Pont-à-Celles: « Climat constructif » entre le parti socialiste et I.C.

pont-à-celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,octobre,élection

À Pont-à-Celles, le parti socialiste, emmené par Pascal Tavier qui a récolté le plus grand nombre de voix de préférence, prend le temps de se choisir un partenaire de majorité pour les six années à venir.

La semaine dernière, il a ouvert la négociation avec le groupe « Intérêts Citoyens ». Luc Vancompernolle et ses colistiers ont décroché 7 élus au soir du 14 octobre, devenant la deuxième formation de la place, juste derrière le Ps (8 sièges).

Les deux parties se sont déjà rencontrées à plusieurs reprises. Elles l’ont encore fait ce mardi. Et elles ont déjà convenu de se revoir vendredi. Et, pour le moment, les deux parties s’accordent d’ailleurs pour qualifier le climat de constructif. Il s’agit en l’occurrence de s’accorder sur les programmes, dans le respect du cadre financier, mais aussi de procéder à la répartition des « rôles » : soit 5 échevinats et la présidence à se partager entre Ps et IC, le mayorat revenant, lui, à Pascal Tavier. On l’aura compris, à Pont-à-Celles comme ailleurs, ce double exercice est délicat.

« On avance bien, assure Luc Vancompernolle, chef de file IC. À ce stade, chacun fait valoir ses arguments et ses exigences. Il faut tenir compte des équilibres, des compétences et des aspirations des uns et des autres ».

Mais, l’air est connu : tant qu’il n’y a pas d’accord sur tout, il n’y a d’accord sur rien. Et pour l’heure, rien n’est signé : la négociation en vue de sceller la prochaine majorité est toujours en cours. Et si elle aboutit pour qu’elle s’impose, encore faudra-t-il que chacun fasse valider l’accord par ses instances.

Article de M-G.D dans la Nouvelle Gazette du 25 octobre 2018

Commentaires

  • Allez y.

Les commentaires sont fermés.