agriculture

  • Inquiétant pour nos agriculteurs : Pour Fedagrim l'agriculture belge pourrait disparaître d'ici une dizaine d'années

    L’agriculture belge, confrontée à des problèmes sociaux structurels, pourrait disparaître d’ici une dizaine d’années, met en garde vendredi Fedagrim, la fédération belge des fournisseurs de machines, bâtiments et équipements pour l’agriculture, l’horticulture, l’élevage de bétail et le jardinage.

    
40% des agriculteurs interrogés ne travailleront plus dans le secteur agricole d’ici 10 ans

    Fedagrim tire la sonnette d’alarme sur base d’un sondage réalisé auprès 1.131 agriculteurs belges et révélant que 40% de ceux-ci sont convaincus qu’ils ne travailleront plus dans le secteur agricole d’ici 10 ans.

    Ce sondage pointe tout d’abord un problème au niveau européen puisque 90% des agriculteurs belges interrogés estiment que les exigences imposées par l’Union européenne aux agriculteurs ne sont pas réalisables et que l’ouverture des frontières génère trop de concurrence déloyale. Pour 63% des sondés, la réponse réside dans une uniformisation des règles au sein de l’UE.

    En outre, une écrasante majorité des agriculteurs (97%) se plaignent de prix pour les produits agricoles insuffisamment élevés. Nombre d’agriculteurs déplorent également la volatilité des prix ou encore les exigences qui leur sont imposées par les pouvoirs publics en ce qui concerne les règles et législations en matière de bien-être animal, d’autorisations, d’administration, etc.

    Enfin, toujours selon ce sondage, 95% des agriculteurs belges estiment que les pouvoirs publics doivent faire davantage d’efforts pour garantir un prix équitable pour les produits agricoles et 92% veulent que les autorités s’occupent davantage de la promotion de la production agricole locale.

    «L’idée que le secteur agricole cesse d’exister entre aujourd’hui et 10 ans est parfaitement inacceptable. Elle n’est pourtant pas impensable», résume Johan Colpaert, président de Fedagrim, cité dans un communiqué. «En tant que fédération sectorielle, nous voulons collaborer à la survie du secteur et contribuer à la recherche des solutions pour les problèmes existants. Il est grand temps d’entreprendre des actions concrètes».

    Fedagrim a donc décidé d’organiser les premiers États généraux de l’Agriculture. Ceux-ci se dérouleront le 27 octobre sous le thème «Feed the Future».

    source : sudpresse