30 - Page 5

  • Santé: rappel de OKay et OKay Compact



    Rappel de viande pour pita 500g.
    Problématique : présence possible de Salmonelle.

    Lors de contrôles microbiologiques effectués par le laboratoire interne, la présence de Salmonella a été décelée dans de la viande pour pita. En accord avec l’AFSCA (l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire), OKay et OKay Compact ont donc décidé de retirer ce produit de la vente.

    OKay et OKay Compact demandent à leurs clients de ne pas consommer ce produit et de bien vouloir le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, cet article a été retiré des rayons de tous les magasins.

    Symptômes possibles d’une intoxication à la Salmonella

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la Salmonella sont fièvre, crampes abdominales et diarrhée. Ces symptômes se déclarent dans un délai de 12 à 48 h après l’ingestion.

    Les symptômes durent en général de 4 à 7 jours, et la plupart des personnes récupèrent sans traitement spécifique. Les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladies provoquant des déficiences immunitaires et les personnes âgées ont plus de risques d’être intoxiqués. Chez ces groupes à risque, les symptômes peuvent être sévères au point d'imposer l'hospitalisation du patient.

    Si vous avez mangé de la viande pour pita, et que ces symptômes se déclarent, consultez votre médecin.

    Description du produit :
    OKay Viande pour pita ± 500 g
    Numéro d’article : 37578
    Type d’emballage : emballé sous atmosphère protectrice en ravier transparent 
    Période de vente : du 25/8 au 29/8/17 inclus
    Date limite de conservation : 2/9/2017
    Producteur : Colruyt Group Fine Food Meat, Bilkensveld 3, 1500 Halle

    Pour plus d’informations, les clients peuvent appeler le 02 345 2345.

    Personne de contact : 
    Hanne POPPE
    Responsable presse Colruyt Group
    Tél. : 0473 92 45 10

    Source: AFSCA

  • PTB Pont-à-Celles: Est une bonne ou mauvaise nouvelle !? article supprimé

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,30,août,ptb,section,local,national

    L’article sur la dissolution du PTB à Pont-à-Celles fait polémique.

    À la demande de l’ex-président Éric Leleux cet éditorial est supprimé et j’en suis désolé pour les lecteurs.

  • A la une de la Nouvelle Gazette du 30 août 2017: Mais aussi en page 10 à Luttre "Le parking de la gare devient payant"

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette,2017,

  • La météo de l'IRM du 30 août 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,météo,prévision,forecast

    Aujourd'hui, le ciel sera partiellement à très nuageux. Surtout sur l'ouest et le nord-ouest, on prévoit ce matin des averses parfois intenses avec aussi le risque d'orage. Ailleurs, il y aura localement quelques averses orageuses, mais il fera encore généralement sec cet avant-midi. Au cours de l'après-midi, le risque d'averses intenses augmentera partout, avec risque d'orage dans le centre et l'est. Par endroits, ces averses pourraient être accompagnées de grêle et de rafales. Les maxima seront compris entre 20 degrés à la côte, 25 degrés dans le centre et 27 ou 28 degrés en Campine. Dans la moitié nord-ouest du pays, le vent sera généralement modéré de secteur nord; au littoral il sera parfois assez fort. Dans la partie sud-est, le vent sera souvent modéré de secteur sud-ouest. 

    Mercredi soir, nous prévoyons encore des averses parfois intenses et orageuses dans le centre et l'est. Sur l'ouest, nous aurons quelques averses de pluie. Durant la nuit de mercredi à jeudi, le temps restera variable avec des périodes de pluie ou d'averses. Les minima seront compris entre 11 et 16 degrés sous un vent généralement modéré qui s'orientera au secteur ouest. 

  • Ailleurs sur le web: On vous espionne via le wifi des hôtels

    Image result for wifi hotel

    Bon nombre d'entre nous utilisent le wifi de leur hôtel pour se connecter à Internet. L'occasion de rappeler qu'il convient de redoubler de vigilance car ces réseaux sont souvent la cible de hackers et ce quel que soit le standing de l'hôtel en question.

    Image result for wifi hotel

    Une nouvelle campagne de piratage ultra-ciblée

    L'entreprise spécialisée dans la cybersécurité BitDefender a lancé l'alerte sur une nouvelle campagne de piratage menée à l'encontre de clients d'hôtels. Cette nouvelle vague d'attaques est menée par le groupe DarkHotel, bien connu des spécialistes car actif depuis près de 10 ans un peu partout dans le monde. Il a la particularité de cibler ses victimes de manière très précise.

    La nouvelle attaque utilise un nouveau malware de type cheval de Troie appelé Inexsmar. Ce dernier se télécharge automatiquement après l'ouverture d'un fichier joint à un mail de phishing. Le mail est très crédible et cible des hautes personnalités grâce à l'ingénierie sociale : la victime, malgré sa vigilance, est susceptible de tomber dans le panneau. De plus, le malware se télécharge en plusieurs fois ce qui lui permet de ne pas être détecté par les antivirus.

    Attention aux réseaux wifi des hôtels

    Si cette campagne révélée par BitDefender ne concerne, semble-t-il, que des hommes politiques et que le groupe DarkHotel est connu pour cibler des hommes d'affaires dans des hôtels de luxe, l'alerte ne manque pas de rappeler que les réseaux wifi sont une cible privilégiée des pirates.

    Ces derniers peuvent exploiter des failles critiques afin de diffuser des malwares et des logiciels espions sur les ordinateurs et les smartphones connectés au réseau ciblé. Une attaque facilitée par le fait que les routeurs des hôtels ne sont parfois pas à jour en termes de sécurité. Les utilisateurs doivent donc être extrêmement prudents lors de leur utilisation et, bien évidemment, avoir leur propre logiciel antivirus à jour et paramétré avec le niveau de sécurité le plus élevé.

    source : article Paolo Garoscio - Publié le 

  • Fournitures scolaires: Sudpresse a comparé les prix, la rentrée pourrait vous coûter du simple au double!

    C’est la corvée des parents à quelques semaines de la rentrée scolaire. Trouver les articles demandés par les écoles ! Ce casse-tête, Sudpresse l'a réalisé dans plusieurs enseignes pour vous aider à faire une rentrée bon marché.

    Nous nous sommes rendus chez DelhaizeCarrefourTrafic et Action, avec une liste reçue par un petit garçon qui entrera le 1er septembre en 6e primaire. Nous avons opté pour les marques spécifiques de ces enseignes, censées être les moins chères, ne nous tournant vers les marques que lorsque c’était nécessaire. Verdict : on passe du simple au double  !

    Sur cette liste type, l’école n’avait indiqué aucune marque si ce n’est « Bic » pour le modèle 4 couleurs. Mais de nombreuses écoles, trop souvent, indiquent encore les marques pour les correcteurs roller, les tubes de colle ou les blocs de feuilles… Une habitude qui gêne la Ligue des Familles, qui dénonce chaque année ces pratiques.

    « Dans certaines écoles, c’est fait de bonne foi, en utilisant la marque au niveau du discours courant mais sans imposer celle-ci aux familles », explique François Bertrand, responsable du service études au sein de la Ligue des Familles. « Toutefois, cela influence les parents et les enfants dans l’acte d’achat, car certains vont se sentir obligés d’acheter la marque. D’autres écoles le font aussi sciemment, indiquant même qu’il faut obligatoirement l’article de marque sur leur liste. Ce qui impose un investissement plus important pour les familles.»

    C’est parfois pire ! Exemple : 12 crayons peuvent coûter de 0,49 à… 5,09 euros selon l’enseigne.

    Même chose pour le taille-crayon. On passe de 0,22 à 1,75 €

    teableau

    Plus d'infos et de bons tuyaux ICI

  • La météo de l'IRM du 30 juillet 2017

    Aujourd'hui, une perturbation traversera lentement le pays d'ouest en est, accompagnée d'une nébulosité abondante et parfois de pluies ou d'averses. Un orage locale ne sera pas exclu. L'après-midi, nous retrouverons un temps sec avec des éclaircies depuis le littoral. Dans l'extrême sud-est du pays, le temps restera probablement sec jusqu'au soir. Les maxima varieront entre 20 degrés au littoral et 25 degrés en Lorraine. Le vent de secteur sud à sud-ouest sera modéré à parfois assez fort et pourra souffler en rafales de 50 à 60 km/h. L'après-midi, le vent s'orientera à l'ouest-sud-ouest et se calmera. A la côte, le vent sera temporairement fort en matinée avec des rafales de 70 km/h. 

    Ce soir, un risque de faible précipitations existera encore dans le sud-est du pays. La nuit, le temps deviendra d'abord sec sous une nébulosité variable. Après minuit, une ondée locale sera localement possible, surtout dans la région côtière et dans le nord-ouest du pays. Les minima seront compris entre 11 et 16 degrés. Le vent sera généralement faible à localement modéré d'ouest-sud-ouest revenant au sud-sud-ouest à sud.

  • La météo de l'IRM du 30 juillet 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,météo,prévision,forecast,2017

    Aujourd'hui, une perturbation traversera lentement le pays d'ouest en est, accompagnée d'une nébulosité abondante et parfois de pluies ou d'averses. Un orage locale ne sera pas exclu. L'après-midi, nous retrouverons un temps sec avec des éclaircies depuis le littoral. Dans l'extrême sud-est du pays, le temps restera probablement sec jusqu'au soir. Les maxima varieront entre 20 degrés au littoral et 25 degrés en Lorraine. Le vent de secteur sud à sud-ouest sera modéré à parfois assez fort et pourra souffler en rafales de 50 à 60 km/h. L'après-midi, le vent s'orientera à l'ouest-sud-ouest et se calmera. A la côte, le vent sera temporairement fort en matinée avec des rafales de 70 km/h. 

    Ce soir, un risque de faible précipitations existera encore dans le sud-est du pays. La nuit, le temps deviendra d'abord sec sous une nébulosité variable. Après minuit, une ondée locale sera localement possible, surtout dans la région côtière et dans le nord-ouest du pays. Les minima seront compris entre 11 et 16 degrés. Le vent sera généralement faible à localement modéré d'ouest-sud-ouest revenant au sud-sud-ouest à sud.

  • Santé: Rappel de Colruyt 

    Rappel de pistaches.
    Problématique : présence de Salmonelle.


    Lors d’analyses microbiologiques externes demandées par Colruyt Group, la présence de Salmonella a été décelée dans des pistaches grillées et salées Boni Selection 750 g. En accord avec l’AFSCA (l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire), Colruyt a donc décidé de retirer ce produit de la vente.
    Colruyt demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de bien vouloir le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, cet article a été retiré des rayons de tous les magasins.

    Symptômes possibles d’une intoxication à la Salmonella
    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la Salmonella sont fièvre, crampes abdominales et diarrhée. Ces symptômes se déclarent dans un délai de 12 à 48 h après l’ingestion.
    Les symptômes durent en général de 4 à 7 jours, et la plupart des personnes récupèrent sans traitement spécifique. Les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladies provoquant des déficiences immunitaires et les personnes âgées ont plus de risques d’être intoxiqués. Chez ces groupes à risque, les symptômes peuvent être sévères au point d'imposer l'hospitalisation du patient.
    Si vous avez mangé des pistaches, et que ces symptômes se déclarent, consultez votre médecin.

    .

    Description du produit : 
    Pistaches Boni Selection non décortiquées, grillées et salées en emballage transparent de 750 g
    Vendu chez Colruyt, Colruyt Luxemburg et Collect&Go
    Numéro d’article : 28905
    Numéro de lot : 1-19-3-17-4 2437 11:29 
    Vendu depuis le : 30/5/2017
    Date limite de conservation : 10/3/2018 
    Producteur : Ireco Trading & Production

     

     

    Pour plus d’informations, les clients peuvent appeler le 02 245 2345.

    Personne de contact : 
    Hanne Poppe
    Responsable presse Colruyt Group
    Tél. : 0473 92 45 10

    Source AFSCA

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 30 juin 2017: Conducteurs fantômes "17 victimes en 2016" (page 15)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette