Plus de 30.000 chômeurs francophones vont perdre leurs allocations à partir de janvier: voici, en exclusivité, les chiffres, commune par commune

Illustration Photonews

Christian Carpentier

 

Les sections wallonne et bruxelloise de la FGTB ont refait leurs comptes. Et ils font froid dans le dos. À partir de janvier prochain, ce sont 31.500 chômeurs francophones qui vont perdre leur allocation d'attente, celle que l'on octroie à ceux qui multiplient les intérims et les temps partiels, et n'ont pas assez de jours de boulot à temps plein pour pouvoir prétendre à une allocation de chômage complète.

 

La suite de l'article: ICI

Les commentaires sont fermés.