23

  • Info santé : Une grippe virulente est à nos portes !

    Le début de l’épidémie est attendu pour la semaine du Nouvel an

    Résultat de recherche d'images pour "grippe"

     

    Une violente épidémie de grippe sévit en France. Chez nous, elle est attendue d’ici une petite dizaine de jours. Pour les populations à risque, il est encore temps de se faire vacciner.

    Courbatures, douleurs articulaires, maux de tête, nez qui coule, toux, bronchite, conjonctivite, fièvre élevée supérieure à 39 degrés, frissons, bouffées de chaleur… Voici tous les symptômes principaux de la grippe. Cette vilaine maladie est à nos portes. 

    La grippe sévit fortement en France mais l’épidémie n’est pas encore chez nous. Si les frontaliers risquent de tomber plus rapidement malades, le reste de la Belgique devrait être épargné jusqu’à la fin des vacances de Noël. Le nombre de patients souffrant de la grippe est actuellement très faible. L’institut supérieur de santé publique affirme d’ailleurs que le taux de consultations pour syndromes grippaux reste au niveau de base. Seulement deux échantillons respiratoires positifs pour influenza A (H1N1) ont été récoltés cette semaine par leurs médecins vigies 

    L’épidémie devrait débuter après le nouvel an. Le retour au travail et sur les bancs de l’école devrait favoriser la transmission de la maladie. » Le seuil épidémique est établi en Belgique à 139,5 consultations sur 100.000 habitants. Une épidémie dure entre neuf à dix semaines. Elle commence en début janvier et se termine dans le courant du mois de mars. Pendant le pic, on a compté jusqu’à 2.500 décès par semaine les années précédentes. « Pour éviter d’attraper la grippe, j’ai trois conseils. Le premier est de se laver les mains régulièrement avec du savon ou une solution hydroalcoolique. La raison, le virus de la grippe peut survivre douze heures sur les vêtements et plusieurs jours sur les surfaces comme les poignées de porte ou les claviers d’ordinateur », affirme Marc, médecin depuis plus de 30 ans. « Le second est de se faire vacciner. Même si l’épidémie est déclarée, il n’est jamais trop tard. Cette petite piqûre est recommandée pour les personnes âgées de plus de 65 ans, celles atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes… Enfin, mon dernier conseil est pour les malades de la grippe. Ils doivent impérativement prendre du repos et ne pas aller travailler. Le virus induit une forte fatigue, il est donc dangereux de se déplacer. Travailler grippé provoque en plus une contamination des collègues et une expansion de l’épidémie ».

    source : article  ALISON V sudpresse

  • Info santé : Rappel d'amuse-gueules frais de chez Aldi à cause de la présence de listeria!

    En collaboration avec l’Afsca, Aldi retire de la vente et rappelle auprès des consommateurs son produit « Amuse-gueules frais » en barquette en plastique, à cause de la présence de listeria, indique l’enseigne de supermarchés dans un communiqué vendredi.

    Le produit concerné possède la dénomination commerciale Amuse-gueules frais 240 g, de la marque Excellence et à consommer jusqu’à 27/12/2017 et 28/12/2017.

    Les numéros de lots en question sont DIV318V0730 et DIV318V0731, vendus à partir du 18 décembre.

    Aldi demande à ses clients de ne pas consommer le produit et de le ramener en magasin.

  • Pont-à-Celles: vols en baisse sur la zone Brunau

    pont-à-celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,19,vol,luttre,rue,obaix,cambriolage

     

    Ce mercredi, j’annonçais une vague de vol sur l’entité Cellipontoise. Il semblerait que je me suis trompé et que tout aille bien dans notre entité. Je vous invite à lire l’article ci-dessous et la réponse de nos autorités à ce sujet. Désolé de vous avoir distillé de mauvaises informations…

    Mon article du mercredi 19 décembre 2017, un clic sur ce lien

    Article de la Nouvelle gazette du 21 décembre

    Une tentative de cambriolage a été commise le week-end dernier, dans la rue d’Obaix à Luttre. Depuis 7 ans, un couple est installé dans cette rue et s’y plaît beaucoup. Toutefois, sur ce laps de temps, c’est la troisième fois que ce jeune ménage est confronté à des intrusions diverses, dont deux vols.

    Samedi soir, aux alentours de 22h00- 22h30, le couple était installé dans la maison, tous volets fermés, et c’est, semble-t-il, ce qui a inspiré les apprentis voleurs à essayer de s’introduire dans cette habitation. Ils ont escaladé une barrière un peu plus loin et sont remontés jusqu’à leur habitation. Les propriétaires ont entendu du bruit et se sont inquiétés : arrivés dans leur cuisine ils ont constaté que la porte et le volet avaient été forcés.

    Constatant que la maison n’était pas vide, les cambrioleurs sont repartis bredouilles, mais laissent des dégâts préjudiciables aux victimes. Outre les dégâts, le temps perdu et les assurances qui enragent, parce qu’elles doivent intervenir 3 fois en sept ans, c’est le ras-le-bol qui s’installe chez eux. Toutefois, il n’est pas ici question de parler de vague de vols, nous dit-on du côté de la zone Brunau, qui dessert les communes de Pont-à-Celles, mais également de Fleurus et des Bons Villers.

    Nous avons effectivement été avisés de cette tentative de vol, rue d’Obaix », confirme le commissaire divisionnaire Christian Marit, à la tête de la zone Brunau. « Une enquête a bien sûr été ouverte, et tout est mis en œuvre pour retrouver ces apprentis cambrioleurs. Mais de là à laisser sous entendre qu’une épidémie de vols se produit sur Pont-à-Celles, il y a une marge. Les chiffres d’intervention le montrent : sur les dix derniers jours écoulés, outre ce fait constaté à Pont-à-Celles, nous avons été appelés pour deux tentatives, commises celles-ci sur Fleurus… »

    « PAS D’ÉPIDÉMIE DE VOLS »

    Les chiffres des cambriolages ont d’ailleurs été présentés ce lundi soir, lors du dernier conseil communal de Fleurus. « Ceux-ci montrent de manière objective, justement, une baisse générale des cambriolages sur 2017, chiffres arrêtés au 30 novembre », relate Christian Marit : «A cette date, nous avons enregistré 294 faits de vols et de tentatives de vols sur l’ensemble de la zone, contre 342 sur l’année 2016 », relate-t-on encore du côté de la police. Soit une baisse de 6,5 %… qui suit justement une très nette diminution, déjà, connue entre 2015 et 2016. « Bien sûr, malgré tous nos efforts de prévention et de présence sur le terrain, nous n’empêcherons jamais qu’un vol soit commis. Mais de là à parler d’épidémie sur notre zone, il y a une marge… »

  • La une de la Nouvelle gazette de Charleroi du 23 décembre 2017

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,une,2017,décembre,23

  • La météo de l'IRM du 23 décembre 2017

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,irm,météo,prévision,forecast,2017,décembre,23

    Prévisions pour aujourd'hui et cette nuit

    Ce matin, la journée débutera à nouveau sous les nuages bas et de la brume, puis cette grisaille finira par graduellement se dissiper. La nébulosité restera néanmoins abondante et de fines précipitations demeureront possibles. Les maxima seront compris entre 6 ou 7 degrés en Hautes-Fagnes et localement 10 degrés dans l'ouest du pays. Le vent d'ouest à sud-ouest sera modéré dans l'intérieur et parfois assez fort à la mer. 

    Ce soir et cette nuit, la situation n'évoluera guère: on attend à nouveau une nébulosité abondante, quelques faibles pluies et localement de la brume ou du brouillard. Les minima varieront entre 4 et 9 degrés, sous un vent modéré d'ouest à sud-ouest. 

  • Le 23 octobre 2017, qu'y a-t-il a là une de Nouvelle Gazette de Charleroi

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,une,sudpresse,23,octobre,sudpresse,nouvelle,gazette

  • La météo de l'IRM du 23 octobre 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,irm,météo,prévision,23,octobre

    Prévisions pour aujourd'hui et cette nuit

    Aujourd'hui, il fera d'abord sec à une averse isolée près, sous un ciel partiellement à très nuageux. Plus tard, le ciel se couvrira depuis l'ouest et de faibles pluies sont attendues dans l'après-midi. Les maxima oscilleront entre 10 degrés en Hautes-Fagnes et 14 ou 15 degrés en plaine. Le vent sera modéré de ouest-sud-ouest, s'orientant par la suite au sud-ouest. 

    Ce soir et cette nuit, la nébulosité sera abondante avec de faibles pluies ou bruines. Minima entre 8 degrés en Hautes-Fagnes et 14 degrés au littoral. Le vent sera modéré de sud-ouest. 

  • Info santé de l'AFSCA

    La cueillette des champignons, un loisir parfois risqué!

    ChampignonsLes beaux jours d’automne vous donnent envie de partir faire de longues promenades dans les bois ou les champs afin de récolter quelques champignons? 
    Avant de vous lancer, et surtout avant de consommer votre récolte, informez-vous: certains champignons sont d’excellents comestibles, d’autres sont toxiques, voire mortels ! 
    La seule façon d’éviter les intoxications est d’apprendre à reconnaître les espèces comestibles et à les distinguer des quelques espèces mortelles de nos régions. Le Centre Antipoisons propose sur son site une liste des champignons toxiques, mieux vaut en prendre connaissance avant de se concocter de petits plats aux conséquences parfois fatales ! 


    Commercialisation

    En ce qui concerne les producteurs de champignons au sein de l’Union européenne, ils doivent respecter les bonnes pratiques, la réglementation sur les phytoproduits et les principes de traçabilité de leurs produits. L’AFSCA réalise régulièrement des contrôles auprès des professionnels afin de s’assurer qu’ils respectent la réglementation. 
    En ce qui concerne la cueillette de champignons sauvages, sachez que si vous récoltez des champignons pour votre propre consommation, vous ne devez pas avoir d’autorisation AFSCA. Par contre, si vous destinez votre cueillette à d’autres entreprises (restaurants,...), vous devez être connu par les services de l’Agence.


    Le saviez-vous ?


    ChampignonsChaque année, le Centre Antipoisons reçoit environ 400 appels impliquant des champignons, avec un pic entre le mois de juin et le mois de septembre.
    Les appels les plus fréquents (+/- 60%) concernent l’ingestion accidentelle d’un morceau de champignon par un jeune enfant. Les appels pour des personnes malades après un repas de champignons sont moins fréquents (+/- 20%) mais potentiellement beaucoup plus graves que les ingestions accidentelles par des enfants car les quantités avalées sont plus importantes (troubles digestifs sévères, atteintes au foie, etc.).
    Renseignez-vous bien afin de vous assurer de pouvoir cueillir des champignons. C' est en effet interdit dans de nombreux endroits...


    Quelques conseils

    • Ne ramassez que les champignons que vous connaissez parfaitement : certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles ;
    • Au moindre doute sur l’état ou l’identification de l’un des champignons récoltés, ne consommez pas la récolte avant de l’avoir fait contrôler par un spécialiste en la matière (les pharmaciens ou les associations et sociétés de mycologie de votre région peuvent être consultés) ;
    • Cueillez uniquement les spécimens en bon état et prélevez la totalité du champignon (pied et chapeau) afin de permettre l’identification ;
    • Ne pratiquez pas la cueillette près de sites pollués (bords de route, aires industrielles, décharges) car les champignons concentrent les polluants ;
    • Déposez les champignons dans une caisse ou un carton mais jamais dans un sac en plastique qui accélère le pourrissement ;
    • Séparez les champignons récoltés par espèce pour ne pas mélanger d’éventuels fragments de champignons lors de la cueillette ;
    • Consommez les champignons en quantité raisonnable après cuisson suffisante et ne les mangez jamais crus.


    Lien utile

    http://www.centreantipoisons.be/nature/champignons

    Source:AFSCA

     Humour on ] tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement [ humour off 

  • Santé: Avertissement de Cora

    Produit : Rosengarten, Muesli fruits rouges.
    Allergènes non mentionnés sur l'étiquette: Lait et soja.

    La S.A. CORA informe ses clients que son fournisseur l’a averti d’un risque de présence des allergènes lait et soja non indiqués sur l’étiquette pour les muesli fruits rouges Rosengarten 750g code barre n°4005967511763, numéro de lot 28/05/2018.

    Votre magasin Cora a immédiatement retiré les produits de la vente et tout mis en œuvre avec le producteur pour résoudre ce problème.

    Si vous avez acheté ce produit, et que vous êtes allergiques à un de ses ingrédients, veuillez ne pas le consommer et le ramener à l’accueil de votre magasin. Il vous sera immédiatement remboursé.

    Tout client souhaitant un renseignement complémentaire peut s’adresser à notre Service Qualité et prendre contact au numéro 071.34.89.35 ou par mail à l’adresse : ALERTES-RETRAITS@CORA.BE.

    Nous présentons nos plus sincères excuses à notre clientèle pour ce désagrément et l’assurons de la prise des mesures les plus efficaces en vue d’éviter ce type d’incidents.

    Le Service Qualité CORA

    Source: AFSCA

  • Après les oeufs au fipronil voila l'eau à la bactérie tueuse...mais il semblerait que les bouteilles ne soient pas vendues

    
Heureusement, elle n’a pas été bue en Belgique
!

    Cette histoire, répond-on à l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, n’arrive presque jamais. Une eau pétillante venue d’Italie a été bloquée en Belgique, suite à une Rasff (Rapid Alert System for Food and Feed), une alerte européenne lancée par le ministère de la Santé italien.

    Cette alerte concerne des lots d’eau minérale produite par la société Fonte Cutolo Rionero in Vulture. Cette société basée dans la province de Potenza (région de Basilicata) appartient en fait à la marque San Benedetto. Une bactérie très dangereuse pour la santé a été trouvé dans 8 lots de l’Acqua Effervescente Naturale Cutolo Rionero et l’Acqua Eurospin Blues Effervescente Naturale. Cette bactérie est la « Pseudomonas aeruginosa ».

    Elle peut s’avérer pathogène, dans certaines conditions. Très résistante, elle est de plus en plus souvent responsable d’infections nosocomicales. Le taux de mortalité atteint 50 % chez les patients vulnérables, apprend-on. Elle peut provoquer des infections de l’oeil, des urines, des plaies… mais aussi pulmonaires, gastro-intestinales voire des septicémies chez des malades soumis à certains traitements.

    Les patients atteints du sida ou des victimes de brûlures sont aussi forts exposés aux infections iduites par cette bactérie « tueuse ». « Des lots ont été bloqués chez un opérateur en Belgique », confirme l’Afsca qui a été prévenue le 11 septembre par les autorités italiennes. Aucune bouteille infectée n’a donc fort heureusement été bue en Belgique puisque tous les lots sont restés chez le client.

    Selon nos informations, ces lots sont arrivés le 5 septembre dernier en Belgique. Il s’agit de lots de 12 bouteilles contenant 1 litre ou 1,5 litre. Ils ont été enregistrés sous les numéros suivants : LR7248C, LR7249C, LR7250C, LR7251C, LR7252C, LR7253C. Les dates d’expiration s’échelonnent entre le 05/09/2018 et le 09/12/2018.

    Quand nous demandons au porte-parole de l’Afsca dans quelle région ces lots ont été livrés, la question reste sans réponse. « Je ne le sais pas, mais nos services oui. Pour des raisons de confidentialité, je ne pourrais pas vous le dire. De toute façon, cette affaire n’est pas compliquée car ces bouteilles n’ont pas été vendues ».

    source : Pierre Nizet sudpresse