astrid

  • Pont-à-Celles & Inondations : le réseau ASTRID inefficace

    Quelques extrait (O.PÂQ) de l'article de la Nouvelle Gazette du 26 juillet 2016:

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,tempête,innondation

    Les services de secours perdent parfois dix minutes entre les interventions

    Un mois après les inondations qui ont causé d’importants dégâts à Pont-à-Celles, les autorités locales tirent les premiers enseignements. Le réseau ASTRID, opérateur assurant la gestion du réseau destiné aux services de secours, ne fonctionne pas à Pont-à-Celles et Luttre. « Nous avons rencontré de gros problèmes de communication entre nous, les pompiers, la police et les hommes sur le terrain », précise le maïeur Christian Dupont .

    Au cours du dernier conseil communal de Pont-à-Celles, les membres de la majorité et de l’opposition sont revenus sur les dégâts occasionnés dans la commune au cours des grosses intempéries survenues au mois de juin. « Certaines voiries et le ré-seau électrique ont été, par endroits, abîmés le 23 juin dernier », affirme le bourgmestre Christian Dupont .

    Un mois plus tard, les autorités locales tirent les premiers enseignements. Au cours de la séance publique, le bourgmestre a admis que la commune avait connu d’énormes problèmes de communication entre les hommes sur le terrain et ceux qui coordonnaient les opérations (chefs de la zone de police et des pompiers et autorités locales). « Le centre de crise a été vite saturé. »

    Le réseau ASTRID (All-round Semi-cellular Trunking Radio communication system with Integrated Dispatchings), opérateur assurant la gestion du réseau destiné aux services de secours et de sécurité, a quant à lui été jugé inefficace sur une partie du territoire communal.

    Luttre et Pont-à-Celles ne sont pas desservis par ASTRID malgré la présence de pylônes à Courcelles, Seneffe et Gosselies.« Il en manque un chez nous. À cause de ce manque de réseau, nous avons, parfois, perdu dix minutes entre les interventions. Et durant ce laps de temps, les citoyens peuvent être en danger. La situation est donc grave »

    Suite dans la Nouvelle Gazette 

     

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 20 juillet 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,van de plas,