Manifestation générale ce mercredi: voici tout ce qui sera perturbé, région par région

Ce mercredi 7 octobre, des dizaines de milliers de manifestants sont attendus, à l’appel des syndicats sous le slogan « Rien que des miettes pour nous », afin de clamer leur colère contre les mesures du gouvernement fédéral de Charles Michel. Voici les perturbations annoncées, région par région, suite à cette manifestation générale.

 


Une manifestation nationale qui sera fortement suivie selon les syndicats.

Bruxelles

La police de la zone Bruxelles-Ixelles s’attend à de gros embarras de circulation principalement dans le Pentagone et sur la petite ceinture de Bruxelles ce mercredi 7 octobre à cause de la manifestation nationale organisée par le front commun syndical. Elle « demande avec insistance d’éviter Bruxelles en voiture. »

La circulation sera interdite sur l’ensemble du parcours de la manifestation de 11h00 à 15h00, indique lundi la zone de police Bruxelles-Ixelles dans un communiqué. Cela concerne les axes suivants : boulevard Albert II, boulevard du Jardin Botanique, les boulevards Pacheco, Berlaimont, de l’Impératrice et de l’Empereur, la rue des Alexiens et le boulevard Lemonnier. Le stationnement y sera également interdit et les voitures qui s’y trouveraient encore vers 11h00-11h30 seront évacuées, annonce la police. Le stationnement sera également interdit sur la berme centrale du boulevard du Midi/Poincaré.

« Pour vos déplacements indispensables, nous vous demandons de privilégier les transports en commun, même si ceux-ci peuvent également être perturbés », conseille la zone de police. Le réseau Stib devrait connaître d’importantes perturbations. Les trains de la SNCB devraient par contre circuler normalement.

Charleroi

Entre 10.000 et 12.000 Carolos devraient faire le déplacement. L’onde de choc risque donc d’être importante dans notre région.

SNCB : les trains circuleront normalement. Ils seront ainsi en mesure d’acheminer les manifestants à Bruxelles. Mais, le personnel non-roulant ne sera pas sur le pont. De nombreux cheminots étofferont donc, eux aussi, le cortège.

TEC-Charleroi : le réseau devrait être fortement impacté. On annonce en tout cas une forte mobilisation, autour de 80 %. Peu de bus ou de métro assureront leur service.

Aéroport de Charleroi : le périmètre de BSCA ne sera pas bloqué. Mais les voyageurs sont invités à prévoir une marge de manœuvre plus importante que d’ordinaire. Certains services seront plus clairsemés que d’ordinaire. Et par conséquent, certaines opérations seront plus longues.

Bpost : l’impact sera mesuré, même si des agents du centre de tri et des bureaux de poste iront manifester.

Ministères et administrations publiques : pas de fermeture. Mais militants et délégués sont appelés à participer à la grande manifestation. Certaines antennes communales, notamment sur le Grand Charleroi, risquent toutefois de tourner au ralenti.

Écoles : on attend une forte mobilisation des enseignants. Mais, le mouvement est loin d’être uniforme.

Grande distribution : pas de fermeture d’enseignes, mais ici aussi, les syndicats invitent leurs militants et délégués à manifester.

ICDI : les parcs de recyclage et le service de collecte connaîtront d’importantes perturbations.

Industrie : les secteurs verriers et les métallos seront en première ligne. Aperam et Industeel tourneront au ralenti… Le transport et la logistique manifesteront aussi en nombre

Hôpitaux : pas de service minimum. Les opérations et les consultations seront assurées. Mais les arrêts de travail se multiplieront dans les hôpitaux carolos. Au GHDC, plus de 250 membres du personnel convergeront vers Bruxelles.

Pour l'article complet c'est ICI

 

Les commentaires sont fermés.