afsca - Page 5

  • Info santé: Avertissement de Delhaize



    Produit : Pesto Rouge Frais (100g.) de la marque Delhaize.
    Allergènes non mentionnés sur l'étiquette: Lait et oeufs.

    Delhaize demande à ses clients d’être particulièrement attentifs à l’étiquette de l’article Pesto Rouge Frais (100 g) de la marque Delhaize ayant pour date limite de consommation le 13/12/2017.

    Lors du contrôle qualité de ces produits, il a été constaté que ce produit pouvait présenter une étiquette erronée à l’arrière (Tapenade Olives Noires). De ce fait, les allergènes lait et œufs ne sont pas mentionnés sur l’emballage. Un code EAN erroné est également mentionné sur les produits concernés.

    Entre-temps, Delhaize a déjà retiré de ses magasins tous les produits concernés. Il est demandé aux clients allergiques au lait et/ou aux œufs qui ont acheté ce produit avec l’étiquette arrière de la « Tapenade Olives Noires » de le rapporter dans un magasin Delhaize. Les clients seront remboursés du montant d'achat de ce produit.

    Les autres produits de la gamme ne sont pas concernés.

    Informations produit : 
    Nom : Pesto Rouge Frais
    Marque : Delhaize
    Code EAN correct Pesto Rouge : 5400112261200 
    Code EAN erroné Tapenade Olives Noires mentionné sur le produit concerné: 5400112385203
    DLC (date limite de consommation) : 13/12/2017



    Conseils et informations destinés aux consommateurs :

    Que faire si vous avez déjà acheté le produit ?

    Si vous êtes allergique aux œufs et/ou au lait, ne consommez pas le produit et rapportez-le dans votre magasin Delhaize. Les marchandises vous seront remboursées.
    Pour de plus amples informations, les clients peuvent s'adresser à notre service Clients au numéro gratuit : 0800/95 713.



    Informations de presse

    Karima Ghozzi – Communications Manager Delhaize 
    Tél. : +32 (0)2 412 83 16 – E-mail : kghozzi@delhaize.be

    Roel Dekelver – External Communications Manager Delhaize 
    Tél. : +32 (0)2 412 84 51 – E-mail : rdekelver@delhaize.be

    Source AFSCA

  • Santé: avertissement de Hagor nv

    Produit : Sweet Salsa Dip Amaizin 
    Allergène non mentionné sur l'étiquette: Présence de gluten.


    COMMUNICATION DE HAGOR NV  (02/11/2017)

    Taux élevé de gluten dans le Sweet Salsa Dip Amaizin 260g, marqué « gluten free »

    Un fournisseur de la marque Amaizin nous a informé qu’ un taux élevé de gluten a été détecté dans leur produit Amaizin Sweet Salsa Dip Organic 260g, qui mentionne « gluten free » sur l’étiquette (recette exempte do gluten).
    Hagor nv a donc décidé, en accord avec l'AFSCA, de retirer ce produit de la vente et d’envoyer un communiqué de presse pour informer les consommateurs.
    Description du produit

    • Dénomination de vente : Amaizin Sweet Salsa Organic 260g 
    • A consommer de préférence avant le (DDM): 
      31-12-2020
    • Poids : 260g
    • Type d’emballage :  bocal en verre
    • Période de vente : 16/03/2017-30/10/2017

     Le produit a été distribué via les points de vente suivants :


    Bio Sante BVBA

    Rue De Wand 150

    1020

    Bruxelles

    Biosenza BVBA

    Bilzersteenweg 19/bus D

    3730

    Hoeselt

    BVBA De Moerbei

    Pannestraat 63-65

    8630

    Veurne

    Craenendonck N.V.

    Smidsestraat 17

    9000

    Gent

    De Graanhalm BVBA

    Berkendreef 3

    2920

    Kalmthout

    DE KORENBLOEM

    Hoogstraat 62-64

    9620

    Zottegem

    De Koriander

    Generaal Baron Jacquestraat D 69

    8600

    Diksmuide

    De Kruidentuin

    Maastrichterstraat 89

    3700

    Tongeren

    De Masteluin

    Witbos 25

    2200

    Noorderwijk

    De Vlier (De Lille)

    Koning Albertlaan 30

    3630

    Maasmechelen

    De Vrije Natuur Bvba

    Vredelaan 32A

    3530

    Houthalen

    Dieetcentrum Ann

    Korpelsesteenweg 86

    3581

    Beringen (Beverlo)

    Goesting in Gezondheid Bvba

    Bautschoot 5 / 2

    9160

    Lokeren

    Herba

    Nieuwstraat 85

    2440

    Geel

    Herba Mol

    Markt 48

    2400

    Mol

    Het Fonteintje

    Gentsestraat 52 B 10

    9300

    Aalst

    Het Kruidengilde N.V.

    Rootenstraat 9-1

    3600

    Genk

    Het Natuurhoekje BVBA

    Dorpsstraat 170

    3060

    Bertem

    Hoeve Rosalinda

    Meistraat 78

    3212

    Pellenberg

    Indeed

    Broeckstraat 33

    9890

    Gavere

    Kruiden & Co

    Molendreef 4

    9920

    Lovendegem

    La Vie Saine

    Rue Des Capucins 18

    6700

    Arlon

    Lloydspharma Group

    Avenue Pasteur 2

    1300

    Wavre

    Moedertje Natuur

    Baron August de Becker Remyplein 35

    3010

    Kessel-Lo

    NG Sprl

    Rue Africaine 88

    1060

    Sint-Gilles (BXL)

    Ontdek De Natuur NV

    Ketelstraat 19

    3290

    Diest

    Quattro

    Lippenslaan 39

    8300

    Knokke

    Sniedershof

    Goorstraat 43

    2970

    Schilde

    Terrasana

    Brederodestraat 101

    2018

    Antwerpen 1

    Yaca le Prendre

    Rue Marcel Plasman 6

    1440

    Braine - Le - Chateau

    Informations pour les  consommateurs 
    Si vous avez un allergie aux gluten, ne consommez pas ce produit et ramenez-le au point de vente. 
    Si vous l’avez déjà consommé et si vous subissez des troubles, consultez votre médecin traitant en lui signalant cette consommation. 
    Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec Hagor au numéro 016 629 667 (aux horaires de bureau) ou avec le fournisseur Amaizin – tél 0031 85 4870431.

    Source AFSCA

  • Rappel de W&O Products B.V.

    Rappel de l’assiette en mélamine avec un motif Cars.
    Problématique : migration de mélamine dans les aliments.


    Un contrôle de l’AFSCA a mis en évidence un dépassement des limites légales de migration de mélamine. Lors de l’utilisation de ces assiettes, des substances toxiques sont susceptibles de migrer dans les aliments, pouvant entraîner à long terme un risque pour la santé des consommateurs.

    Par conséquent, W&O products B.V. a décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer ce produit du marché et de procéder à un rappel auprès des consommateurs.


    Informations concernant le produit

    - Assiette Disney Cars en mélamine de couleur rouge avec un motif de voiture
    - Dénomination commerciale : assiette Disney Cars 
    - Numéro de lot : voir étiquette au dos du produit : 091700
    - L’article a été vendu chez Zeeman en Belgique à partir du 18 septembre 2017


    Informations pour le consommateur

    Le dépassement de la limite légale de migration de mélamine depuis l’assiette vers les aliments a été mis en évidence par l’AFSCA. L’utilisation de ces assiettes peut présenter un risque pour le consommateur.

    Si vous avez acheté ces assiettes, vous pouvez les rapporter au lieu d’achat sans ticket de caisse et elles vous seront intégralement remboursées. Si vous êtes en possession d’une assiette qui n’a plus d’étiquette, nous vous conseillons, par mesure de précaution, de ne plus utiliser l’assiette et de la rapporter au magasin.


    W&O products B.V. | info@wo-products.nl | service clients +32(0)38083846 les jours ouvrés de 09 h 00 à 17 h 00 

  • Rappel de Zara Home Belgique S.A.

    Rappel d'assiettes en mélamine « Donald » - Kids assiette dessert friends Donald.
    Problématique : Migration de Mélamine de l’assiette vers l’aliment.

    Suite à un contrôle de l’AFSCA, un problème a été détecté dans les assiettes « dessert FRIENDS – DONALD » vendues dans les magasins Zara Home en Belgique. Lors de l’utilisation de l’assiette, la mélamine peut migrer vers les aliments, ce qui représente un risque pour la santé des consommateurs sur le long terme. Ces assiettes ont été vendues dans les magasins ZARA HOME en Belgique.

    La société Zara Home a décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer de la vente et de rappeler auprès des consommateurs le produit suivant : 
    - modèle 5650/202/989
    - Dénomination de vente : KIDS ASSIETTE DESSERT FRIENDS DONALD.
    - Numéro de lot concerné par le rappel : 5650/202/989
    - En vente depuis juin 2016 jusqu’au au 30 Octobre 2017


    Informations aux consommateurs 
    - Que faire avec les produits ? Les assiettes concernées par le rappel (voir numéro de lot) de produit doivent être retournées dans les magasins de Zara Home. Si le lot n’est plus identifiable, il est conseillé de ne plus utiliser l’assiette « kids dessert friends Donald ».
    - Modalités de retour et de remboursement : Le remboursement s’effectuera dans les magasins de Zara Home,
    - Téléphone de contact pour les consommateurs : 0800/58.055


    Zara Home Belgique, S.A.
    Rue du Marais 49/53
    1000 Bruxelles

  • Santé, avertissement de l'AFSCA

    Rappel de Vivera

    Rappel d'un burger de légumes « la Rondelle aux légumes » 
    Problématique : présence possible de Listeria.

    La société Vivera, en accord avec AFSCA, rappelle un burger de légume « Rondelle aux légumes ».
    Vivera attache une grande importance à la sécurité de ses produits et contrôle chaque lot de production. Suite à un contrôle de qualité interne, une contamination par la Listeria monocytogenes a été constatée dans les burgers « rondelle de légumes ». 

    La distribution a été faite dans divers magasins Carrefour en Belgique.

    Information sur le produit :

    Date Limite de Consommation : 20-11-2017 
    CODE à Barres EAN: 8718300057007
    Dénomination: Rondelle aux Légumes
    Période de vente : 20/10/2017 jusqu’à 23/10/2017
    Numéro de lot : 8718300057007 - 000000000101613322

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la listéria sont les suivants : fièvre et/ou de maux de tête, et cela dans un délai pouvant aller jusqu’à huit semaines après l’ingestion de l’aliment contaminé. La listériose est une maladie qui peut être grave. Les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées ainsi que les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes
    Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Les clients qui ont acheté le produit seront remboursés par le magasin. A cette fin vous pouvez contacter info@vivera.com

    Source AFSCA

  • Santé, avertissement de l'AFSCA

    Résultat de recherche d'images pour "eggs"

    Recall d’œufs avec code 0BE3133 suite à la mise en évidence de PCB
    Blocage et enquête au sein d’un établissement de poules pondeuses 
    (16/10/2017)

    Dans le cadre de son programme annuel de contrôle, l’AFSCA a effectué un prélèvement de routine d’œufs au sein d’un nouvel élevage bio de poules pondeuses. Les analyses effectuées confirment non seulement un dépassement de la norme réglementaire en PCB (polychlorobiphényles) mais les résultats indiquent en outre qu’un risque potentiel existe pour la santé du consommateur. Le lot d’œufs concernés est le 0BE3133 et a été distribué via divers magasins de détail en Belgique. Il est demandé aux consommateurs ayant ces œufs en leur possession de ne pas les consommer et de les ramener en magasin.

    Suite à la mise en évidence d’une contamination d’un élevage de poules pondeuses par des PCB, l’AFSCA a immédiatement effectué un blocage des œufs et a débuté une enquête au sein de l’établissement afin d’établir l’origine de cette contamination. Actuellement, les œufs issus de cette entreprise sont bloqués sur place ainsi que dans tous les autres établissements qui ont été fournis avec ces œufs. Les magasins de distribution sont également prévenus et ont mis en place le retrait du commerce de ces œufs. La piste la plus sérieuse pour expliquer cette contamination est la terre sur laquelle les poules sont en libre parcours et une enquête est en cours.

    Les PCB sont des polluants organiques qui persistent dans l’environnement et sont nocifs pour l’homme. L'Agence alimentaire est particulièrement attentive au risque de contamination de la chaîne alimentaire par les PCB. Elle prélève chaque année des échantillons dans les denrées alimentaires ainsi que dans l'alimentation animale. En 2017, 925 échantillons ont jusqu’à présent été prélevés et analysés, où 100% des résultats se sont avérés conformes.

    Suite à la mise en évidence de cette contamination et dans le soucis de protéger le consommateur, l’AFSCA demande aux consommateurs de vérifier s’ils possèdent chez eux des œufs dont le code estampillé est le 0BE3133 et de ne pas consommer ces œufs.
    Ces œufs ont été distribués dans divers magasins de détail en Belgique

  • Consommation de gibier, information de l’AFSCA

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,

    La viande de gibier sauvage nous apporte des saveurs particulières. Mais pouvons-nous la consommer en toute sécurité? Les animaux sauvages peuvent, comme les animaux d’élevage, être malades ou contaminés par des parasites. La consommation de leur viande peut donc présenter certains risques sanitaires spécifiques pour la santé du consommateur. Pour maîtriser ces risques, des règlementations ont été mises en place, et des contrôles sont réalisés afin de s’assurer du respect de celles-ci et, in fine, de la santé des consommateurs amateurs de ces viandes.

    Depuis la nuit des temps, l’homme a chassé. Ce fut d’ailleurs sa première source de nourriture. Ce n’est qu’avec l’élevage des animaux de ferme et le développement de la civilisation que le produit de la chasse est devenu un « luxe ».

    La chasse est devenue un sport à part entière avec ses règles et ses lois, qui sont sous la compétence des Régions. On ne peut chasser que certaines sortes de gibier et cela, durant certaines périodes, généralement d’octobre à janvier. Chaque année, les autorités régionales publient les périodes de chasse autorisées par espèce. 


    Qui contrôle la viande de gibier ?

    Le chasseur est la première personne qui peut examiner l’animal. L’observation de l’animal avant et après le tir peut apporter de précieuses informations sur son état de santé. Pour cette raison, les autorités exigent que les personnes qui chassent du gibier sauvage en vue de le mettre sur le marché pour la consommation humaine aient une connaissance suffisante de sa pathologie ainsi que de la production et de la manipulation du gibier et de sa viande afin d’être capable d’identifier tout risque sanitaire. Tous les chasseurs ne doivent toutefois pas avoir cette connaissance. Il suffit qu’au moins un chasseur parmi une équipe de chasseurs ait suivi une formation, organisée par les organisations professionnelles des chasseurs et supervisée par l’AFSCA. Le chasseur qui a suivi cette formation et réussi un test est habilité à procéder à un premier examen sur place du gibier abattu au terme d’une partie de chasse à laquelle il a pris part. Il consigne les résultats de son examen dans une déclaration officielle qui accompagnera le gibier jusqu’à l’établissement de traitement de gibier agréé. 

    GibierEn effet, avant d’être mis sur le marché, le gibier doit obligatoirement passer par un établissement de traitement agréé pour subir un examen sanitaire approfondi effectué par un vétérinaire officiel. S’il s’agit d’un sanglier, on fait des analyses pour détecter la présence de trichines. Le gibier qui a passé l’examen avec succès est marqué au moyen d’une marque de salubrité ou d’identification selon qu’il s’agit de gros ou de petit gibier. 

    Le chasseur peut toutefois, à certaines conditions, livrer directement au consommateur final le gibier qu’il a tué lui-même à la chasse, sans passer par un établissement de traitement de gibier. Ainsi, le nombre de pièces de gibier qu’il peut livrer à un consommateur est limité et la consommation est limitée au ménage de ce consommateur. De plus, il faut que, lors de l’examen initial, aucune anomalie n’ait été constatée et donc mentionnée dans la déclaration du chasseur, qui accompagne le gibier. S’il s’agit d’un sanglier, le chasseur doit effectuer lui-même des prélèvements pour s’assurer de l’absence de trichines et communiquer le résultat au consommateur. 


    Le gibier importé est-il également contrôlé ? 

    Il va de soi que le gibier importé, quelle que soit sa provenance et qu’il s’agisse de gibier sauvage ou d’élevage, doit répondre aux mêmes normes que celles exigées pour les produits belges.

    Une réglementation européenne identique est d’application pour tous les Etats membres. Les produits peuvent donc être librement échangés si les établissements dont ils proviennent disposent d’un agrément dans leur pays d’origine.

    Les produits provenant de pays hors UE doivent être accompagnés d’un certificat sanitaire émis par les services compétents du pays de provenance et ils sont soumis à une expertise aléatoire aux frontières extérieures de l’UE.

    Dans les commerces, la viande de gibier doit évidemment être étiquetée, mais l’origine ne doit pas être mentionnée sur l’emballage, contrairement à ce qui est exigé pour la viande bovine, ovine ou caprine par exemple.


    La trichine, un danger pour les consommateurs ?

    La trichine ou Trichinella est un vers parasite microscopique. Chez l’homme, elle est responsable de la trichinose, une maladie qui peut être très grave et entraîner la mort.

    En Europe, différentes espèces de trichines contaminent des mammifères domestiques (le porc et le cheval essentiellement) et sauvages (sangliers, ours,…) sans provoquer de symptôme. Les vers adultes vivent dans l’intestin grêle de leur hôte dont ils traversent la paroi pour libérer des larves. Celles-ci s’encapsulent dans les muscles et peuvent y survivre des années. C’est la consommation d’un muscle contaminé qui permet la transmission de trichines d’un hôte à l’autre.

    Viande de gibierSeul l’homme développe la maladie lorsqu’il consomme de la viande d’un animal porteur de trichines. Les symptômes sont non seulement dus au déplacement du vers dans l’organisme du malade, mais aussi aux réactions allergiques qu’il provoque. Les premiers signes sont des troubles intestinaux, comme des crampes abdominales ou des diarrhées, suivis de douleurs musculaires, de maux de tête, de fièvre, de fatigue, d’oedèmes, … Lorsque la contamination est peu importante, les symptômes peuvent être confondus avec un état grippal. Mais, en cas de contamination importante et de réactions allergiques violentes, la mort du malade peut survenir.

    La contamination humaine étant liée à la consommation de viande contaminée, la réglementation européenne prévoit que, pour toutes les carcasses de porcs, chevaux ou sangliers qui sont mises sur le marché, une analyse de recherche de la trichine soit réalisée à partir d’un morceau de muscle. Cette politique de contrôle systématique explique que la maladie est devenue très rare en Europe. En outre, en Belgique, depuis des dizaines d’années, nous n’avons plus détecté la présence de trichines sur des carcasses de porc, ce qui a conduit l’Union Européenne à accorder à notre pays le statut de « région à risque négligeable de trichines chez les porcs domestiques ». La Belgique est de ce fait dispensée de réaliser des analyses de recherche de la trichine sur toutes les carcasses de porcs. Seules les carcasses des porcs qui ne proviennent pas d’établissements appliquant des conditions d’hébergement contrôlées (exemple les élevages de porcs en plein air) sont encore soumises à une analyse systématique à l’abattoir. 

    Lorsque des cas de trichinose sont constatés en Europe, c’est généralement dû à la consommation de sanglier par des chasseurs qui n’ont pas fait réaliser une analyse de recherche de la trichine sur le gibier qu’ils ont abattu ou par de la viande de cheval ou de sanglier mise sur le marché et qui, en contradiction avec les exigences légales, n’a pas été soumise à une analyse lors du passage à l’abattoir ou au centre de traitement du gibier.

    En 2014, plusieurs consommateurs ont été malades, et certains hospitalisés, dans les provinces du Limbourg et d’Anvers suite à une consommation de sanglier dans des restaurants. La viande provenait d’Espagne où les procédures de contrôle n’avaient pas été respectées. Dès la détection du problème, l’Agence a mené une enquête et grâce aux données de traçabilité recueillies, il a été possible d’informer tous les restaurants qui avaient reçu cette viande contaminée et d’en bloquer la consommation.

    Comme la trichine ne résiste pas à une température de 55°C, afin d’éliminer les parasites, il est conseillé aux consommateurs de faire cuire à coeur le sanglier et de ne jamais consommer de la viande de sanglier rosée. 


    La viande de gibier…et le plomb

    Viande de gibierLorsqu’il mange de la viande de gibier, le consommateur doit être vigilant car cette viande peut contenir du plomb. La présence physique du plomb de chasse dans la viande peut, d’une part, être un risque pour les dents du consommateur lors de la mastication. D’autre part, du point de vue chimique, la quantité de plomb qui diffuse sous forme de traces dans la viande (parce qu’elle contient des plombs entiers ou parce qu’elle a été traversée par un ou plusieurs plombs), peut être élevée. Cette teneur élevée en plomb ne représente toutefois pas réellement un risque pour le consommateur car, en général, la viande de gibier n’est consommée qu’occasionnellement. Par contre, il est déconseillé aux enfants et aux femmes en âge de procréer d’en manger fréquemment, particulièrement chez les familles de chasseurs qui en consomment régulièrement.


    Conclusion

    N’hésitez donc pas à consommer la viande de gibier disponible dans le commerce. Et si un chasseur vous offre le produit de sa chasse, assurez-vous qu’elle a fait l’objet d’un contrôle en bonne et due forme. 

    Plus d’infos sur les règles d’hygiène dans la brochure « Prescriptions d’hygiène pour le gibier dans le Benelux » 

    Source AFSCA

  • Santé: Rappel de Delhaize

    File:Le marché aux poissons de Catane (21).jpg

    Rappel de plusieurs produits du rayon poisson.
    Problématique : Erreur dans la date limite de consommation.

    Delhaize demande à ses clients, après concertation avec l’afsca, d’être particulièrement attentifs à la date de péremption de plusieurs produits du rayon poisson.

    En effet, lors du contrôle qualité de ces produits, une erreur dans la date limite de consommation a été constatée.

    Il est possible que les produits portant le numéro de lot 722400 indiquent la date limite de consommation du 09/10/2018 et les produits portant le numéro de lot 722300, la date limite de consommation du 10/10/2018. Les dates ne sont pas correctes.

    Les dates limites de consommation correctes sont respectivement le 09/10/2017 et le 10/10/2017.

    Entre-temps, Delhaize a déjà retiré de ses magasins tous les produits concernés. Il est demandé aux clients qui ont acheté ces produits de ne pas les consommer au-delà du 9/10/2017 et du 10/10/2017.


    Info produits : 

    Queue de cabillaud
    Filet saumon atl. écossais s/peau
    Filet saumon atl. écossais a/peau
    Queue de saumon
    Filet de sébaste
    Dos de sébaste
    Filet truite d’Ardenne avec peau
    Filet de sole limande
    Filet de loup de mer
    Dos de loup de mer
    Filet de plie
    Filet truite saumonée des Fjords
    Filet de merlan
    Bullots français cuits
    Dim SUM : crevettes panées
    Filet de sandre s/peau

    Filet de lotte
    Filet de plie
    Filet de turbot
    Darnes de turbot
    Filet de barbue
    Langoustines cuites
    Tubes de calamars nettoyés
    Pinces de crabe cuites
    Filet de maquereau a/peau
    Filet de bar
    Filet d’églefin
    Darnes de saumon atl. écossais
    Dos de saumon atl. écossais
    Sole 7
    Filets de sol de la Mer du Nord



    Conseils et informations destinés aux consommateurs :

    Que faire si vous avez déjà acheté le produit ?

    Ne consommez pas les produits au-delà du 9/10/2017 ou du 10/10/2017.

    Pour de plus amples informations, les clients peuvent s'adresser à notre service Clients au numéro gratuit : 0800/95 713.


    Informations de presse

    Karima Ghozzi – Communications Manager Delhaize Belgique
    Tél. : +32 (0)2 412 83 16 – E-mail : kghozzi@delhaize.be

    Roel Dekelver – External Communications Manager Delhaize Belgique
    Tél. : +32 (0)2 412 84 51 – E-mail : rdekelver@delhaize.be

    Source AFSCA

  • Santé des enfants: Rappel de Corthouts NV

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,

    Rappel des biscuits pour jeunes enfants de la marque « Belkorn Biskids ».
    Problématique : Teneur élevée en acrylamide.


    Marque: Belkorn
    Nom: Biskids au jus de pomme concentré
    Poids : 150g
    Emballage : boite en carton
    Numéros de lot 171401
    Dates de durabilité Minimale (à consommer de préférence avant le): 03/04/2018

     

    Les biscuits pour enfants ont été vendus en Belgique par divers magasins de détail.

    Tous les points de vente ont été informés et les biscuits concernés ont été retirées des rayons. Il est demandé aux consommateurs ayant acheté ces biscuits (lot 171401) de ne plus les consommer et de les retourner à leur point de vente où ils leur seront remboursés. En cas de doute, vous recevez les informations nécessaires dans votre point de vente.

    L’acrylamide est un composé chimique qui se forme durant la cuisson à haute température et en milieu sec de produits d’origine végétale riche en sucres. L’ingestion d’acrylamide en quantités élevées est nocif pour la santé. 

     

    Contact:
    C.R.V. Corthouts NV 
    Industrieterrein 1 – 1A 
    3290 Diest 
    013/35 11 00 

    Source AFSCA

  • Info santé de l'AFSCA

    La cueillette des champignons, un loisir parfois risqué!

    ChampignonsLes beaux jours d’automne vous donnent envie de partir faire de longues promenades dans les bois ou les champs afin de récolter quelques champignons? 
    Avant de vous lancer, et surtout avant de consommer votre récolte, informez-vous: certains champignons sont d’excellents comestibles, d’autres sont toxiques, voire mortels ! 
    La seule façon d’éviter les intoxications est d’apprendre à reconnaître les espèces comestibles et à les distinguer des quelques espèces mortelles de nos régions. Le Centre Antipoisons propose sur son site une liste des champignons toxiques, mieux vaut en prendre connaissance avant de se concocter de petits plats aux conséquences parfois fatales ! 


    Commercialisation

    En ce qui concerne les producteurs de champignons au sein de l’Union européenne, ils doivent respecter les bonnes pratiques, la réglementation sur les phytoproduits et les principes de traçabilité de leurs produits. L’AFSCA réalise régulièrement des contrôles auprès des professionnels afin de s’assurer qu’ils respectent la réglementation. 
    En ce qui concerne la cueillette de champignons sauvages, sachez que si vous récoltez des champignons pour votre propre consommation, vous ne devez pas avoir d’autorisation AFSCA. Par contre, si vous destinez votre cueillette à d’autres entreprises (restaurants,...), vous devez être connu par les services de l’Agence.


    Le saviez-vous ?


    ChampignonsChaque année, le Centre Antipoisons reçoit environ 400 appels impliquant des champignons, avec un pic entre le mois de juin et le mois de septembre.
    Les appels les plus fréquents (+/- 60%) concernent l’ingestion accidentelle d’un morceau de champignon par un jeune enfant. Les appels pour des personnes malades après un repas de champignons sont moins fréquents (+/- 20%) mais potentiellement beaucoup plus graves que les ingestions accidentelles par des enfants car les quantités avalées sont plus importantes (troubles digestifs sévères, atteintes au foie, etc.).
    Renseignez-vous bien afin de vous assurer de pouvoir cueillir des champignons. C' est en effet interdit dans de nombreux endroits...


    Quelques conseils

    • Ne ramassez que les champignons que vous connaissez parfaitement : certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles ;
    • Au moindre doute sur l’état ou l’identification de l’un des champignons récoltés, ne consommez pas la récolte avant de l’avoir fait contrôler par un spécialiste en la matière (les pharmaciens ou les associations et sociétés de mycologie de votre région peuvent être consultés) ;
    • Cueillez uniquement les spécimens en bon état et prélevez la totalité du champignon (pied et chapeau) afin de permettre l’identification ;
    • Ne pratiquez pas la cueillette près de sites pollués (bords de route, aires industrielles, décharges) car les champignons concentrent les polluants ;
    • Déposez les champignons dans une caisse ou un carton mais jamais dans un sac en plastique qui accélère le pourrissement ;
    • Séparez les champignons récoltés par espèce pour ne pas mélanger d’éventuels fragments de champignons lors de la cueillette ;
    • Consommez les champignons en quantité raisonnable après cuisson suffisante et ne les mangez jamais crus.


    Lien utile

    http://www.centreantipoisons.be/nature/champignons

    Source:AFSCA

     Humour on ] tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement [ humour off