accident

  • Luttre: une conductrice et une enfant grièvement blessées

    L’accident est survenu sur la rue de Ronquières à Luttre, vers 08h30, indiquent les services de secours. Pour une raison indéterminée, l’automobiliste a dévié de sa trajectoire et mordu l’accotement. Déstabilisé, le véhicule est parti en embardée et a heurté un arbre avant de verser sur le flanc gauche.

    Plus d'info sur le site de Sudpresse, cliquez ici

  • OBAIX-BUZET: elle loupe son virage et se retrouve sur le toit.

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,obaix,buzet,accident,voiture,toit

    Vers 6h30 ce dimanche, à la rue Cadeau à Obaix-Buzet, un accident faisant un blessé léger a eu lieu. La conductrice a perdu le contrôle de sa Citroën et versé dans le fossé avant de se retrouver sur le toit. Désincarcération et balisage réalisés par les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est. La victime, légèrement blessée, a été transportée à l’hôpital de Nivelles. La police locale de la zone Brunau s’est chargée du constat d’usage.

    FVH Nouvelle Gazette du 27 novembre 2017

  • Pont-à-Celles - Deux hommes prennent la fuite après avoir percuté Marisa, 20 ans

    Le véhicule de la jeune conductrice s’est retrouvé sur le toit

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,décès

    Ce mercredi 16, un peu avant 18h, deux individus à bord d’une Alpha Romeo grise ont percuté le véhicule de Marisa, 20 ans, à toute vitesse. L’auto de la jeune femme s’est complètement retournée suite au choc. Le chauffard et son acolyte, quant à eux, se sont peu préoccupés de l’ampleur des dégâts puisqu’ils sont rapidement remontés à bord de leur voiture avant de prendre la fuite.

    Certains diront qu’il y a de plus en plus de fous sur la route. Et parfois, on les comprend. Ce mercredi 16 août, entre 17h40 et 17h45, un impressionnant accident s’est produit au carrefour de Pont-à-Celles reliant les rues des Quarante Bonniers, Espineau, des Deux Chapelles et des Couturelles. Marisa, une jeune Montoise de 20 ans, était au volant de son véhicule quand une Alpha Roméo 147 grise est venue la percuter par l’arrière à toute vitesse.

    ILS PRENNENT LA FUITE

    À peine quelques secondes plus tard, l’auto de Marisa se retourne et se retrouve sur le toit. Selon les témoins, à bord du vé- hicule fou furieux se trouvaient « deux jeunes à casquette style Lacoste ». Le choc a forcé leur voiture accidentée à s’immobiliser. Cependant, les deux individus n’ont pas manqué de faire preuve d’une lâcheté peu égalable. Eh oui, nos deux pilotes ont mis le contact et ont fui en direction de Nivelles. Sauf qu’un détail n’a pas échappé à l’œil vigilant des témoins de ce délit de fuite : l’auto des fuyards était immatriculée en France. « Je ne comprends pas comment on peut laisser une personne dans des conditions pareilles », s’insurge Christel, une amie chez qui Marisa se rend souvent. « C’est vraiment une jeune fille modèle. Elle venait de faire baby-sitting chez moi et se rendait sur son lieu de travail quand ils sont arrivés comme des fêlés. » Toujours selon Christel, au moins trois personnes ont été témoins de l’accident et l’une d’entre elles aurait tenté de poursuivre l’Alpha grise avant d’être semée.

    L’AUTO, PAS LES AUTEURS

    La jeune femme embarquée en milieu hospitalier à Gosselies a eu, malgré tout, beaucoup de chance : elle ne s’en sort qu’avec quelques contusions. La police de la zone Brunau (Fleurus, Les Bons Villers et Pont-à-Celles) s’est saisie de l’affaire. La police de Nivelles, quant à elle, avait été informée du possible passage des fuyards et avait posté des véhicules sur l’A54. Malheureusement, les deux malhonnêtes n’ont pas montré le bout de leur nez. Et pour compte ! « Nous sortons du commissariat et nous venons d’apprendre que la voiture avait été retrouvée à 10 minutes du lieu de l’accident. Les plaques d’immatriculation et ce qui se trouvait à bord ont été emportés. La police a tout de même précisé qu’il s’agissait d’un châssis français. »

    Les deux auteurs semblent, donc, être toujours en fuite

    Article de MANON ROOSSENS dans la Nouvelle Gazette du 18 août 2017

  • Écluse de Viesville, suite: Petits dégâts… mais grosse facture

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,viesville,écluse,bateau,accident

    La navigation a repris son cours normal au fil du canal Charleroi-Bruxelles

    La circulation avait été interrompue lundi matin après qu’une péniche, immatriculée en Pologne, a soulevé la porte sortante de l’écluse de Viesville. Les grandes manœuvres pour libérer la péniche se sont succédé tout au long de la journée de lundi. Mal amarré, le bateau était venu se coller à la porte. Et, lors de la montée des eaux, il avait « levé » l’obstacle de 50 tonnes. Deux écrous de la porte s’étaient littéralement incrustés dans le bastingage de la pé- niche. Plusieurs heures ont été nécessaires pour dégager la porte et la replacer dans son enclave.

    DÉGÂTS LIMITÉS

    Mais, heureusement, tout est bien qui finit bien : les dégâts sont limités. L’accident, bien que spectaculaire, n’a occasionné que quelques griffes à l’ouvrage d’art hydraulique. « Si le portique avait été endommagé, les réparations auraient duré des semaines, voire des années », dé- clare Fabrice Henry, l’ingénieur des voies hydrauliques du secteur de Charleroi.

    DES DÉDOMMAGEMENTS

    Reste que la facture se chiffrera à plusieurs dizaines de milliers d’euros

    Deux grues de levage ont été né- cessaires pour débloquer le tout. Et il faudra dédommager les bateaux restés en rade en raison de cet incident technique. Soit, 4 en amont et 5 en aval.

    Ils peuvent en effet porter réclamation pour avoir été immobilisés. Le tout incombera à l’assureur de la péniche polonaise… Dès 18 heures 30 lundi, le canal a été rendu à la navigation. Mais horaire oblige, deux bateaux seulement ont pu reprendre leur route. Les autres ont dû patienter jusqu’à l’ouverture de l’écluse mardi matin. En fin de matinée, la situation s’était normalisée. Plus de peur que de mal donc… 

    Article de M-G.D. dans la Nouvelle Gazette du 3 mai 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,viesville,écluse,bateau,accident

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,viesville,écluse,bateau,accident

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 20 février 2017: Tous les prix de l’immobilier !

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 12 décembre 2016: Luttre, Une jeune maman tuée sur l’A54

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Après le malheureux accident d'hier à Estaimbourg: Petit rappel des règles qui régissent les pelotons.

    Résultat de recherche d'images pour "groupe cyclo"

    Bien que cela ne vise pas particulièrement l'accident d'hier, il est sans doute important et pas inutile de rappeler les nombreuses règles que doivent respecter les groupes de cyclistes présents sur la voie publique. Ces obligations font régulièrement l’objet de nombreuses infractions. 

    PLUS DE 50 CYCLISTES 

    Pour veiller à la sécurité, tout peloton de plus de 50 participants doit être accompagné de minimum deux capitaines de route. Ces derniers doivent être âgés de plus de 21 ans et porter au bras gauche un brassard aux couleurs nationales avec la mention en noir « capitaine de route ». Le groupe doit être précédé et suivi, à une distance de 30 mètres environ, d’un véhicule automobile d’escorte. Ce dernier doit avoir sur son toit un panneau à fond bleu avec en blanc le symbole d’une bicyclette. Le panneau est orienté selon la circulation. Les cyclistes circulant à plus de 50 ne sont pas tenus d’emprunter les pistes cyclables et peuvent rouler en permanence à deux de front sur la chaussée à condition de rester groupés. Ils utilisent la bande de circulation de droite. 

    ENTRE 15 ET 50 CYCLISTES

    Pour les plus petits groupes, allant de 15 à 50 participants, les deux capitaines de route et les deux véhicules d’escorte ne sont pas obligatoires. Ils restent toutefois vivement conseillés car ils assurent la visibilité du peloton. Ces groupes de cyclotouristes peuvent également rouler en permanence à deux de front sur la chaussée. 

    En dessous de 15, les cyclistes doivent rouler sur la piste cyclable les uns derrière les autres sans capitaine, ni véhicule automobile d’escorte.

    source : article de ALISON VLT sudpresse

    Lien vers le site de http://www.code-de-la-route.be

  • A la une du 7dimanche (gratuit chez votre boulanger) du 11 septembre 2016: Accidents à l’école - De Bruyne fait le show en Angleterre

    pont-à-celles,sudinfo,sudpresse,une,nouvelle,gazette,vandeplas,johnny

  • A la une de la Nouvelle Gazette du 9 juillet 2016

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une

  • A la une de la Nouvelle Gazette du 6 juillet 2016

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une