Luttre: Neuf véhicules en feu à la gare

L’origine du sinistre : une Land Rover, garée au milieu du parking

Hier matin, vers 8 heures 20, les pompiers de la zone Hainaut-Est sont intervenus sur le parking de la gare de Luttre : plusieurs véhicules étaient en proie aux flammes. Le bilan de cet incendie vraisemblablement criminel est lourd. Deux voitures ont été totalement détruites et sept autres ont été endommagées

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,gare,luttre,voiture,incendie

Un impressionnant brasier s’est déclaré hier matin, peu après 8 heures 20, sur le parking de la gare SNCB de Luttre (commune de Pont-à-Celles). Pas moins de neuf voitures, stationnées côte à côte, ont été touchées à des degrés divers par le violent incendie. « Le foyer du brasier se situe au niveau d’une Land Rover, garée au milieu du parking géré par Infrabel, déclare Christian Marit, le chef de corps de la zone Brunau (les communes de Fleurus, de Pont-à-Celles et des Bons Villers). Le véhicule appartient à une dame domiciliée à Fosses-la-Ville. Elle venait de prendre le train pour Bruxelles quand les faits se sont produits. »

Il rajoute : « Quand les pompiers de la zone Hainaut-Est sont arrivés sur les lieux, les flammes s’étaient déjà propagées à un autre véhicule, une Volvo V40 appartenant à un habitant de Marchienne-auPont. Rien d’étonnant : chaque matin, le parking est pris d’assaut par les navetteurs. Les véhicules sont donc extrêmement serrés, l’un contre l’autre. » Pour la Land Rover et la Volvo, les hommes du feu n’ont malheureusement rien pu faire. Ces deux véhicules ont été totalement détruits !

PEINTURE DÉTÉRIORÉE Les sapeurs pompiers sont par contre parvenus à limiter la casse pour sept autres véhicules, stationnés à proximité du brasier. « On parle notamment d’une Ford Focus d’un Ransartois, d’une Mitsubishi d’un Pont-à-Cellois, d’une Nissan d’un Gerpinnois ou bien encore d’une Ford d’un Courcellois, détaille-t-il. Elles roulent encore… Par contre, elles ont été endommagées, à des degrés divers. Certaines ont été touchées par les flammes, d’autres ont été détériorées par l’important dégagement de chaleur. La peinture de certaines carrosseries a carrément fondu. Les réparations à effectuer seront plus ou moins conséquentes. »

La police locale de la zone Brunau a ouvert une enquête afin de faire la lumière sur cet incendie. Elle a également fait appel au laboratoire de police technique et scientifique qui a effectué des analyses sur place. Et, selon le premier rapport, il s’agirait bel et bien d’un incendie intentionnel visant spécifiquement la Land Rover. Qui en veut à la propriétaire ? Les enquêteurs tentent d’obtenir une réponse.

Article d'E.V dans la Nouvelle Gazette du 1 septembre 2016

Les commentaires sont fermés.