Luttre: lors de la démolition de l’ancien pont, une grue de 90 tonnes est venue percuter le nouveau

Nouvelle Gazette du samedi 19 novembre 2017

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,novembre

La démolition du Pont surplombant le canal Bruxelles – Charleroi à Luttre ne s’est pas tout à fait déroulée comme prévu ce vendredi. Il semblerait que l’ouvrage se soit effondré trop vite… Une pelleteuse de 90 tonnes a même dévié de sa trajectoire et endommagé le nouveau pont !

Dès 6 heures du matin ce vendredi, c’est l’effervescence aux alentours du pont de Luttre : c’est que sa démolition est prévue dans quelques heures. Médias, riverains et hommes de métier sont sur place prêts à voir l’ancien pont être réduit en poussière. Tout est prévu, le béton est déjà cassé afin d’atteindre les fers à béton de la structure, lien qui fait toute la résistance du pont. Un lit de gravats sort de l’eau afin de recevoir la structure qui sera détruite. Les grues, monstres d’acier, sont en place et n’attendent plus que l’ordre du responsable de chantier pour commencer la démolition de cet ouvrage d’art.

TOUT S’EFFONDRE Il est environ 7h45. Le jour se lève et l’ordre est donné : les énormes pinces commencent à saisir la vieille construction. Selon le chef de chantier, il y en a pour un peu moins d’une heure de travail. Finalement, au bout de seulement 10 minutes, une partie de la structure glisse et le pont s’effondre beaucoup plus vite que prévu ! Les ingénieurs pensaient que la destruction se comporterait autrement, plus doucement. Là, tout s’est écroulé… emportant une pelleteuse au passage. L’engin de destruction (une gigantesque pince) dont le poids avoisine les 90 tonnes étant au-delà du joint de dilatation. Le restant de l’ancien pont s’effondre, non sans un petit incident. L’engin resté sur la partie qui a glissé, s’est déporté lui aussi avant d’être retenu par le nouveau pont. Le flanc de celui-ci a été endommagé.

L’homme à l’intérieur de la machine n’a heureusement pas été blessé. La démolition s’est poursuivie. « On sait qu’il y a un infime risque que ce genre de chose se produise quand on fait de la démolition et malheureusement, ce petit risque s’est produit à Luttre », nous confie-t-on chez Wanty. « Le bardage a été touché par la pelleteuse, mais il sera redressé. » Pas de dégâts considérables donc, mais les travaux pourraient être retardés d’une demi-journée. En effet, il a fallu dans le courant de la journée tirer l’engin gigantesque afin de le remettre sur pied et remplacer la partie endommagée du pont flambant neuf.

AUCUN RISQUE Les ingénieurs se sont questionnés pour savoir si la structure du nouveau pont avait bougé. Ce dernier étant simplement posé sur 4 piliers. Au premier abord, le bourgmestre de Pont-à-Celles Christian Dupont, nous affirme qu’il ne s’agit que de dégâts esthétiques. « J’ai contacté l’ingénieur responsable qui m’a rassuré sur l’état de la structure du pont. Il n’y a aucun problème suite à ce léger accident. » La circulation des véhicules n’a pas été interrompue. Elle s’effectue toujours sur une bande au moyen de feux tricolores alternatifs. Les habitants devront s’en accommoder jusqu’au 21 décembre au plus tard, nous signale Christian Dupont. Plus de peur que de mal, donc.

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,novembre,19,pont,luttre,destruction

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,novembre,19,pont,luttre,destruction

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,novembre,19,pont,luttre,destruction

Moment précis ou la structure lâche ! 

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,novembre,19,pont,luttre,destruction

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,novembre,19,pont,luttre,destruction

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,novembre,19,pont,luttre,destruction

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,novembre,19,pont,luttre,destruction

Les commentaires sont fermés.