arnaque

  • La police met en garde contre l’arnaque au billet de 50 euros sur le pare-brise

    Edition numérique des abonnés

    L’arnaque a été observée à de nombreux endroits à la fin du mois d’octobre. Le truc est un peu gros mais il y a de nombreuses personnes qui se sont laissées avoir. D’où une mise en garde de la police française. Sur les réseaux sociaux, elle a lancé une campagne : « Un petit billet de 50€ sur le pare-brise? Une aubaine mais... Méfiance ! Il peut s'agir d'un piège ».

    source sudpresse, la suite  ICI

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 13 avril 2017: Attention à la nouvelle arnaque au pneu crevé (page 4)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Vous avez une tondeuse automatique? Attention à cette nouvelle arnaque

     Le Service public de Wallonie (SPW) met en garde contre une nouvelle arnaque ayant trait à une fausse taxation sur les tondeuses automatiques.

    « Le document, daté du 24 mars dernier, particulièrement fallacieux, envoyé à un citoyen de Gembloux, tente de lui extorquer 199€ au nom de la Région wallonne (SPW -Direction générale de la Fiscalité) en vertu d’un faux décret wallon du 16 février dernier instaurant soi-disant une redevance sur les tondeuses automatiques.

    Le Service public de Wallonie a décidé de déposer une plainte auprès du juge d’instruction de Namur.

    Le Service public de Wallonie invite les citoyens à la plus grande prudence et à contacter le numéro gratuit du SPW, 1718, en cas de doute» , explique le SPW.

    source :http://www.sudinfo.be

  • Victime d'une Arnaque lors d'achats en ligne, que faire ?

    Dans ce type d'escroquerie, le fraudeur a pris contact avec la victime via

    • une fausse annonce sur un site officiel de vente en ligne ;
    • un site de vente en ligne frauduleux.

    Le fraudeur propose de vendre un article à un prix anormalement bas (voiture, gsm, ordinateur, …).
    Western Union ou MoneyGram sont généralement proposés comme moyens de paiement.
    Lorsque le paiement a été réalisé, l'escroc disparaît et ne donne plus de nouvelle.

    Dans ce type d'arnaque, le fraudeur passe par une entreprise de livraison ou une société fictive comme intermédiaire dans le but de gagner la confiance de la victime.

    Résultat de recherche d'images pour "arnaque achat en ligne"

    Evitez de transmettre des documents d'identité ou des coordonnées bancaires. Ces informations peuvent être utilisées par ces escrocs pour d'autres activités illicites.

    Si vous êtes confronté à ce genre d'escroquerie, évitez le contact avec le fraudeur et ne payez rien.

    Si vous avez été victime, informez-en votre banque et portez plainte à la Police le plus vite possible. Vous pouvez porter plainte sur le site e-cops(police fédérale).

  • Société: Attention à cette nouvelle forme d'arnaque par téléphone qui se développe et pourrait vous faire perdre beaucoup d'argent

    Résultat de recherche d'images pour "femme au telephone"

    Attention, une nouvelle forme d’arnaque par téléphone est en train de se développer outre-Atlantique. La police américaine a d’ailleurs mis ses citoyens en garde contre ce nouveau type de fraude.

    La marche à suivre des escrocs est simple : via un numéro que vous ne connaissez pas mais qui s’affiche bel et bien sur votre téléphone, un inconnu vous appelle et vous demande, par exemple, si vous l’entendez bien. Vous avez alors tendance à répondre par l’affirmative. Et c’est là que cet appel peut devenir dangereux.

    En effet, la personne de l’autre côté du fil peut enregistrer votre « oui » et ensuite utiliser votre voix pour faire passer certains paiements via des cartes de crédit, peut-on lire sur le site de 7sur7. Outre-Atlantique, cette pratique de confirmation par voie orale est encore très présente. « En disant « oui », vous acceptez quelque chose », explique Susan Grant, la directrice de la protection des consommateurs américains, à CBS News.

    Chez nous, ce système de confirmation bancaire par téléphone est de moins en moins répandu, mais il n’empêche que l’idée pourrait faire son chemin. Veillez donc à être prudents lorsque vous recevez des appels de numéros inconnus.

    source : sudpresse

  • Attention : Arnaque à la mise à niveau de Windows 10

    Microsoft rappelle que la mise à niveau de Windows 10 est gratuite.

    Microsoft invite les internautes belges à être très prudents: des fraudeurs tentent actuellement de monnayer la mise à niveau vers Windows 10.

    «Ces dernières semaines, différentes personnes ont été contactées par e-mail ou par téléphone par des fraudeurs qui les invitaient, au nom de Microsoft, à payer leur mise à niveau vers Windows 10 via une Paysafecard. Si l’utilisateur donne suite favorable à cette demande et transmet des données personnelles, les cybercriminels vident son compte en banque et font crasher son ordinateur.»

    Dans un communiqué officiel transmis ce mardi, Microsoft appelle les internautes belges à faire très attention à l’escroquerie menée actuellement par plusieurs fraudeurs. «Nous savons que des escrocs s’attachent à soutirer de l’argent des utilisateurs en les incitant à payer pour une mise à niveau vers Windows 10. Lorsque les destinataires ne répondent pas aux premières tentatives, les escrocs passent à la vitesse supérieure et menacent de mandater un huissier de justice. De cette manière, ils espèrent inspirer de la crainte afin que les victimes finissent par transmettre leurs données», constate Karel Dekyvere, Security Lead chez Microsoft BeLux.

    «L’offre de mise à niveau gratuite vers Windows 10 est encore valable jusqu’au 28 juillet 2016 inclus pour les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8.1, souligne Microsoft. Il est possible de la demander par les canaux officiels de Microsoft.»

    Dans le cas où les internautes recevraient des mails douteux (offre trop généreuse, données personnelles ou bancaires demandées, fautes de syntaxe, nom de domaine étranger,...), Microsoft conseille ne pas donner suite à ces demandes.

    «Si vous avez déjà donné accès à votre ordinateur, déconnectez immédiatement l’ordinateur de l’internet et effectuez un scan complet avec un antivirus récent et mis à jour, et éliminez le logiciel malveillant, explique Microsoft dans son communiqué. Si nécessaire, vous pouvez aussi faire réinstaller votre ordinateur. Modifiez aussi tous les mots de passe tant de l’ordinateur que des comptes internet (boîte aux lettres, Facebook, Twitter...). N’oubliez pas de modifier les questions de sécurité que vous recevez quand vous oubliez le mot de passe de ces comptes.»

    En cas de préjudice, si un internaute a déjà payé les fraudeurs, il convient de déposer le plus rapidement possible une plainte auprès de la police locale et de contacter la hotline de paysafecard. Si le crédit de la carte n’est pas encore épuisé par les escrocs, il est peut-être encore possible de la bloquer.

    Enfin, si vous avez subi un préjudice à l’occasion d’une fraude de ce type, vous pouvez déposer plainte pour piratage et sabotage de votre ordinateur auprès de la police locale.

  • A la une de votre Dimanche (gratuit chez votre boulanger) du 7 février 2016

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • Colruyt met en garde contre une arnaque effectuée en son nom

    La chaîne de supermarchés Colruyt met en garde contre une arnaque effectuée en son nom. Des clients sont contactés pour recevoir un bon d’achat chez Colruyt. Or il n’y a pas de bon d’achat à gagner.

    C’est Colruyt même qui prévient ses clients. Certains ont reçus par mails ou par téléphone une offre pour gagner des bons d’achat auprès de la chaîne de supermarchés. Or Colruyt n’a aucune action promotionnel de ce genre en cours. «  Ne réagissez pas et ne communiquez surtout aucune donnée personne  », recommande Colruyt.

    «  Il est possible de porter plainte auprès du service de médiation pour les télécommunication, SPF Economie et/ou auprès de la police  », rappelle la chaîne.

  • Soyer vigilant, attention aux escroqueries par téléphone: Victime d’une tentative d’escroquerie par téléphone, Philippe Triest a eu le bon réflexe

    
La vigilance est de mise si vous recevez un appel mystérieux.

    Victime d’une tentative d’escroquerie par téléphone, Philippe Triest a eu le bon réflexe en ne donnant pas suite à cet appel mystérieux reçu sur son GSM. Le Wavrien s’est tourné vers le SPF Économie afin d’introduire une plainte et témoigne dans le but d’alerter la population sur ces pratiques.

    On peut supposer que si Philippe Triest avait mordu à l’hameçon, il aurait été délesté d’une belle somme d’argent. Jeudi dernier, le Wavrien a reçu un appel sur son téléphone portable. Le numéro, étrange de par sa composition, l’a tout de suite interpellé. «J’étais occupé sur mon ordinateur lorsque mon GSM a sonné. Il était 15h34 précisément et l’appel provenait du numéro +88233010228. Je n’ai même pas eu le temps de dire “Allô” qu’un message préenregistré se lançait. » « JE N’AI RIEN COMMANDÉ ! » En substance, son « interlocuteur » lui explique que le colis qu’il a commandé est arrivé. « On me dit que je dois raccrocher, former le numéro entrant et fournir le code 3125. Une fois cette manœuvre effectuée, je saurai où se trouve mon colis pour aller le rechercher. » Ayant bien compris quel tour on était en train de lui jouer, Philippe a raccroché et n’a pas donné suite. «J’ai vite senti l’arnaque, n’ayant de toute façon rien commandé ! Bien qu’il m’arrive souvent de le faire par Internet, je prends toujours mes précautions pour ne pas me faire berner. » Au lieu de rappeler, cet habitant de Limal a choisi d’alerter les autorités compétentes. «Je me suis rendu sur le site Internet du SPF Économie où j’ai introduit une plainte. Je leur ai fourni les coordonnées et éléments en ma possession. »

    « ILS JOUENT SUR LA PATIENCE »

    Philippe a donc eu le bon réflexe. Ce qui n’est pas toujours le cas… Au SPF Économie, on apprend que les conséquences financières peuvent être lourdes pour le citoyen qui se laisse prendre. « Souvent, les auteurs de ces arnaques jouent sur la patience des gens au bout du fil. Si vous en avez beaucoup, vous risquez de payer au prix fort la connexion téléphonique vers l’étranger… En conséquence, dès que vous sentez que vous n’avez pas une présence physique derrière, il vaut mieux directement arrêter l’appel. Et surtout ne pas retéléphoner si vous n’avez rien commandé !

    Malheureusement, certains citoyens tombent facilement dans le panneau », commente Chantal De Pauw, la porte-parole du SPF Économie. À partir de là, il y a peu d’espoirs d’obtenir un remboursement voire un quelconque dédommagement. Les auteurs sont en effet difficiles à identifier (voir ci contre). 

    LA RÉACTION DU SPF ÉCONOMIE « Souvent, les auteurs agissent depuis un call-center à l’étranger »

    Au SPF Économie, on nous explique que cette technique est bien connue de leurs services. « Elle revient de temps à autre par phase. Ce fut le cas début 2014 par exemple. À l’époque, on avait constaté un véritable pic avec 55 plaintes introduites sur une période très limitée. Cependant, on estime que l’arnaque touche beaucoup plus de monde. Les gens n’ont pas tous le réflexe de se plaindre », indique Chantal De Pauw. D’après la porte-parole du SPF Économie, cette arnaque émane probablement d’un call-center extérieur à la Belgique. « Nous avons déjà eu un cas en provenance de Tunisie. Quand cette situation se présente, nos services ont un rayon d’action limité. En Belgique, on peut procéder à la fermeture de la ligne. Pour l’Union européenne, on peut demander à nos collègues d’agir. Mais s’il s’agit de l’Indonésie, de l’Algérie ou de la Tunisie comme précédemment cité, c’est beaucoup plus compliqué. Et en général, ce sont ces pays que les auteurs choisissent. C’est meilleur marché et ils savent que les instances européennes peuvent difficilement intervenir… Le temps que l’on monte un dossier, ils ont déjà changé de pays. On court donc toujours derrière. »