à laver ses mains régulièrement.

    source : sudpresse ICI

  • Après les oeufs au fipronil voila l'eau à la bactérie tueuse...mais il semblerait que les bouteilles ne soient pas vendues

    
Heureusement, elle n’a pas été bue en Belgique
!

    Cette histoire, répond-on à l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, n’arrive presque jamais. Une eau pétillante venue d’Italie a été bloquée en Belgique, suite à une Rasff (Rapid Alert System for Food and Feed), une alerte européenne lancée par le ministère de la Santé italien.

    Cette alerte concerne des lots d’eau minérale produite par la société Fonte Cutolo Rionero in Vulture. Cette société basée dans la province de Potenza (région de Basilicata) appartient en fait à la marque San Benedetto. Une bactérie très dangereuse pour la santé a été trouvé dans 8 lots de l’Acqua Effervescente Naturale Cutolo Rionero et l’Acqua Eurospin Blues Effervescente Naturale. Cette bactérie est la « Pseudomonas aeruginosa ».

    Elle peut s’avérer pathogène, dans certaines conditions. Très résistante, elle est de plus en plus souvent responsable d’infections nosocomicales. Le taux de mortalité atteint 50 % chez les patients vulnérables, apprend-on. Elle peut provoquer des infections de l’oeil, des urines, des plaies… mais aussi pulmonaires, gastro-intestinales voire des septicémies chez des malades soumis à certains traitements.

    Les patients atteints du sida ou des victimes de brûlures sont aussi forts exposés aux infections iduites par cette bactérie « tueuse ». « Des lots ont été bloqués chez un opérateur en Belgique », confirme l’Afsca qui a été prévenue le 11 septembre par les autorités italiennes. Aucune bouteille infectée n’a donc fort heureusement été bue en Belgique puisque tous les lots sont restés chez le client.

    Selon nos informations, ces lots sont arrivés le 5 septembre dernier en Belgique. Il s’agit de lots de 12 bouteilles contenant 1 litre ou 1,5 litre. Ils ont été enregistrés sous les numéros suivants : LR7248C, LR7249C, LR7250C, LR7251C, LR7252C, LR7253C. Les dates d’expiration s’échelonnent entre le 05/09/2018 et le 09/12/2018.

    Quand nous demandons au porte-parole de l’Afsca dans quelle région ces lots ont été livrés, la question reste sans réponse. « Je ne le sais pas, mais nos services oui. Pour des raisons de confidentialité, je ne pourrais pas vous le dire. De toute façon, cette affaire n’est pas compliquée car ces bouteilles n’ont pas été vendues ».

    source : Pierre Nizet sudpresse

  • Des bactéries dans la viande de porc: voici le dernier communiqué de l'AFSCA

    Des bactéries productrices de carbapénémases (CPE) ont été détectées dans le haché de porc en vente au détail en Belgique dans le cadre de la surveillance de l’antibiorésistance chez les bactéries indicatrices.

    Voici le communiqué de l’AFSCA : « Des bactéries productrices de carbapénémases (CPE) ont été détectées dans le haché de porc en vente au détail en Belgique dans le cadre de la surveillance de l’antibiorésistance chez les bactéries indicatrices. L’information a été publiée dans un rapport récent de l’EFSA et de l’ECDC. L’utilisation de l’antibiotique carbapénème n’est pas autorisée chez les animaux de rente en Europe et donc en Belgique. Il pourrait s’agir d’une contamination croisée de la viande avec les bactéries CPE lors de la production, ou lors de la manipulation de la viande par un porteur des bactéries CPE. Dans le rapport publié la détection de CPE sur la viande ou animaux vivants en Europe est décrite comme très faible.

    Les contrôles effectués en Belgique dans le cadre de la surveillance obligatoire de la résistance aux antibiotiques chez les animaux de rente (échantillons prélevés en élevage et à l’abattoir) n’ont jusqu’à présent jamais permis de détecter des CPE à partir d’animaux vivants. Les résultats de la surveillance réalisée en Belgique et publiés dans le même rapport EFSA-ECDC, montrent une réduction significative de la prévalence des bactéries indicatrices résistantes envers plusieurs antibiotiques et isolées chez les porcs et les veaux d’engraissement.

    AMCRA (Centre de connaissance concernant l’utilisation et les résistances aux antibiotiques chez les animaux), AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire) et AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé) souhaitent souligner que beaucoup d’efforts ont été réalisés en Belgique dans la lutte contre l’antibiorésistance ces dernières années. Les secteurs concernés et les autorités ont souscrit des engagements pour aboutir à une réduction raisonnée de l’usage des antibiotiques en médecine vétérinaire. Les objectifs de réduction des antibiotiques ont été adoptés par toutes les parties prenantes avec des actions concrètes mises en place afin de sauvegarder la santé humaine et animale. L'objectif pour 2017 est une diminution de 50% de l'utilisation d'antibiotiques dans les aliments médicamenteux et pour 2020 une diminution de 50% de tous antibiotiques ainsi qu’une réduction de 75% par rapport à l’année de référence (2011). Depuis 2011 l’utilisation des antibiotiques a diminué de presque 16%. En 2016, une convention a été signée entre les autorités compétentes et les secteurs, afin de renforcer cet engagement commun. De plus, l’utilisation des antibiotiques critiques a été fortement règlementée en médecine vétérinaire ».

  • Santé: Rappel d'un produit du magasin ACTION

    Rappel des cartons de 1 l King Coconut et 100% Coconut Grove vendus dans les magasins ACTION.
    Problématique : Présence possible de spores de Clostridium botulinum.

    coconut,grove,carton,king,pont-à-celles,sudinfo,sudpresse,nouvelle,gazette,vandeplas,johnny,afsca,bactérie,action,magasin,spore




    Afin de garantir la santé du consommateur, l’AFSCA a décidé de rappeler les boissons à base de noix de coco en carton d’un litre “King Coconut” et “100% Coconut Grove”, vendus dans les magasins ACTION.

    Dans ces boissons à base de noix de coco, des spores de Clostridium botulinum peuvent être présentes. L’AFSCA a été mise au courant via le système d’alerte rapide de la Commission européenne (RASFF).

    II est demandé aux consommateurs de ne pas consommer le produit.

    Description du produit
    King Coconut et 100% Coconut Grove
    Marque: « Sparkel Beverages »
    Emballage : tetrabrick 1l à consommer de préférence avant le –DDM- : 21/08/2017
    Vendus dans les magasins ACTION


    Problème :
    Présence possible des spores de Clostridium botulinum. Cette bactérie produit une toxine qui peut provoquer une intoxication alimentaire. Clostridium botulinum peut former des spores qui peuvent survivre en l’état et qui sont résistantes à la chaleur. Les spores peuvent par la suite évoluer à nouveau en bactérie. La probabilité que les spores de bactéries se développent dans les intestins est très faible.


    Personne de contact pour la presse francophone :
    Jean-Sébastien Walhin - 0476 885 077 -  jeansebastien.walhin@afsca.be

    Source AFSCA

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 24 octobre 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • Colruyt et Okay: Rappel de l'américain préparé et le préparé du chef.

     

    03/04/2014
    Communiqué de Colruyt et OKay

    Rappel de l'américain préparé et le préparé du chef.
    Problématique : Présence de listeria monocytogenes.



    Lors de contrôles microbiologiques effectués par le laboratoire Colruyt, la présence de listeria monocytogenes a été décelée dans l’américain préparé.

    Cette bactérie peut s’avérer dangereuse pour les jeunes enfants, les femmes enceintes (risque de fausse couche), les personnes ayant une immunité plus faible et les personnes âgées. Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la listeria sont : nausées et vomissements, maux de ventre, diarrhée ou constipation, maux de tête et fièvre permanente (sensation de grippe). En cas de doute, il convient de consulter un médecin.

    Colruyt et OKay ont donc décidé de retirer de la vente l’américain préparé, et, par mesure de précaution, le préparé du chef issu des mêmes produits de base. Ils sont décrits ci-dessous. Ces produits sont vendus dans les magasins OKay ainsi que dans l’espace fraîcheur de certains magasins Colruyt dont la liste figure ci-dessous. Les produits à base d’américain vendus dans les boucheries traditionnelles et en libre-service des magasins Colruyt ne sont pas concernés par le problème.

    Colruyt et OKay demandent à leurs clients de ne pas consommer ces produits et de bien vouloir les ramener en magasin, où ils leur seront remboursés. Entre-temps, ces produits ont été retirés des rayons de tous nos magasins.


    Description des produits :

    Américain préparé et préparé du chef +- 200 g (emballés sous atmosphère protectrice)
    Date limite de consommation : 08/04/2014
    Numéros d’articles :
    -Chez OKay : 37580 et 37764
    -Chez Colruyt : 11080 et 11264

    Dans les magasins Colruyt suivants :
    Deurne Noord, Quiévrain, Antwerpen (Langelzenstraat), Eupen, Lebbeke, Rhode-Saint-Genèse, Lanaken, Keerbergen, Etterbeek (Jourdan), Dampremy, Courcelles, Kelmis, Wommelgem, Balen, Haacht et Laeken.

    En vente du mercredi 02/04 au jeudi 03/04/2014
    Producteur : Vlevico, Bilkensveld 3, 1500 Halle

    Pour plus d’informations, les clients peuvent appeler le 02 363 54 54.

    Personnes de contact :
    Mélanie Braibant
    Responsable du service qualité

    Responsable presse:
    Jan DEROM
    Tél. : 0473 92 45 103