Oups ! Sans papiers après s’être trompé de bus...

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,arpac,voyage,papier,perdu

C’est un voyage scolaire dont se souviendront les 60 élèves de 5e de l’athénée de Pont-à-Celles. Partis quatre jours en Pologne, ils avaient inscrit à leur programme la visite du camp de concentration d’Auschwitz, dans le cadre du devoir de mémoire

Sécurité oblige, à l’entrée, les sacs font l’objet d’une fouille minutieuse. Pour éviter ces longues files d’attente, les professeurs et accompagnateurs ont exigé de la vingtaine d’étudiants qui portaient sacs à dos ou à main qu’ils se délestent de leurs petits « bagages ». Ils se sont aussitôt exécutés en ramenant leur barda dans l’un des deux cars qui les avaient emmenés. Oui, mais voilà, il y a eu erreur sur le véhicule.

À la fin de la visite, les ados n’ont pu que constater leur boulette. Et déplorer, mais un peu tard, l’égarement de leurs effets personnels, GSM, souvenirs, argent et cartes bancaires. Sans oublier le plus important : leurs papiers d’identité ! « Sachant qu’on était jeudi en fin d’après-midi et que le retour, en avion, était prévu le vendredi matin, on a eu un gros coup de chaud », déclare Florian Deblaere, qui faisait partie des accompagnateurs. Tournée des agences de voyages, des chauffeurs, des postes de police : impossible de remettre la main sur les sacs manquants. « Chacun a sollicité ses contacts, y compris en Belgique. Et, grâce à la bourgmestre de Courcelles, Caroline Taquin, le SPF Affaires étrangères est venu à notre rescousse. Il a dépêché un membre de l’ambassade de Varsovie à nos côtés. En pleine nuit, il a roulé 400 km pour venir nous faire des papiers provisoires » explique M.Schipers, l’enseignant en charge de ce voyage en Pologne

Tout est bien qui finit (presque) bien. Vendredi matin, après une nuit blanche et stressante, la troupe au complet a pu embarquer à bord de l’avion de Ryanair, direction Charleroi. Pour l’heure, on recherche toujours activement les sacs des élèves distraits. La police devait d’ailleurs visionner les vidéos de surveillance.

Article de M-G.D Nouvelle Gazette du 29 avril 2017

Les commentaires sont fermés.