électrique

  • Un achat groupé de vélos électriques à Nandrin et pourquoi pas à Pont-à-Celles?

  • Info service : La Wallonie vous permet de tester gratuitement un vélo électrique durant un mois - voici comment l'obtenir!

    le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio, a lancé un projet « Je teste l’électrique ». Concrètement, les Wallons peuvent tester gratuitement et ce durant un mois, l’utilisation d’un vélo électrique.

    L’opération « je teste l’électrique » connaît visiblement beaucoup de succès. Selon un communiqué envoyé par le cabinet du ministre Di Antonio ce lundi matin, «  e n moins de 15 jours, toutes les places disponibles pour les mois mai, juin et juillet ont été attribuées. 216 citoyens ont en effet pu se familiariser avec un vélo à assistance électrique durant 1 mois auprès des 36 premiers vélocistes partenaires.  »

    Pour les mois d’août, septembre et octobre, les demandes peuvent désormais s'effectuer sur le site web jetestelelectrique.be ou en se rendant dans l'un des 11 Espaces Wallonie. Le numéro vert 1718 peut également guider les citoyens dans leur démarche

    source (via le blog Mouscron sudinfo, merci Eddy): sudpresse ICI 

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 27 décembre 2016: La vitesse des vélos électriques sera contrôlée !

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 18 novembre 2016: Nos facteurs rouleront en triporteur électrique

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Tendances :Le vélo électrique, un marché en croissance bien réelle

     

    velo electrique1.jpg

    Le marché des vélos électriques ne cesse de croître. «Pour certains commerçants, ils représentent 25 à 30% des ventes de vélos», constate Daniel Labours, le secrétaire général de Federauto (la confédération belge du commerce et de la réparation automobile et des secteurs connexes).

    Un succès qui varie toutefois fortement en fonction des zones géographiques et qui se confirme surtout dans les centres urbains et en Flandre.

    Le vélo ne nécessitant pas d’immatriculation, on ignore combien sont en circulation. D’après une enquête en ligne menée à la demande des organisateurs du salon Velofollies l’an dernier, 406.000 vélos auraient été vendus en Belgique en 2013. Cette enquête révélait également une augmentation des ventes de 4,4% par rapport à 2012, principalement grâce aux vélos électriques.

    velo electrique2.jpg

    Équipés d’une batterie et d’un petit moteur, ces engins aident les cyclistes à ménager sensiblement leurs efforts. «Le marché est bien installé et la croissance est continue», assure Daniel Labours. Un magasin de vélos dépourvu de modèles à assistance électrique lui semble dorénavant impensable.

    Le spécialiste identifie deux raisons à ce phénomène. «Les produits sont de plus en plus performants; les moteurs sont mieux gérés et les batteries plus endurantes. Et puis, il y a bien sûr les problèmes de mobilité, face auxquels le vélo électrique apparaît comme une excellente solution

    velo electrique3.jpg

    Étonnamment, ce type de bicyclette ne séduit pas davantage dans les régions les plus vallonnées. «Plus le terrain est plat, plus on utilise le vélo. En Wallonie, il y a encore un a priori négatif sur le vélo comme moyen de transport.» Cette perception déteint sur le vélo électrique, estime-t-il.

    D’après Luc Goffinet, le directeur du Gracq (Groupe de recherche et d’action des cyclistes quotidiens) pour la Wallonie, le vélo électrique représente 15% des ventes de vélos aux Pays-Bas. «On en voit de plus en plus ici aussi, c’est indéniable», conclut-il.

    source sudpresse