élection

  • Pont-à-Celles: « Climat constructif » entre le parti socialiste et I.C.

    pont-à-celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,octobre,élection

    À Pont-à-Celles, le parti socialiste, emmené par Pascal Tavier qui a récolté le plus grand nombre de voix de préférence, prend le temps de se choisir un partenaire de majorité pour les six années à venir.

    La semaine dernière, il a ouvert la négociation avec le groupe « Intérêts Citoyens ». Luc Vancompernolle et ses colistiers ont décroché 7 élus au soir du 14 octobre, devenant la deuxième formation de la place, juste derrière le Ps (8 sièges).

    Les deux parties se sont déjà rencontrées à plusieurs reprises. Elles l’ont encore fait ce mardi. Et elles ont déjà convenu de se revoir vendredi. Et, pour le moment, les deux parties s’accordent d’ailleurs pour qualifier le climat de constructif. Il s’agit en l’occurrence de s’accorder sur les programmes, dans le respect du cadre financier, mais aussi de procéder à la répartition des « rôles » : soit 5 échevinats et la présidence à se partager entre Ps et IC, le mayorat revenant, lui, à Pascal Tavier. On l’aura compris, à Pont-à-Celles comme ailleurs, ce double exercice est délicat.

    « On avance bien, assure Luc Vancompernolle, chef de file IC. À ce stade, chacun fait valoir ses arguments et ses exigences. Il faut tenir compte des équilibres, des compétences et des aspirations des uns et des autres ».

    Mais, l’air est connu : tant qu’il n’y a pas d’accord sur tout, il n’y a d’accord sur rien. Et pour l’heure, rien n’est signé : la négociation en vue de sceller la prochaine majorité est toujours en cours. Et si elle aboutit pour qu’elle s’impose, encore faudra-t-il que chacun fasse valider l’accord par ses instances.

    Article de M-G.D dans la Nouvelle Gazette du 25 octobre 2018

  • Communales 2018: le PS consulte... I.C. et le MR

    pont-à-celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,octobre,élection

    Le Parti socialiste a gardé la main en conservant de justesse sa place de premier parti de Pont-à-Celles. Mais même avec 8 élus, il est incontournable... D’autant plus que le MR et I.C., qui totaliseraient ensemble 13 sièges (sur 25), sont eux incompatibles après les événements de cet été. En conflit avec Philippe Knaepen, l’échevin des Travaux Luc Vancompernolle avait démissionné du groupe MR. Parti au combat sous la bannière Intérêts Citoyens, il a décroché 7 sièges et raflé au passage le titre de champion des voix, toutes catégories confondues.

    Depuis 2000, le MR est en majorité avec le PS. Sa progression était constante... jusqu’à ce dimanche. Les réformateurs, qui ont perdu 3 sièges, disposent toujours de 6 élus. Et, Philippe Knaepen, devenu député régional, réalise encore le deuxième score en termes de voix de préférence.

    Qui du MR ou de IC entrera dans la future majorité ? Selon la formule consacrée, le Parti socialiste consulte... Il a engagé les discussions à la fois avec I.C. et le MR. Mais il n’a pas encore choisi avec qui il « pactisera ». « On veut permettre à chacun de se remettre du choc. I.C. est une nouvelle formation qui doit encore se construire autour de Luc Vancompernolle. Et, après les querelles de cet été et les résultats électoraux, le MR se cherche sans doute encore un peu. On veut laisser à chacun le temps de se rassembler », explique Pascal Tavier, qui sera le prochain bourgmestre de Pont-à-Celles. Il compte en effet 6 voix de préférence supplémentaires par rapport à Christian Dupont, qui tient le rôle depuis 30 ans, et par rapport à l’échevin Florian De Blaere très populaire auprès de la jeunesse.

    On retiendra encore de ces élections communales, le maintien d’Ecolo, qui conserve ses 3 sièges. Le P.P. décroche un élu. Enfin, le grand perdant du scrutin est le cdH. Les humanistes ont perdu leurs trois sièges et ne seront donc plus représentés dans la prochaine assemblée pont-à-celloise.

    Article de M-G.D dans la Nouvelle Gazette du 16/10/2018

     

  • Élection communale 2018: comment voter et transports gratuits pour les électeurs

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,octobre,14,élection,vote

    photo: Photo news

    Afin de rester neutre et correct vis-à-vis de tous les candidats, votre blogueur avait décidé d'exclure toutes informations au sujet des élections.


    Le jour est venu de vous rendre dans l'isoloir, je suis persuadé que chacun fera le bon choix et souhaite à chaque candidat sans exception "bonne chance", cette journée sera sûrement très stressante pour eux.


    Ci-dessous une affiche que vous trouverez dans le quotidien dominical "le7dimanche", et comment vous déplacer, excellent dimanche et bon vote.

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,octobre,14,élection,vote

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,octobre,14,élection,vote

  • Élection communale 2018, est-ce vraiment un scoop ?

    Christian Dupont sera candidat.

    Le bourgmestre socialiste repart au combat, sans préciser le rôle qu’il veut tenir à l’avenir !

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018, avril,28,élection,communale,2018,dupont

    À Pont-à-Celles, le jeu s’annonce serré au soir du 14 octobre. Pour l’heure, PS et MR, les partenaires de la majorité, « gèlent » la scène. Trop occupés à s’observer, ils gardent leurs cartes bien en mains. Les têtes de liste ne seront pas annoncées avant le mois de juin !

    Cette année, le PS pont-à-cellois faillira à la tradition : il ne lèvera pas le voile sur sa liste et son programme pour le 1er mai. Après avoir tergiversé durant des mois, Christian Dupont, bourgmestre depuis 1989, vient tout juste d’annoncer qu’il serait candidat. Ceux qui aspiraient à lui succéder ont donc mis leurs ambitions en sourdine. Pour le moment en tout cas, car Christian Dupont fait durer le suspense en se gardant bien de préciser quelle sera sa position dans le peloton socialiste. En tête, en queue ou dans le ventre mou ? Tout est envisageable... dans l’absolu ! Mais rares sont ceux en tout cas qui le voient dans un rôle poussif ou passif.

    Du sang neuf sera injecté dans la future équipe. Une génération, celle des Christian Messe, Jacques Dumongh et autre Nicole Goisse se retire pour faire place à de nouveaux candidats. Le PS lance également un appel aux candidats d’ouverture...

    SANS PRÉCIPITATION

    Du côté du MR, on prend également tout son temps pour se mettre en ordre de bataille. Lors du précédent scrutin, les réformateurs avaient terminé à une encablure à peine du PS et Philippe Knaepen avait même scoré en termes de voix de préférence. L’échevin est depuis devenu député régional. Mais il garde la main sur l’équipe en place. Trop fermement parfois ? Les relations avec Luc Van Compernole, qui lui a succédé à la commune, se seraient tendues ces derniers mois.

    L’échevin des travaux a pris goût à la fonction. Et il se verrait bien rempiler après les élections. Mais pour l’heure, il ignore encore le rôle qui lui sera réservé. « Je fais mon travail correctement, je m’y suis pleinement investi et j’aimerais être reconnu pour ce que je fais ».

    L'article complet de M-G.D dans la Nouvelle Gazette du vendredi 27 avril 2018

     

     

  • Pont-à-Cellois(e)s, élections communales 2018 : voici ce qui va changer...

    cc2018.JPG

    La Wallonie lance un appel aux assesseurs volontaires. Il lui en faut 3.000

    P as mal de nouveautés vont entrer en vigueur à l’occasion des scrutins communaux du 14 octobre prochain. Tous vont dans le sens d’une plus grande démocratisation…

    « J’appelle à une campagne électorale propre dans le chef des uns et des autres » Valérie De Bue (MR) Ministre wallonne des Pouvoirs locaux

    2,5 millions de Wallons se rendront aux urnes pour élire leurs prochains conseillers communaux, le 14 octobre. Avec quelques nouveautés à la clé, résumées ce jeudi par la ministre wallonne des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR).

    Passons tout ça en revue.

    Vote électronique.

    Il est supprimé dans les 30 communes wallonnes qui le pratiquaient encore.

    Seules les entités germanophones l’utiliseront.

    Partout ailleurs, ce sera du vote sur papier. Cela nécessitera d’avoir 3.000 assesseurs de plus que les 20.000 habituels. Il y aura en effet plus de bureaux : un où on vote sur papier n’accueille que 800 électeurs, contre 900 en cas de vote sur écran.

    Assesseurs volontaires.

    C’est une nouvelle opération qui découle de ce qui précède. Pour pallier le besoin d’assesseurs supplémentaires, les communes vont lancer des appels aux volontaires. Leur liste sera arrêtée le 10 septembre.

    Ils devront juste signer une déclaration d’impartialité sur l’honneur.

    Ne risque-t-on d’y voir fleurir des militants cherchant à saboter certains bulletins de vote lors des dépouillements ?

    Ce sera à surveiller de près…

    Tirette.

    Depuis 2006, les listes de candidats doivent respecter la parité hommes-femmes. Désormais, elles devront aussi pratiquer l’alternance : 2 hommes ou 2 femmes ne pourront plus se suivre dans la liste.

    Collèges.

    Chaque collège communal devra contenir au minimum un tiers de membres d’un même sexe. Comme le point qui précède, cela vise bien entendu à assurer de meilleures chances aux femmes qui se présentent.

    Case de tête.

    Ce qu’on appelle l’effet dévolutif du vote en case de tête est supprimé. Les candidats seront donc élus en fonction du nombre de voix récolté par chacun. Ceux du dessus de liste auxquels il en manque ne pourront plus aller se servir dans le pot commun des votes en case de tête pour gagner leur siège.

    Transports en commun.

    Les bus du Tec seront gratuits pour aller voter ce dimanche-là.

    Les trains de la SNCB aussi, ce qui est notamment important pour les étudiants en kot.

    Dons d’organes.

    Dans chaque bureau de vote, un formulaire permettra de s’inscrire comme donneur d’organes.

    Une façon de promouvoir ce geste qui peut sauver des vies.

    Portail.

    Un nouveau site internet a été lancé à l’occasion de ces élections.

    Il est disponible sur www.electionslocales.wallonie.be.

    Ce jeudi, il connaissait encore quelques ratés qui ne nous ont pas permis de le tester.

    Son contenu a été revu.

    Son design aussi.

    L’ancien était rouge.

    Celui-ci est bleu.

    Un hasard, bien entendu. 

    Article de CHRISTIAN CARPENTIER

    Source, blog sudpresse Nandrin, merci Jeannick

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 12 juin 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette;2017,

  • A la une du 7dimanche du 7 mai 2017(gratuit dans votre boulangerie) : Les bons plans sorties pour votre dimanche en page 16

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 6 mai 2017: en juillet, Burger King à Charleroi "emplois à la clé" (page 7)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 24 avril 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une du 7dimanche du 23 avril (gratuit chez votre boulanger) + Les bons plans sorties pour votre dimanche...

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette ,7,dimanche

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette ,7,dimanche,sporting,zèbre,victoire,playoffs,élection,france,