alerte

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 13 janvier 2017: ALERTE ROUGE

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 8 janvier 2016

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • Alerte dans les pharmacies: le Dafalgan Pédiatrie contient des traces de polyuréthane et ne peut être consommé

    
Le Dafalgan pédiatrique en solution buvable est le médicament concerné.

    Le ministère de la Santé luxembourgeois a lancé l’alerte et confirmé la présence de polyuréthane dans les médicaments « Dafalgan Pédiatrie 30 mg/ml » distribués dans plusieurs pays européens. Ce produit, souvent utilisé en pédiatrie, ne peut être consommé et la compagnie a demandé de retourner en pharmacie plusieurs lots de ce médicament.

    Selon la RTBF, la Belgique serait ainsi concernée par ce rappel de médicaments. Le « Dafalgan Pédiatrie 30 mg/ml CNK 1571 314 » contiendrait des particules de polyuréthane dans l’équipement de conditionnement dans ses flacons de solution buvable (900 ml). Une contamination du produit n’est pas exclue et il est recommandé de rendre plusieurs lots de ce produit à la pharmacie.

    Les lots concernés comportent les numéros suivants : N9631, P0311, P1063, P1228, P2000, P2506, P2799, P4104, P4949, P6300, P5862, P7008, P8288, P9471, R0035, R1214, R2165, R2692, R3181, R4302, R4304.

    Les pharmacies ont également été prévenues et doivent retirer de la vente les lots potentiellement concernés.

    source : sudpresse

  • Info police fédérale : ALERTE - un faux mail signé MediaMarkt-Saturn circule et vous confirme une commande.

    Message de la police fédérale -En ces périodes de fêtes de fin d'années et d'achat en ligne...


    ALERTE : un mail signé MediaMarkt-Saturn circule qui vous confirme une commande.


    Le montant peut vous interpeller et vous pousser à ouvrir la pièce jointe présentée comme le bon de commande. C'est ce qu'attendent les pirates. Cette pièce jointe contient un virus.


    Le mail illustrant cette alerte est en néerlandais mais des versions françaises circulent également.


    Supprimez ce mail immédiatement!

     
  • Chutes de neige: la phase de pré-alerte routière activée en Wallonie

    neige wallonie.jpg

    En raison du risque de chutes de neige et de verglas, la Cellule d’Action Routière (CAR) a décidé samedi soir de déclencher la phase de pré-alerte routière pour la nuit de samedi à dimanche et pour la matinée de dimanche, annonce le Service public de Wallonie (SPW) dans un communiqué.

    Plus d'infos ICI

  • Disneyland Paris évacué: Complément d'information...

    eurodisney.jpg

    Le Parc Disneyland Paris est en cours d’évacuation. Cela fait suite à une alerte à la bombe. Des policiers sont arrivés dans un hôtel du parc afin de procéder aux vérifications.

     

    13h30 OUF,  Il semblerait qu'il s'agissait d'une blague de mauvais goût, d'une fausse alerte. Une dame de 30 ans aurait crié de la fenêtre de sa chambre être l'épouse de Coulibaly et vouloir faire sauter l'hôtel. Elle a rapidement été arrêtée et va devoir répondre de son acte devant la justice

     

    fausse alerte.JPG

     

     

  • Santé: Arrêt cardiaque : des signes d’alerte une fois sur deux

    Arrêt cardiaque : des signes d’alerte une fois sur deux

     
     
    Arrêt cardiaque : des signes d’alerte une fois sur deux

     

    Dans plus de la moitié des cas d’arrêt cardiaque, les victimes ont ressenti certains symptômes durant le mois qui a précédé l’accident.

    L’intention de ces chercheurs de l’université de Portland consiste à souligner combien il est important, lorsque des signes inhabituels se manifestent, de consulter un médecin afin d’explorer le risque d’événement dramatique. Quand l’arrêt cardiaque survient en dehors du milieu hospitalier, à peine 10% des victimes y survivent. L’étude a porté sur une très large population de patients âgés de 35 à 65 ans.

    Que disent les principaux résultats ?

    D’abord, qu’un peu plus de la moitié des rescapés font état de signes avant-coureurs (des proches de personnes décédées ont également témoigné), qui se sont manifestés entre quatre semaines et une heure avant l’accident. Le plus fréquent porte sur des douleurs à la poitrine (56%), suivi par un souffle court (hors effort physique) et des étourdissements ou des palpitations. La plupart présentaient une maladie coronarienne, mais elle n’avait été diagnostiquée que chez une minorité avant que se produise l’arrêt cardiaque.

    La recommandation est évidente : ne jamais ignorer des signes suspects, a fortiori lorsqu’ils se reproduisent, et en parler rapidement avec un praticien.