Pont-à-Celles : Un jeune qui a des idées..... mais pas forcément bonnes !

PONT-À-CELLES Un jeune de 16 ans file en IPPJ

Il s’est fait passer pour une jolie demoiselle pour voler un ado.

L a police locale de la zone Brunau a arrêté un jeune de 16 ans, suspecté d’avoir commis un vol avec violence sur le site de l’arsenal à Pont-à-Celles. Sur Facebook, il s’était fait passer pour une jolie demoiselle afin d’attirer sa proie dans un endroit discret. La victime pensait se rendre à un rendez-vous galant… Sous la menace d’une arme, l’escroc s’était fait remettre un iPhone et de l’argent.

pont-à-celles,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,

La collaboration entre le service de proximité de Pont-à-Celles ainsi que le service enquêtes et recherches de la police locale de la zone Brunau (Fleurus, Pont-à-Celles et Les Bons Villers) a porté ses fruits. Elle a en effet permis d’élucider un fait d’extorsion, survenu le 17 février dernier, à Pont-à-Celles et plus précisément sur le site de l’arsenal. Les forces de l’ordre ont ainsi procédé à l’arrestation d’un jeune âgé de 16 ans.

Le gaillard avait créé un faux profil sur le réseau social Facebook. Grâce à des photos plus avenantes les unes que les autres, il s’était fait passer pour une jolie demoiselle en mal d’amour. Grâce à ce procédé ingénieux, il était alors parvenu à attirer dans ses filets un adolescent âgé lui-aussi de 16 ans. Au fur et à mesure de leurs échanges par chat, un rendez vous avait été pris le mercredi 17 février, dans un endroit discret niché sur le site de l’arsenal.

La victime qui pensait se rendre à un rendez-vous galant s’était donc retrouvée dans un traquenard. Pas de belle donzelle à l’horizon mais bien une petite frappe brandissant une arme. Sous la menace, le voyou s’était alors fait remettre un iPhone mais aussi une somme d’argent dont le montant n’a pas été dévoilé. Le butin en poche, l’escroc avait finalement pris la poudre d’escampette avec son vélo de type BMX.

Mais, le jeune a rapidement été interpellé par les forces de l’ordre. Ce vendredi 19 février, soit deux jours plus tard, l’intéressé a été interpellé en début d’après-midi et a avoué les faits. Après avoir été présenté devant le juge de la jeunesse du parquet de Charleroi, il a fait l’objet d’un placement en IPPJ.

Article d'E.V Nouvelle Gazette du 23 février 2016

Les commentaires sont fermés.